1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Sam.25 octobre 201425/10/2014 Édition de la mi-journée

Ibrahim Maalouf reprend le souffle de Miles Davis

|  Par Patrick Artinian

Sur une trompette à quart de ton, inventée par son père pour adapter l'instrument à la finesse de la musique arabe, le musicien franco-libanais Ibrahim Maalouf vient de créer la bande-son du film muet de René Clair, La Proie du vent. Une composition inspirée de celle de Miles Davis pour Ascenseur pour l'échafaud. Rencontre vidéo.

Partage

À peine a-t-il commencé à parler que le cinéma s’est dépêché de chanter. La musique, dans ces années d’essor du septième art, c’est le jazz, et son union avec le cinéma est officiellement scellée en 1927 lorsque Alan Crosland réalise Le Chanteur de jazz, premier film parlant de l’histoire.

Cette union s’est perpétuée : Duke Ellington, Gerry Mulligan, Charles Mingus ou Art Blakey se sont frottés à l’exercice de la musique de film sans même évoquer les comédies musicales qui ont fait, un temps, le bonheur de Hollywood. De récents coffrets Jazz on Film édités par le label Moochin About témoignent de la richesse de ces productions musicales, mais il en est une, absente de ces coffrets, ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte