1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Jeu.27 novembre 201427/11/2014 Édition du matin

Avocature sur mesure pour recaser ex-ministres et anciens députés

|  Par La rédaction de Mediapart

Parlementaires et ministres en mal de reconversion peuvent désormais devenir avocat de façon quasi automatique, en vertu d'un décret paru au Journal officiel, mercredi 4 avril. La mesure provoque un tollé parmi magistrats et avocats, dont l'avis n'a pas été pris en compte. La profession s'inquiète de nouveaux risques de conflits d'intérêts. Un article de Simon Castel

Partage

Un article de Simon Castel

À quelques semaines des élections présidentielle et législatives, le gouvernement aménage une voie commode de reconversion pour les ministres et parlementaires dont les postes ne sont pas assurés. Un décret paru ce mercredi 4 avril au Journal officiel permet désormais aux députés, sénateurs et anciens ministres de devenir avocat sans la formation ni le diplôme normalement requis. Avocats et magistrats s'indignent et pointent de nouvelles opportunités de conflits d'intérêts.« Nous ne sommes pas la voiture balai des hommes politiques en fin de carrière », s'insurge Pascale Taleman, présidente du syndicat des avocats de France. « On sent le petit arrangement entre amis pour ministres en perdition, affirme de ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte