1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.25 avril 201425/04/2014 Édition du matin

Affaire Prism : un parfum de guerre froide 2.0

|  Par Thomas Cantaloube

La disparition d'Edward Snowden, l'informaticien qui a révélé l'ampleur de la surveillance américaine, donne lieu à un affrontement entre les États-Unis, la Chine et la Russie qui fleure bon les années 1960.

Partage

Jusqu’à présent, il n’y avait que dans les James Bond que l’on pouvait suivre les faits et gestes des espions en direct. Autrefois, on apprenait les défections des années plus tard, lorsqu’un rapport confidentiel était déclassifié. Les exfiltrations n’étaient révélées que dans des ouvrages paraissant longtemps après les faits. Mais voilà que l’affaire Edward Snowden inflige au monde de l’ombre la même accélération que les technologies de l’information ont imposée au reste de la planète depuis deux décennies.

Quelques jours seulement après que l’ancien informaticien travaillant pour la CIA et la NSA a contacté des journalistes, ses révélations s’étalent dans tous ...

1€

Les 15 premiers jours

Testez-nous pour 1€ seulement !
Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous !

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte