1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Sam.25 octobre 201425/10/2014 Dernière édition

Un continent orphelin

|  Par La rédaction de Mediapart

Hugo Chávez était un symbole de la gauche de tout le continent sud-américain. Il a activement participé à son union, soutenu et influencé des pays jusqu'à réduire l'influence des États-Unis dans la région. Avec son décès c'est peut-être une page de l'Histoire de l'Amérique du Sud qui se tourne. Une correspondance de Jean-Baptiste Mouttet.

Partage

Une correspondance de Jean-Baptiste Mouttet.

Les réactions ont été immédiates. Peu après l'annonce de la mort du président socialiste qui a succombé à un cancer à 16 h 25 (heure vénézuélienne), les déclarations des chefs d'État sud-américains se sont enchaînées. Evo Morales, un de ses plus fidèles alliés et amis, avait du mal à retenir son émotion : « blessé », la larme à l'œil, il évoquait, entouré de son cabinet ministériel, la mémoire de « (son) frère solidaire, (son) camarade révolutionnaire latino-américain qui a lutté pour la “grande patrie”, comme l'a fait Simon Bolivar, qui a donné toute sa vie ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte