live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à minuit !

Mediapart à prix réduit : 6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau pour les 50 premiers abonnés : le tee shirt Mediapart.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.18 décembre 201418/12/2014 Dernière édition

Côte d'Ivoire: un dossier spécial de Mediapart

|  Par La rédaction de Mediapart

Reportages à Abidjan et au Burkina Faso; entretiens; enquêtes sur l'empire Bolloré et sur les amitiés socialistes de Laurent Gbagbo. Mediapart a publié ces derniers mois de nombreux articles sur la Côte d'Ivoire. Retrouvez une sélection et des contributions du Club pour comprendre la crise actuelle.

Partage

La Fédération internationale des droits de l'homme: l'Onu doit se réveiller en Côte d'Ivoire

26 mars. Les violences s'intensifient en Côte d'Ivoire, près de quatre mois après le scrutin présidentiel contesté. Dans un entretien à Mediapart, Sidiki Kaba, président d'honneur de la FIDH, avocat de Gbagbo et de Ouattara dans les années 1990, exhorte les Nations unies à «renforcer» leur mandat pour protéger les populations. L'actuelle mission regarde les civils se faire massacrer. Il est urgent d'aller au-delà, estime-t-il.

Document: le rapport qui accuse Laurent Gbagbo

17 mars. Alassane Ouattara a fait parvenir, mercredi 16 mars, un mémoire «sur la situation humanitaire et des droits de l'homme» à la Cour pénale internationale. Il accuse Laurent Gbagbo de «crimes contre l'humanité». Mediapart le publie en exclusivité.

La Côte d'Ivoire est en train de basculer dans la guerre civile

1er mars. Les accrochages entre les fidèles de Laurent Gbagbo et les Casques bleus se multiplient. Le spectre de la guerre civile est de retour, sur fond de pourrissement économique. L'Angola aiderait Gbagbo à se financer.

L'ivoirien Venance Konan: «Je ne vois pas d'autre solution que la force»

23 décembre 2010. 173 personnes ont été tuées en Côte d'Ivoire du 16 au 21 décembre, et 471 autres arrêtées, selon un bilan des Nations unies. Paris et Berlin ont appelé leurs ressortissants à quitter le pays. Dans un entretien à Mediapart, l'écrivain Venance Konan, soutien du président Alassane Ouattara, plaide pour le recours à la force

«Gbagbo, Bédié et Ouattara ont pris le pays en otage», accuse Venance Konan

16 mai 2010. Venance Konan est un écrivain ivoirien. Il a publié en 2009 Les Catapilas, ces ingrats (Jean Picollec), une satire féroce et assez drôle de la vie politique en Côte d'Ivoire, ravagée par les réflexes xénophobes et les pratiques clientélistes. Ex-rédacteur en chef de Fraternité Matin, l'un des principaux quotidiens du pays, dont il a démissionné, il signe aujourd'hui une chronique politique très suivie à Abidjan, dans les colonnes du journal d'opposition L'inter. Autrefois proche du président Henri Konan Bédié, Venance Konan est devenu l'une des bêtes noires de la présidence Gbagbo.

Qui sont les milices aux ordres de Laurent Gbagbo?

19 décembre 2010. Laurent Gbagbo ne lâche rien. Le président sortant exige désormais le départ des casques bleus et appelle ses troupes au «combat». Parmi les inconnues d'une situation tendue: l'attitude des «Jeunes patriotes», cette milice urbaine acquise à Gbagbo. Né en 1972, le «général» Blé Goudé, personnage sulfureux de la politique ivoirienne, est devenu, depuis deux semaines, ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l'emploi du gouvernement Gbagbo. Explications.

La Côte d'Ivoire en plein marasme

En Côte d'Ivoire, «les manifestations ont cessé. Mais ça bout en dessous»

La diplomatie africaine peut-elle dénouer la crise ivorienne?

Nos reportages dans une Côte d'Ivoire en campagne

30 octobre 2010. On n'y croyait plus: après cinq ans de reports successifs, la Côte d'Ivoire en crise s'apprête à voter, dimanche 31 octobre, pour le premier tour d'une élection présidentielle annoncée comme historique. Retrouvez nos reportages et entretien à Abidjan. Une enquête sur la «guerre des milices», parmi les jeunes partisans de Gagbgo, Bédié ou Ouattara. Un reportage dans une banlieue pauvre d'Abidjan, à Abobo, où les habitants attendent l'élection avec impatience, entre grèves et coupures de courant.

Awa Coulibaly et sa fille.Awa Coulibaly et sa fille.

Côte d'Ivoire: l'escalade des milices et la rue, sur fond de guerre civile larvée Ces socialistes français qui ont misé sur la victoire de Gbagbo Pourquoi Barack Obama s'implique dans le dossier ivoirien
Côte d'Ivoire: «Nous nous installons dans une guerre durable» «Il est minuit moins une en Côte d'Ivoire» Côte d'Ivoire: Gbagbo se fait proclamer vainqueur de la présidentielle A Abidjan, entre grèves et coupures de courant Burkina Faso: comment «Ouaga» s'est ivoirisé

Dans les boîtes de nuit du Burkina, on danse le coupé-décalé. A la faculté, on parle nouchi, l'argot d'Abidjan. Le Burkina Faso est en train de s'«ivoiriser» à grande vitesse. Depuis le coup d'Etat manqué de 2002, près de 600.000 Burkinabè ont fui la Côte d'Ivoire et retrouvé leur pays natal. Les métissages en cours s'accompagnent de réflexes identitaires plus inattendus. Reportage à Ouagadougou. Et toujours en cours, notre édition participative, à quatre mains, sur le Burkina Faso.
Les amis socialistes de Gbagbo embarrassent Hollande Comment Vincent Bolloré s'est taillé un empire en Afrique
La face cachée de l'empire Bolloré
Enquête sur les bonnes affaires africaines de Bolloré Françafrique, ses secrets et vilénies--------------------Dans le Club, à lire:
Côte d'Ivoire : la démocratie au bazooka? Je ne suis pas un partisan aveugle de Gbagbo, mais... Sarkozy et le chocolat Souvenirs de l'Hotel du Golfe, Abidjan... Le blog de Galanver

Partage