Gagnez 3 ebooks Mediapart

Spécial offre d'été : Abonnez-vous à Mediapart pour 9€, au lieu de 27€. Affaire Bygmalion, Guerre dans les Balkans, Europe... Les 10 premiers abonnés gagneront 3 ebooks Mediapart.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.24 juillet 201424/07/2014 Dernière édition

Du ministère au service des labos: la conversion express de Cahuzac

|  Par Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg

En 1992-1993, avant même de créer sa société Cahuzac Conseil, l'ancien ministre du budget s'était mis au service des laboratoires pharmaceutiques, selon les documents que nous avons consultés. Juste après avoir quitté le cabinet Evin, où il était en charge du médicament. 

Partage

Jérôme Cahuzac n’a pas perdu de temps. On savait qu’il avait créé sa société de conseil « Cahuzac conseil » en octobre 1993, un peu plus de deux ans après avoir quitté le cabinet du ministre de la santé Claude Evin, où il était en charge des médicaments (lire notre première enquête). En réalité, il a fait du lobbying pour les laboratoires pharmaceutiques encore plus rapidement, sans s’embarrasser, visiblement, de déontologie.

Dès l’exercice 1992-1993, il apparaît comme ayant touché de l’argent de la société PR International, dirigée par son ami Daniel Vial, super lobbyiste des laboratoires pharmaceutiques auprès des pouvoirs publics, qui travaillait à ...

2mois

Gagnez 3 ebooks Mediapart

Spécial offre d'été : Abonnez-vous à Mediapart pour 9€, au lieu de 27€. Affaire Bygmalion, Guerre dans les Balkans, Europe... Les 10 premiers abonnés gagneront 3 ebooks Mediapart.Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte