1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Lun.21 avril 201421/04/2014 Dernière édition

A Niort, les ex-Camif ont essuyé les plâtres du contrat de transition professionnelle

|  Par Mathieu Magnaudeix

L'Etat leur avait promis LE remède anti-crise. Depuis un an, les licenciés de la Camif à Niort (Deux-Sèvres) font partie des 12.000 Français en contrat de transition professionnelle (CTP). En principe, un suivi intensif, et de bonnes chances de retrouver un travail. Pour 450 d'entre eux, le CTP est aujourd'hui terminé. Et le bilan du reclassement que nous nous sommes procuré est très mauvais. Mardi 30 novembre, ils se sont retrouvés à Niort. Mediapart y était.

Partage

Les ex-Camif avaient été informés grâce au blog Camif4Ever : réunion mardi 30 novembre à 17 heures pétantes, salle de l'Hélianthe à la Crèche, commune à la sortie de Niort. Pour s'y rendre depuis le centre-ville il faut emprunter la route de Paris, passer par Chauray et dépasser sur sa gauche l'ancien siège du célèbre vépéciste. Un grand bâtiment grisâtre. L'enseigne du toit a été enlevée. Un peu plus loin, l'immense entrepôt regorge encore de marchandises, «150.000 palettes» toujours pas vendues par le liquidateur, disent ceux qui y ont travaillé. A Niort, la Camif était un très gros employeur. Empire en perdition, elle a sombré voilà un an, balayée par ses propres ...

1€

Les 15 premiers jours

Testez-nous pour 1€ seulement !
Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous !

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte