live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à dimanche minuit !

6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau, l'Ebook Le FN à l'oeuvre.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Dim.29 mars 201529/03/2015 Édition du matin

Inquiétudes pour la santé de l'otage français enlevé au Nigeria

|  Par La rédaction de Mediapart

L'épouse de Francis Collomp, l'ingénieur capturé par des islamistes au Nigeria, a indiqué qu'il souffrait de problèmes cardiaques et avait besoin de médicaments quotidiens.

Partage

Le Français enlevé au Nigeria, Francis Collomp, 63 ans, doit « prendre quotidiennement des médicaments » à la suite de problèmes cardiaques, a déclaré mercredi à l’AFP son épouse réunionnaise qui se dit particulièrement inquiète pour la santé de son mari. « Mon mari a subi un triple pontage il y a une douzaine d’années. Il doit prendre des médicaments tous les jours, c’est ce qui m’inquiète le plus », a déclaré à l’AFP, Anne-Marie Collomp, 56 ans, épouse de Francis Collomp, enlevé jeudi au Nigeria. Le couple vit depuis six ans au Port (nord de l’île) à une quinzaine de kilomètres de Saint-Denis.

Francis Collomp, ingénieur, a été enlevé à Rimi, dans l’État de Katsina, frontalier du Niger. Deux de ses gardes du corps et un voisin de sa résidence ont été tués, lors de l’attaque menée par une trentaine de ravisseurs, se revendiquant du groupe islamiste Ansaru. « Je vis dans l’angoisse. Je n’écoute plus la radio, ne regarde plus la télé, je ne sais pas dans quel état il est », a-t-elle ajouté. « Le Quai d’Orsay nous dit qu’il s’en occupe, de ne pas nous inquiéter, mais nous sommes loin et nous n’avons aucune nouvelle », a-t-elle encore dit.

Partage