Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart

Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.

Abonnez-vous

Mediapart
Lun.24 novembre 201424/11/2014 Édition du matin

Ce que porte la contestation de Notre-Dame-des-Landes

|  Par Jade Lindgaard

Le projet d'aéroport du Grand Ouest est devenu un bourbier politique pour le gouvernement : ne rien faire, c’est un aveu d’échec ; trop en faire droitise son image. Le pouvoir n’a pas l’air de comprendre la nature du mouvement qu’il affronte. Il s’obstine à le traiter en termes de sécurité publique alors qu’il est devenu le symbole d’une nouvelle génération de lutte et d'engagements politiques.

Partage

Notre-Dame-des-Landes, de notre envoyée spéciale

Huit cabanes et un tipi sont en construction dans la campagne nantaise et empêchent de dormir des dizaines de gendarmes, quelques ténors socialistes et le premier ministre Jean-Marc Ayrault. Depuis un mois, les pouvoirs publics échouent à empêcher les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes d’occuper la fameuse ZAD, zone réservée au projet. De récentes décisions judiciaires (lire ici) rendent possible à tout moment une nouvelle opération d’évacuation, alors que plus d’une centaine de comités locaux se sont réunis ce week-end pour coordonner leur action à plus long terme.

------------------------------------------------------

Retrouver ici notre dossier ...

Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart


Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.
Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte