Plus que quelques jours pour profiter de l'offre d'été

Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ seulement au lieu de 27€. À gagner, cette semaine : le livre Combat pour une presse libre, dédicacé par Edwy Plenel, pour 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Sam.30 août 201430/08/2014 Édition de la mi-journée

Madagascar se souvient de l’insurrection de 1947 et des massacres du corps expéditionnaire français

|  Par La rédaction de Mediapart

Entre le 29 mars 1947 et la fin de 1948, l'insurrection malgache a fait des dizaines de milliers de morts, tués pour partie par les militaires français venus mater la rébellion, morts de faim souvent ou de maladie. «Près de 89 000 victimes malgaches, 550 Européens tués, selon le franciscain Jacques Tronchon. Dans Tabataba, film retrouvé par Africamix, Raymond Rajaonarivelo raconte l'insurrection vue à travers les yeux de Solo, jeune garçon témoin de la guerre que se livrent insoumis et militaires du corps expéditionnaire.

A voir sur Africamix

Partage

Entre le 29 mars 1947 et la fin de 1948, l'insurrection malgache a fait des dizaines de milliers de morts, tués pour partie par les militaires français venus mater la rébellion, morts de faim souvent ou de maladie. «Près de 89 000 victimes malgaches, 550 Européens tués, selon le franciscain Jacques Tronchon. Dans Tabataba, film retrouvé par Africamix, Raymond Rajaonarivelo raconte l'insurrection vue à travers les yeux de Solo, jeune garçon témoin de la guerre que se livrent insoumis et militaires du corps expéditionnaire.

A voir sur Africamix

2mois

Plus que quelques jours pour profiter de l'offre d'été

Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ seulement au lieu de 27€. À gagner, cette semaine : le livre Combat pour une presse libre, dédicacé par Edwy Plenel, pour 10 premiers abonnés.Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte