1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.18 avril 201418/04/2014 Dernière édition

Mot-clé : Corruption

Condamnés et réélus : après Balkany, revoici Bédier !

|  Par Mathilde Mathieu

Condamné pour corruption passive, Pierre Bédier a fait son retour vendredi à la présidence du conseil général des Yvelines. Un come-back silencieux, après moult tours de passe-passe en coulisse. Le PS dénonce « un sale coup fait à la démocratie ». Son cas repose la question de la réhabilitation en politique.

Biens mal acquis : l’art de la corruption du vice-président de la Guinée-Equatoriale

|  Par Fabrice Arfi

Renoir, Degas, Matisse, Monet, Toulouse Lautrec... Les grands noms de la collection Obiang.Renoir, Degas, Matisse, Monet, Toulouse Lautrec... Les grands noms de la collection Obiang.

L’actuel vice-président de la Guinée-Équatoriale, Teodorin Obiang, a acquis pour près de 104 millions de dollars d’œuvres d’art de la fin du XIXe siècle grâce au pillage des richesses de son pays, selon plusieurs documents obtenus par Mediapart. Plus de 60 % de son peuple vit avec moins d'un dollar par jour.

Un dirigeant chinois de JP Morgan, soupçonné de corruption, démissionne

|  Par La rédaction de Mediapart

Les autorités fédérales américaines soupçonnent M. Fang d'avoir procédé à l'embauche d'un enfant d'un influent chef d'entreprise chinois afin de décrocher des contrats avec la société.

Nicolas Sarkozy publie une tribune pour répondre à nos informations

|  Par La rédaction de Mediapart

L'ancien président publie son texte dans Le Figaro, propriété de Serge Dassault. Il y affirme qu'« après des mois d'enquête, des dizaines de commissions rogatoires, la justice n'a trouvé ni virement, ni banque de départ, ni banque d'arrivée. Toute l'accusation repose sur les témoignages "crédibles" du fils de M. Kadhafi et de son entourage, sans doute une référence morale, et de celui de M. Takieddine, dont on connaît aujourd'hui le passif judiciaire ».

Ecoutes: les mensonges et silences de l’avocat de Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Me Herzog, avocat de "Paul Bismuth".Me Herzog, avocat de "Paul Bismuth". © Reuters

Pour sa première prise de parole publique après les révélations de Mediapart, Me Thierry Herzog a assuré, sur Europe 1, jeudi 20 mars : « Je ne suis soupçonné de rien. » « Le moment venu, s'il le faut, je m'en expliquerai », a-t-il ajouté, gêné.

Écoutes de Nicolas Sarkozy : la droite ne sait plus quoi dire

|  Par Ellen Salvi

Les révélations de Mediapart mettent à mal la stratégie de défense mise en place par les proches de l’ancien président de la République depuis dix jours. Après être largement montés au créneau, les ténors de la droite se murent désormais dans le silence.

En finir avec le système Sarkozy et avec l’Etat profond

|  Par François Bonnet

Une réforme d'envergure de la justice n'y suffira pas. Ce que révèle le nouveau scandale Sarkozy est la construction d’un État profond où l’ex-chef de l’État dispose de relais dans tous les secteurs de la haute fonction publique. Reconstruire un État impartial : c’est une révolution institutionnelle que le pouvoir doit engager.

Le Qatar aurait acheté un ancien dirigeant de la FIFA

|  Par La rédaction de Mediapart

L'ancien vice-président de l'institution aurait reçu au moins 1,4 million d'euros venant du Qatar, juste après la décision de la FIFA d'attribuer la Coupe du monde 2022 à Doha, selon une information du Telegraph.

Ecoutes : le complot de Sarkozy contre ces «bâtards» de juges

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierre Herzog. Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierre Herzog. © Reuters

Mediapart révèle la teneur de sept écoutes judiciaires. L’ancien président a mis en place un cabinet noir pour neutraliser les juges qui enquêtent sur lui. Le magistrat Gilbert Azibert est bien intervenu auprès de trois conseillers de la Cour de cassation. L’avocat de Nicolas Sarkozy est informé par une taupe dans l’appareil d’État.

Un ambassadeur évoque les financements libyens de Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Sarkozy et Kadhafi, en 2007, à l'Elysée. MM. Sarkozy et Kadhafi, en 2007, à l'Elysée. © Reuters

L’ex-ambassadeur de France en Libye François Gouyette, aujourd’hui en poste à Tunis, a été entendu fin janvier par les juges. Le diplomate a déclaré qu’un de ses contacts libyens lui avait confirmé, en 2011, « qu’il y avait eu effectivement un financement de la campagne présidentielle de M. Sarkozy ».

L'avocat et la morale ou la défense des puissants contre le droit de savoir des citoyens

|  Par Edwy Plenel

Retour sur une semaine riche sur le front des affaires, qui a vu l'ancien président et son avocat pris la main de le sac grâce à des écoutes judiciaires.

 

 

 

 

Affaire Kadhafi : ce que disent les écoutes de Brice Hortefeux

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Hortefeux et Takieddine, au domicile de ce dernier, en 2005MM. Hortefeux et Takieddine, au domicile de ce dernier, en 2005 © dr

Mediapart rend public le contenu d’écoutes téléphoniques de Brice Hortefeux dans l’affaire des financements libyens. Le patron de la police judiciaire parisienne y explique à l’ancien ministre comment se « préparer » à une audition par les juges, en lui signalant des questions qui lui seraient posées et en lui soufflant les documents qu’il devra apporter pour assurer ses arrières.

Valls appelle à tourner la page Dassault à Corbeil-Essonnes

|  Par La rédaction de Mediapart

Manuel Valls a appelé dimanche à Corbeil-Essonnes à tourner la page, au nom de la « morale publique », dans cette ville de l'Essonne au cœur d'une enquête qui vise le sénateur UMP Serge Dassault.

Turquie: Erdogan menace d'interdire Facebook et YouTube

|  Par La rédaction de Mediapart

Les deux géants du Net sont les principaux relais des enregistrements audio, qui accablent le premier ministre dans un vaste scandale de corruption politico-financière.

Sarkozy, un homme en bande organisée

|  Par Fabrice Arfi

Jamais sous la Ve République un système présidentiel n'aura été cerné de si près par des juges anticorruption. Conseillers, collaborateurs, ministres, amis, magistrats, grands flics, hommes d’affaires… et désormais avocat. Toute la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy a eu affaire à la justice et à la police ces deux dernières années. Inventaire.

Bientôt, la fuite à Varennes

|  Par gilles sainati

Nous apprenons jeudi soir de la part de l’apôtre de la tolérance zéro que notre pays se serait transformé en dictature et que les services de police judiciaire et de justice devraient être assimilés à la sinistre  STASI…   Pourquoi pas  à la dictature sous Pinochet !!  

La gangrène

|  Par Arthur Porto

Les jours se succèdent, les révélations aussi ! Est-ce des révélations ou la confirmation d'intuitions, de pressentiments, de constats dont il ne manquait que les «preuves matérielles». Elles ont pour nom Sarkozy, Copé, Buisson, Azibert, Herzog...  

Je suis drogué à la fraudine

|  Par Professeur Gaston

Ce matin, j’ai traversé la route en dehors des clous et je ne m’en sens pas coupable. Pire, j’ai même ressenti une légère excitation.

pourquoi ce silence?

|  Par Annick V

Il y a quelques jours, aux infos de 13h sur France 2, une info importante (par inadvertance? parce que l'audience est faible?

S’enrichir individuellement sur le dos de la collectivité

|  Par Jean-Paul Bourgès

Le niveau de corruption est, sans tomber dans un moralisme excessif, un indicateur fort pertinent du bon fonctionnement d’un système politique.

Algérie : le sombre anniversaire des généraux «janviéristes»

|  Par François Gèze

Le 11 janvier 1992, les généraux à la tête de l'armée algérienne annulaient le second tour des élections législatives qui allaient donner la majorité parlementaire aux députés du Front islamique du salut (FIS) et contraignaient à la démission le président Chadli Bendjedid, opposé à ce coup d'État. Ils allaient ensuite déclencher contre les islamistes et l'ensemble de la population une répression d'une violence inouïe : ce sera la "sale guerre" des années 1990, qui fera plus de 150 000 morts et des milliers de "disparus".

