2 mois offerts

2 mois offerts et un T-shirt Mediapart à gagner

Spécial été : abonnez-vous à Mediapart pour 9€ les 3 premiers mois, soit 2 mois offerts. En cadeau cette semaine pour les 10 premiers abonnés, le T-shirt Mediapart !

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mar.07 juillet 201507/07/2015 Dernière édition

Mot-clé : François Pérol

Procès BPCE : de lourdes sanctions requises contre François Pérol

|  Par martine orange

Le ministère public a requis une peine de deux ans de prison avec sursis et une interdiction définitive de toute fonction publique contre l’ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée. Plaidant un « dossier vide », la défense demande la relaxe.

Procès BPCE: François Pérol rappelé à son devoir d'exemplarité

|  Par martine orange

L’audition de Claude Guéant a été comme une bombe à fragmentation dans le procès. Pourtant, François Pérol s’est accroché jusqu’au bout à son impossible ligne de défense, celui d’un simple porteur d’information à l’Élysée. Les avocats des parties civiles ont souligné son rôle central dans la fusion BPCE.

Procès BPCE : Claude Guéant met la défense de François Pérol à mal

|  Par martine orange

« C’est Nicolas Sarkozy qui a eu l’idée de nommer François Pérol. » Venu témoigner au troisième jour du procès, l’ancien secrétaire général de l’Élysée a raconté le rôle central de l’ancien chef de l’État dans le dossier de la fusion BPCE. Un récit du pouvoir élyséen bien éloigné de celui de François Pérol.

Procès BPCE: portrait d'un haut fonctionnaire en Sarkozie

|  Par martine orange

Au deuxième jour de son procès, François Pérol montre son vrai visage : celui d’un haut fonctionnaire qui décidait, tranchait, arbitrait dans les dossiers sensibles pour l'État à partir de l’Élysée.

BPCE : le procès de la noblesse d'Etat est ouvert

|  Par martine orange

Arnaud Romain lit aujourd'hui l'article de Martine Orange : BPCE : le procès de la noblesse d'Etat est ouvert

Procès BPCE : la défense de François Pérol trébuche sur un «détail»

|  Par martine orange

Poursuivi pour prise illégale d’intérêt, le président de la BPCE a tenté de convaincre le tribunal qu’il n’avait joué qu’un rôle minime comme secrétaire général adjoint de l’Élysée. Sa ligne de défense s’est brutalement écroulée au bout de dix heures d’audience lundi.

BPCE : le procès de la noblesse d'Etat est ouvert

|  Par martine orange

Le président de la BPCE, François Pérol, comparaît depuis lundi devant le tribunal correctionnel pour « prise illégale d’intérêts », à la suite des conditions controversées de sa nomination à la tête du groupe bancaire. Ce procès est aussi celui de pratiques du pantouflage, en usage dans toute la haute administration.

Natixis cherche à abuser ses clients, la presse et l'AMF

|  Par Laurent Mauduit et martine orange

Après la révélation par Mediapart du système des commissions occultes mis en place depuis 2008 par Natixis Asset Management (NAM), la société de gestion a plaidé la bonne foi et argué d'un « vide réglementaire ». Mais elle sait que c'est inexact. Un rapport secret de sa maison mère, BPCE, s'inquiète d'une pratique qui « n’est pas justifiable ». NAM a par ailleurs expurgé un audit transmis à l'AMF.

Natixis : les clients grugés pour gonfler les bonus

|  Par martine orange et Laurent Mauduit

Selon nos informations, l’Autorité des marchés financiers soupçonne Natixis Asset Management d’avoir abrité depuis 2008 un système de commissions occultes sur certains produits, pour quelque 100 millions d’euros, au détriment de ses clients, ce que conteste la société de gestion. Objectif : gonfler les bonus. Le directeur des risques qui a alerté sur ces pratiques irrégulières a été… licencié !

Les mésaventures d’une PME dépecée par des fonds vautours

|  Par Laurent Mauduit

Aujourd'hui Arnaud Romain lit l'enquête de Laurent Mauduit, Les mésaventures d’une PME dépecée par des fonds vautours, publiée le 7 février sur Mediapart.

Les mésaventures d’une PME dépecée par des fonds vautours

|  Par Laurent Mauduit

Trois fonds d'investissement, dont une filiale de Natixis, ont démis de leurs fonctions la patronne d'une grosse PME de la Sarthe et le fondateur de la société, parce qu'ils refusent d'endetter l'entreprise de 200 millions d'euros pour leur verser un dividende de 133 millions. Que pense le ministre de l'économie, Emmanuel Macron, de tels abus ?

Pérol renvoyé en correctionnelle : les secrets de l’enquête

|  Par Laurent Mauduit

François PérolFrançois Pérol © Reuters

Le président de BPCE, François Pérol, est renvoyé devant un tribunal correctionnel pour y être jugé des chefs de « prise illégale d’intérêt », à la suite de sa nomination dans des conditions controversées à la tête de la banque. Dans une enquête en trois volets, Mediapart avait récemment révélé les secrets de l'enquête judiciaire, qui mettent en cause l'ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy.

