élections européennes
Mediapart Live

«En direct de Mediapart», jeudi 24 avril dès 17h !

Rwanda, affaire Morel, élections européennes... Ne ratez pas notre soirée spéciale «Europe : tout est à refaire !», en direct depuis la rédaction.

REJOIGNEZ-NOUS

Mediapart
Mer.23 avril 201423/04/2014 Édition de la mi-journée

Ellen Salvi

29 ans. Journaliste.

Ses derniers articles

Sarkozy attise les divisions au sein de l'UMP

|  Par Ellen Salvi

L'apparition de Nicolas Sarkozy au premier meeting de Nathalie Kosciusko-Morizet révèle un nouveau pan de sa volonté de reconquête : déployer une stratégie de la discorde dans son propre camp, empêcher une reconstruction de l'UMP pour apparaître comme le seul recours possible en 2017.

© Reuters

Un opposant à Christian Estrosi rachète Nice-Matin

|  Par Ellen Salvi

Jean Icart, ancien collaborateur du député et maire UMP de Nice, passé dans l’opposition, s’associe à un fonds d’investissement privé européen pour racheter le quotidien régional.

Divisée, l'UMP ne parvient pas à profiter des colères de la France réac

|  Par Ellen Salvi

L'UMP s'enorgueillit du rôle qu'elle a joué dans le retrait de la loi famille. Mais elle ne parvient toujours pas à s’imposer comme une véritable force d’opposition, face à la mobilisation de la droite ultra-conservatrice. Cet attentisme en dit long sur la crise des valeurs que traverse le parti.

«Le MoDem ne représente plus ce qu’il était»

|  Par Ellen Salvi

Alors que l'UDI et le MoDem affichent leur union, le rassemblement peine à se concrétiser à l'échelle locale. Entre alliances et concessions, les militants du MoDem suivent-ils encore François Bayrou ? Pour le savoir, Mediapart a recontacté certains d'entre eux, croisés durant les campagnes de 2012.

Réserve parlementaire : Copé offre 60 000 euros à l'UNI

|  Par Ellen Salvi et Marine Turchi

Dans la répartition de la « réserve parlementaire » de 2013, rendue publique mercredi, on découvre que l'UNI, association proche de l'UMP mais plus à droite, a reçu 60 000 euros de Jean-François Copé et 10 000 euros du député UMP Gilles Carrez.

Les nuits 4 étoiles d'Estrosi aux frais de la ville de Nice

|  Par Ellen Salvi

Le député et maire UMP de Nice, Christian Estrosi, qui dit « travailler à fond pour réduire les dépenses publiques » de sa ville, a séjourné fin juin 2013 dans un luxueux hôtel parisien. Deux nuits facturées 1 137,50 euros à la mairie qu'il dirige...

Ultras, racistes et xénophobes défilent à Paris

|  Par Ellen Salvi et Nicolas Serve et Marine Turchi

Les Homen, dans la foule, dimanche.Les Homen, dans la foule, dimanche. © Nicolas Serve

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé à Paris dimanche à l'appel du collectif « Jour de colère ». Le cortège a été marqué par l'omniprésence de groupuscules d'extrême droite et ponctué de slogans antisémites, homophobes et antijournalistes.

Non-cumul des mandats dans le temps: l’enjeu oublié de la loi

|  Par Stéphane Alliès et Ellen Salvi

Les députés ont adopté la loi interdisant aux parlementaires d’occuper une fonction exécutive locale. Mais ils n’ont rien changé au cumul des mandats dans le temps. Ils sont pourtant 239 maires (sur 428 villes de plus de 20 000 habitants) à postuler pour un troisième, quatrième, sixième, septième mandat!

Rue du Cirque: la police avait enquêté sur les liens de Ferracci avec la Brise de Mer et... Squarcini

|  Par Ellen Salvi

Michel Ferracci, dont le nom apparaît dans l'affaire de l'appartement prêté à François Hollande et Julie Gayet, a été au cœur du scandale du Cercle de jeux Wagram. L'enquête a révélé ses liens avec des figures du grand banditisme corse, mais aussi avec plusieurs personnes issues du milieu policier, à commencer par l'ex-patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), Bernard Squarcini.

Droite parisienne : vingt ans de déconfiture

|  Par Ellen Salvi

"NKM", en campagne."NKM", en campagne. © Reuters

Depuis que Jacques Chirac a quitté la mairie de Paris en 1995, la droite parisienne se cherche, sans jamais se retrouver. Préférant les querelles d’ego aux débats d’idées, incapable de se dégager du système chiraquien et de ses vieux barons, elle anéantit elle-même, élection après élection, tout espoir de reconstruction.

L'encombrant médium d'Isabelle Balkany

|  Par Mathilde Mathieu et Ellen Salvi

La justice enquête sur l'emploi offert par Levallois-Perret à Jean Testanière, magnétiseur du Tout-Paris, ex-dirigeant du cercle de jeux Wagram. Les policiers ont acquis la conviction que ce poste « s’apparente à un emploi fictif ». Il s'explique.

Alpes-Maritimes: l’affaire Tabarot fracture l'UMP

|  Par Ellen Salvi et Marine Turchi

Jean-François Copé avec Michèle et Philippe Tabarot.Jean-François Copé avec Michèle et Philippe Tabarot. © J-F. Copé / Flickr

Dans les Alpes-Maritimes, où copéistes et fillonistes sont en guerre, l’affaire Tabarot fissure la citadelle mise en place par la numéro deux de Jean-François Copé. Au Cannet, où Michèle Tabarot est députée et maire, l’omerta persiste. À Cannes en revanche, où son frère Philippe Tabarot est candidat aux municipales, les langues se délient.

Le député François Pupponi rattrapé par les affaires

|  Par Ellen Salvi et Karl Laske

Récemment perquisitionné, le député et maire PS de Sarcelles est visé par plusieurs enquêtes qui ont fait apparaître ses liens avec le grand banditisme corse. Mis en cause pour ses « frais de bouche » aux dépens d’une société d’économie mixte de chauffage urbain, il est également témoin assisté dans le tentaculaire dossier du cercle de jeux Wagram.

Une affaire de harcèlement sexuel inquiète le 1er adjoint d’Estrosi

|  Par Ellen Salvi

Trois plaintes pour harcèlement sexuel ont été déposées contre le directeur général délégué de la Semiacs, une société de stationnement détenue à 80 % par la mairie de Nice. Son PDG n'est autre que Benoît Kandel, premier adjoint de Christian Estrosi.

Estrosi et les Amis de Nicolas Sarkozy : une nouvelle enquête ouverte

|  Par Ellen Salvi

Une élue socialiste et le responsable de l’association Anticor 06 avaient saisi le procureur de Nice pour des « faits susceptibles d’être qualifiés de prise illégale d’intérêts et de concussion ». Dans leur viseur : le grand rassemblement des Amis de Nicolas Sarkozy qui s’était tenu au mois d’août dans la ville du député et maire UMP, Christian Estrosi. Le parquet a ouvert une enquête.

Estrosi et les Amis de Nicolas Sarkozy : la justice de nouveau saisie

|  Par Ellen Salvi

Une élue socialiste et le responsable de l’association Anticor 06 ont saisi le procureur de Nice pour des « faits susceptibles d’être qualifiés de prise illégale d’intérêts et de concussion ». Dans leur viseur : le grand rassemblement des Amis de Nicolas Sarkozy qui s’était tenu au mois d’août dans la ville du député et maire UMP, Christian Estrosi.

Plainte contre Estrosi: ouverture d'une enquête préliminaire

|  Par Ellen Salvi

Le parquet de Nice a ouvert, le 23 janvier, une enquête préliminaire contre X... à la suite d’une plainte pour « détournement de biens publics », déposée deux jours plus tôt contre le député et maire UMP de Nice, Christian Estrosi.

Estrosi visé par une plainte pour «détournement de biens publics»

|  Par Ellen Salvi

Une plainte a été déposée, ce lundi, par un militant écologiste contre le député et maire UMP de Nice. En juillet dernier, Christian Estrosi avait utilisé les moyens de l’Assemblée pour faire la promotion de l’Association des amis de Nicolas Sarkozy.

Ils se croyaient intouchables (3/4). Léotard, le disparu de Fréjus

|  Par Fabrice Arfi et Ellen Salvi

François LéotardFrançois Léotard © Reuters

Il est celui qui a signé les contrats. L'ancien ministre de la défense, François Léotard, est au cœur de l'enquête du juge Van Ruymbeke sur les ventes d'armes du gouvernement Balladur avec le Pakistan et l'Arabie saoudite. Le magistrat a accumulé les preuves de son implication personnelle et de celle de son plus proche conseiller de l'époque, Renaud Donnedieu de Vabres, dans la mise en place du réseau Takieddine. À la clé : plus de 80 millions d'euros de commissions occultes.

Mali : Amnesty raconte le supplice des “bérets rouges”

|  Par Ellen Salvi

Amnesty International accuse les militaires de la junte d'avoir perpétré une série de violations des « droits humains les plus graves » contre les “bérets rouges” de l'ex-président Touré, en réponse à la tentative de contre-coup d'État du 30 avril.