Blesa Cristina Barcelona

|  Par Jesusmarana

Le juge José Castro a consacré pas moins de 227 pages à son argumentation destinée à l’Audience provinciale de Palma de Majorque, au parquet anticorruption, à la maison royale, aux courtisans bien ou mal payés et au système institutionnel lui-même, qui ne tolère pas le moindre bouleversement. Castro appelle l’infante Cristina à comparaître comme mise en examen le 8 mars, journée internationale de la femme

Bangladesh : la situation peut être pire qu'en France !

|  Par Jean-Paul Richier

Pour faire de l'audimat, il faut ces temps-ci faire de la publicité à Dieudonné et ses quenelles. En causant du Bangladesh, je suis sûr d'obtenir un autre type de record : rédiger l'article le moins lu de l'année !

BAC Nord de Marseille: une procédure contestable qui ouvre un débat de société

|  Par Patrick Cahez

Louise Fessard publie une série d'articles sur la procédure disciplinaire engagée par l'administration contre des agents de la BAC nord de Marseille. La journaliste a été présente lors des débats de la commission disciplinaire et ce qu'elle en rapporte est très intéressant par les questions de droit que cela engendre. Ces questions posent les bases d'un débat de société en soulevant la question de la conformité républicaine du fonctionnement de la police et, par ricochet, celle de la confiance en cette institution au moment du développement de son équipement en technologies de surveillance attentatoires à la vie privée. La France est-elle un Etat de droit ? Ce qui suit légitime l'interrogation.

Mafia dans le sud ouest; maire, huissier, préfecture déboutés par le Tribunal de Police, affaire à suivre ...

|  Par Stephane GRISELIN

Bonjour, Rendez-vous sur ( www.stephanegriselin.fr ) N'hésitez pas à me contacter. Bien à vous. Stéphane GRISELIN

Hauts fonctionnaires et basse police : corruption ?

|  Par POJ

" On se rend implicitement complice de la déviance policière, lorsque l’on accepte l’idée que celle-ci, qui implique des violations connues de la loi, est rare, désuète ou anecdotique. " (Source). Didier Hassoux dévoile des règlements de comptes au sommet de la police judiciaire dans le dernier numéro du Canard enchaîné qui témoignent d'un sérieux laisser-aller déontologique de nature à interpeler et vérifier la sincérité de la conscience républicaine du ministre (Les impairs et passes des flics des jeux - l'accès de rigueur vertueuse cache des manoeuvres pas très règlo 11/12/13 p.4). Comment exiger un comportement correct des policiers de base si ceux du sommet délinquent impunément ? Comment expliquer que "l'ordre républicain" serve à mettre à la rue en hiver des personnes dans la misère mais qu'il ne s'impose pas avec rigueur dans le fonctionnement des institutions ?

Il n’y a pas que la tour de Pisa … qui penche

|  Par Jean-Paul Bourgès

Les classements des meilleurs vins, celui des appareils photo, ou des villes où il fait bon vivre, et des pays de toutes les façons possibles sont une des manies de nos sociétés pseudo-scientifiques, où la quantification et la mise en ordre sert à rassurer nos pauvres esprits si friands de rationalité et de commentaires définitifs, à partir de chiffres sans grande signification.

Ecotaxe : le scandale emblématique

|  Par Horus

  Excellent article de Martine Orange, que le « roman noir de l’écotaxe ». Voilà qui confirme le billet de François-Xavier Berger. Voilà qui confirme aussi pour Médiapart la nécessité de décortiquer avec acuité le réel, au-delà des éléments de langage trompeur de nos élites du petit  monde politico-médiatique prompt à camoufler les pires turpitudes sous le manteau de l’intérêt national.

Projet de loi sur la fraude et la corruption : derniers débats

|  Par Eric Alt

L'examen du projet de loi sur la fraude et la corruption n'a pas été achevé avant le 14 juillet, comme le souhaitait le gouvernement. Les désaccords entre Sénat et Assemblée nationale imposent une ultime lecture, pour donner aux députés le dernier mot. Le nouvel examen du projet de loi commence le 11 septembre.

Protestations sociales à Lima: un réveil des classes moyennes?

|  Par Camille Boutron

On ne l'observe pas si souvent à Lima. Ce lundi 22 juillet, près de deux mille de personnes ont manifesté dans les rues du centre de la capitale péruvienne afin de protester contre la corruption du Congrès et l'assujetissement de ses membres aux lobbys d'intérêts privés, dont, notament, le CONFIEP (équivalent du Medef).