live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à minuit !

6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau, le dernier ebook de la rédaction Le FN à l'oeuvre.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Dim.29 mars 201529/03/2015 Dernière édition

Fukushima : inquiétante contamination de la viande bovine

|  Par Michel de Pracontal

Au moins sept fermes de la préfecture de Fukushima ont commercialisé des bovins dont la viande est contaminée au césium radioactif.

Partage

La viande de plus de quatre cents bovins élevés dans sept fermes de la préfecture de Fukushima a été distribuée, notamment à Tokyo, alors qu'elle est contaminée par du césium radioactif, a-t-on appris le 18 juillet.

D'après le quotidien Nikkei, 411 animaux ont été nourris avec de la paille de riz exposée au césium, à des niveaux de radioactivité très supérieurs aux normes autorisées. La mesure la plus élevée effectuée sur la paille est de 690.000 becquerels par kilo, alors que la limite est de 300 Bq/kg. La paille a été contaminée par les rejets radioactifs massifs qui se sont échappés de la centrale dans les jours qui ont suivi l'accident.

Le 10 juillet, les autorités avaient inspecté, à Minamisoma, près de Fukushima, une ferme qui avait vendu plusieurs bêtes dont la viande était contaminée au césium radioactif. Peu après, on a dénombré 84 bêtes dont la viande avait été distribuée alors que les animaux avaient consommé du fourrage contaminé. Le total des bovins touchés par le césium et mis sur le marché s'élève aujourd'hui à près de 500 têtes de bétail.

Le plus inquiétant pour les habitants de la région est que la paille de riz contaminée, au moins pour une des fermes concernées, provenait de Shirakawa, à 75 kilomètres de la centrale accidentée. Ce qui confirme que les retombées radioactives de la catastrophe ont atteint une aire beaucoup plus vaste que la zone d'exclusion de 20 kilomètres autour du site de Fukushima. Même si la quantité de césium présente dans la viande ne constitue pas un danger immédiat pour la santé, l'étendue de la contamination dans la chaîne agro-alimentaire est préoccupante.

Partage