Affaire Pérol: un banquier passe aux aveux

|  Par Laurent Mauduit

François Pérol.François Pérol. © (dr)

Dernier volet de notre enquête sur l'affaire Pérol : parmi de nombreuses auditions réalisées par la police judiciaire, celle de Bernard Comolet, éphémère patron des Caisses d'épargne, pourrait être fatale à François Pérol et contribuer à son renvoi en correctionnelle pour prise illégale d'intérêt. Le banquier a révélé tous les détails du coup de force organisé à l'époque par l’Élysée.

Affaire Pérol : ces mails confidentiels qui ont guidé l'enquête (2/3)

|  Par Laurent Mauduit

© Reuters

Deuxième volet de notre enquête sur l'affaire Pérol : ce sont des mails confidentiels, parvenus de manière anonyme entre les mains du juge d'instruction, qui ont servi de fil conducteur à l'enquête judiciaire et qui risquent de contribuer au renvoi du patron de BPCE devant un tribunal correctionnel pour prise illégale d'intérêt.

Affaire Pérol: la justice se libère de ses entraves (1/3)

|  Par Laurent Mauduit

Le juge Roger Le Loire pourrait rendre une ordonnance renvoyant en correctionnelle le patron de BPCE, François Pérol, pour y être jugé pour prise illégale d'intérêt. Mediapart révèle les secrets de l'instruction judiciaire. Premier volet: comment la justice, d'abord entravée, a cherché à étouffer le scandale ; et puis comment, devenue indépendante, elle a œuvré à la manifestation de la vérité.

Mon témoignage au procès Pérol

|  Par Laurent Mauduit

Cité comme témoin par le syndicat CGT des Caisses d’épargne, qui est avec SUD, l’une des parties civiles à l’origine de la procédure qui a conduit au renvoi de François Pérol, patron de BPCE, devant la 32ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris pour y être jugé des chefs de prise illégale d’intérêt, j’ai été appelé à la barre jeudi 25 juin en début d’après-midi. Voici ce que j’y ai dit et les révélations que j’y ai faites.

2 mois offerts

2 mois offerts

9€ seulement les 3 mois d'abonnement à Mediapart, au lieu de 27€. Cette semaine, des cadeaux Mediapart pour les 10 premiers abonnés.Abonnez-vous

Édition : L'Agora des Caisses d’épargne, des Banques populaires et de Natixis

Bienvenue à BPCE, la banque casino

|  Par Patrick Saurin

Depuis plusieurs mois, François Pérol a pris son bâton de pèlerin pour rendre visite aux établissements du Groupe. Les Caisses d’épargne d’Ile-de-France, de Nord France Europe, la Banque populaire provençale et corse, le Crédit coopératif, la Bred, ont été autant d’étapes de cette plongée dans la France profonde si chère à Jean-Pierre Pernaut.

Édition : L'Agora des Caisses d’épargne, des Banques populaires et de Natixis

L'envers des résultats de BPCE et de Natixis

|  Par Patrick Saurin

Natixis et BPCE annoncent leurs résultats 2009 ... avec pertes et tracas! Après la CNCE : BPCE. Après Charles Milhaud : François Pérol. Et après des pertes...

Le procès de l'affaire des Caisses d'Epargne aura lieu du 24 au 27 novembre

|  Par Edwy Plenel

Mediapart était, mardi 26 mai, devant la XVIIe chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour les onze plaintes déposées par les dirigeants successifs des Caisses d'Epargne. Ces plaintes visent l'enquête au long cours de Laurent Mauduit sur le scandale financier et politique le plus emblématique des responsabilités de certaines élites dirigeantes dans l'actuelle crise économique et sociale.

Le procès de l'affaire des Caisses d'Epargne aura lieu du 24 au 27 novembre

|  Par Edwy Plenel

Mediapart était, mardi 26 mai, devant la XVIIe chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour les onze plaintes déposées par les dirigeants successifs des Caisses d'Epargne. Ces plaintes visent l'enquête au long cours de Laurent Mauduit sur le scandale financier et politique le plus emblématique des responsabilités de certaines élites dirigeantes dans l'actuelle crise économique et sociale.

Procès de Mediapart: Livret A et presse libre, un même combat

|  Par Edwy Plenel

Ce mardi 26 mai, Mediapart est au tribunal. Devant la XVIIe chambre correctionnelle du tribunal de Paris, Laurent Mauduit et moi sommes les prévenus de la première manche du procès engagé par les dirigeants des Caisses d'Epargne contre Mediapart. Onze plaintes au total pour avoir donné l'alerte, enquêté et informé, sur le scandale financier et politique emblématique de notre double crise, économique et démocratique.