1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Jeu.27 novembre 201427/11/2014 Dernière édition

La France ne remettra pas Florence Hartmann au TPIY

|  Par La rédaction de Mediapart

«Les textes qui organisent la coopération entre le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et la France ne s'appliquent qu'aux crimes graves que ce tribunal a pour mission de juger», a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Partage

Le ministère des affaires étrangères a fait savoir ce lundi que la France n'arrêterait pas l'ancienne porte-parole du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), Florence Hartmann, objet d'un mandat d'arrêt du tribunal pour outrage à la cour. «Les textes qui organisent la coopération entre le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et la France ne s'appliquent qu'aux crimes graves que ce tribunal a pour mission de juger», a indiqué le ministère.

Le TPIY avait émis un mandat d'arrêt demandant aux autorités françaises «de rechercher, d'arrêter, d'écrouer et de remettre rapidement au tribunal» Florence Hartmann. L'ancienne journaliste du Monde avait été condamnée en septembre 2009 pour avoir ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte