live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à dimanche minuit !

6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau, l'Ebook Le FN à l'oeuvre.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Sam.28 mars 201528/03/2015 Dernière édition

Jean-Cyril Spinetta lâche Air France

|  Par martine orange

Le conseil d'administration d'Air France doit approuver jeudi le passage de témoin à la direction de l'entreprise. Jean-Cyril Spinetta conservera juste ses fonctions de président du conseil d'Air France-KLM. Pierre-Henri Gourgeon, numéro deux de la compagnie depuis dix ans, lui succède à la présidence d'Air France. Non sans mal: le poste était très convoité. Cette succession survient au moment où le transport aérien est en pleines turbulences, pris dans le choc d'un pétrole cher.

Partage

Une nouvelle ère va commencer pour Air France. Selon nos informations, le conseil d'administration de la compagnie aérienne doit se réunir jeudi pour adopter le changement de direction. Comme l'a écrit la Tribune de mardi, Jean-Cyril Spinetta, président de la compagnie, laissera son poste pour ne garder que ses seules fonctions de président du conseil d'administration d'Air France-KLM. Pierre-Henri Gourgeon, jusqu'alors directeur général exécutif d'Air France, prendra la présidence d'Air France.

spinetta.jpg

 

Ce mouvement était attendu depuis plusieurs mois. Fêtant ses 65 ans début octobre, Jean-Cyril Spinetta ne faisait pas mystère de son désir de passer la main. Le nom de Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d'Air France depuis plus de dix ans, semblait s'imposer de façon naturelle. C'était sans compter les manœuvres extérieures. Bien que la société ait été privatisée depuis 1994, que l'Etat ne soit qu'actionnaire à hauteur de 15,6%, beaucoup dans les couloirs du pouvoir la considèrent toujours dans le pré carré de la République. Des prétendants n'ont donc pas manqué ces derniers mois de faire valoir leur candidature jusqu'au sommet de l'Etat.

 

Un d'entre eux, surtout, a mené campagne : Stéphane Richard, directeur de cabinet de la ministre des finances, Christine Lagarde. Qu'a-t-il pour lui ? D'être énarque, inspecteur des finances, de vouloir à tout prix un poste de direction de grande entreprise et surtout d'être un ami intime de Nicolas Sarkozy. Face à lui, Pierre-Henri Gourgeon n'est que polytechnicien, ancien conseiller du cabinet de Michel Delebarre (PS) avant d'avoir fait toute une carrière dans l'aviation civile puis à Air France. C'était peu. Il a fallu toute l'autorité de Jean-Cyril Spinetta, soutenu par son conseil, pour finalement réussir à imposer son successeur.

Partage