Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart

Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.

Abonnez-vous

Mediapart
Lun.24 novembre 201424/11/2014 Dernière édition

La belle époque de Jérusalem

|  Par Joseph Confavreux

Mardi 22 janvier, les élections en Israël vont sans doute à nouveau porter aux commandes du pays une coalition qui considère que Juifs et Arabes ne peuvent pas vivre ensemble. Un ouvrage d’histoire rappelle pourtant qu’au tournant du XXe siècle, la Jérusalem de la Belle Époque était moins un terrain d’affrontements entre communautés qu’un territoire de rencontres.

Partage

Mardi 22 janvier prochain, les élections israéliennes redonneront très probablement les commandes du pays à une coalition menée par Benjamin Nétanyahou, dont les différentes composantes partagent, peu ou prou, l’idée que Juifs et Arabes ne peuvent pas vivre ensemble et que Jérusalem ne doit appartenir qu’à une seule des deux principales communautés présentes sur la Palestine historique.

Un ouvrage d’histoire vient pourtant rappeler qu’au tournant du XXe siècle, Jérusalem était moins un terrain d’affrontements entre communautés qu’un territoire de rencontres. Ce livre, intitulé Jérusalem 1900, la ville sainte à l’âge des possibles, est écrit par un historien, mais insiste sur sa volonté ...

Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart


Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.
Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte