Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart

Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.

Abonnez-vous

Mediapart
Ven.21 novembre 201421/11/2014 Édition du matin

A Marseille: «On a voté pour la motion des élus locaux pas pour Royal»

|  Par Louise Fessard

Les militants des Bouches-du-Rhône n'ont pas failli hier soir en suivant à 73,12 % la «ligne claire» tracée par l'élu local Jean-Noël Guérini, président du conseil général du département, Gérard Collomb et Ségolène Royal. La dimension locale, «contre Paris» et contre la direction nationale, a pesé lourd.

Partage

La fédération est réputée pour voter au canon et les militants socialistes des Bouches-du-Rhône n'ont pas failli hier soir en suivant à 73,12 % la «ligne claire» tracée par l'élu local Jean-Noël Guérini, président du conseil général du département, Gérard Collomb et Ségolène Royal.

 

Suivent les motions A de Bertrand Delanoë (9,29% de voix) et D de Martine Aubry (9,19%) puis la C de Benoît Hamon (6,58%) Au moment du dépouillement au siège de la fédération à Marseille, pas de surprise : la motion E a raflé plus de la moitié des suffrages dans les trois sections (PTT, 6e et 8e arrondissement) qui votaient.

 

«C'est normal, ici on vote comme un seul homme», lâche une ...

Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart


Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.
Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte