Plus que quelques jours pour profiter de l'offre d'été

Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ seulement au lieu de 27€. À gagner, cette semaine : le livre Combat pour une presse libre, dédicacé par Edwy Plenel, pour 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Ven.29 août 201429/08/2014 Édition de la mi-journée

Boris Tellegen, du graffiti dans la sculpture

|  Par Hugo Vitrani

Superpositions de formes rétroprojetées, tracés directs, matériaux sans richesse : Boris Tellegen découpe l'espace avec ses constructions déconstruites qui laissent apparaître des zones de chaos enfouies sous du placo fissuré. Comme la menace d'une insurrection – d'une catastrophe ? – qui vient. Rencontre en vidéo.

Partage

Superpositions de formes rétroprojetées, tracés directs, matériaux sans richesse (scotch, béton, bois, carton, mousse de matelas, bombes de peintures) : Boris Tellegen découpe l'espace avec ses constructions déconstruites, qui laissent apparaître des zones de chaos enfouies sous du placo fissuré. Comme la menace d'une insurrection – d'une catastrophe ? – qui vient.

Exposé à la galerie Backslash (Paris), à la Biennale du Havre et à la Prague City Gallery, Mediapart est allé à sa rencontre.Au début du XVe siècle, Alberti et Brunelleschi ont inventé la perspective. Leur invention n'a pas fini de détonner : à la fin du XXe, Boris Tellegen a.k.a Delta a inventé le graffiti en 3D. Une puissante révolution ...

2mois

Plus que quelques jours pour profiter de l'offre d'été

Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ seulement au lieu de 27€. À gagner, cette semaine : le livre Combat pour une presse libre, dédicacé par Edwy Plenel, pour 10 premiers abonnés.Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte