1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Dim.20 avril 201420/04/2014 Dernière édition

Mot-clé : Occident

Patrick Boucheron: pourquoi le Moyen Age nous parle politique

|  Par Joseph Confavreux

Vidéo dans l'articleVidéo dans l'article

Avec son nouvel ouvrage, Conjurer la peur, l’historien médiéviste Patrick Boucheron montre un souci constant de comprendre ce que « politique » veut dire.

Pour une « histoire pirate »

|  Par Joseph Confavreux

Dans un livre vif et malicieux élaboré lors du dernier Banquet du Livre de Lagrasse, dont la nouvelle édition a commencé jeudi, l’historien Patrick Boucheron explore les contours d’une histoire « pirate », ni européocentrée ni simplement métissée. Un livre également très politique qui démonte, à partir d’un tableau de Giorgione, toute idée de supériorité « culturelle ».

Romain Bertrand tente une nouvelle histoire du monde, qui n’oublie pas «55% de l’humanité»

|  Par Joseph Confavreux

L’Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde. A ce «vol de l’histoire», dénoncé par l’anthropologue Jack Goody, répond aujourd’hui un ouvrage qui pourrait s’intituler la «restitution de l’histoire». Dans l’Histoire à parts égales, récits d’une rencontre Orient-Occident (XVIe-XVIIe), Romain Bertrand fait en effet le pari (réussi) d’une «histoire symétrique» du monde.

M. le ministre, votre démission est attendue

|  Par François Bonnet et Michel Dalloni

Brice Hortefeux au Campus d'été de l'UMP

On aurait envie d'écrire « Casse-toi, pauvre con!», en réponse aux propos du ministre de l'intérieur Brice Hortefeux tenus lors des Universités d'été de l'UMP à Seignosse (Landes). Mais puisque la vulgaire banalité raciste s'est installée au sommet de l'Etat, il faut aller au-delà de la «beauferie» ordinaire pour bien comprendre la portée de cette sinistre conversation. Et donc dire pourquoi ce propos n'est pas un dérapage mais un résumé saisissant d'une culture et d'un projet politique.

Novelli et l'extrême droite: les documents qui accusent

|  Par Fabrice Arfi

preuve.png

Cela ressemble fort à un passé qui ne passe pas. Alors que le secrétaire d'Etat chargé au commerce, Hervé Novelli, vient d'annoncer son intention de déposer plainte pour diffamation contre France 3 qui a récemment consacré un reportage à ses antécédents au sein de l'extrême droite, Mediapart publie une série de documents attestant les liens passés – et parfois même présents – de ce membre du gouvernement avec des mouvements et des figures de l'ultra-droite nationaliste française.

Le secrétaire d’Etat et l’ancien pro-nazi

|  Par Fabrice Arfi

Quelques mois avant de devenir membre du gouvernement, auquel il vient d'être maintenu, le député UMP Hervé Novelli rendait hommage depuis Neuilly-sur-Seine à l’une des figures de la collaboration sous l’Occupation et de l’ultra-droite française. Une affaire qui permet, en plein scandale UIMM, d’éclairer les connexions idéologiques entre le monde de l’industrie métallurgique et la droite extrême.

Régis Debray, un Persan à Paris

|  Par Yves Bonnet

On avait un peu oublié Régis Debray depuis qu'il était devenu membre du jury Goncourt. Il vient heureusement - ou plutôt malheureusement - de se rappeler à notre bon souvenir après un voyage en Iran, le pays des ayatollahs où, avec ses yeux d'éternel candide à la naïveté calculée, il a « découvert » que tout était rose, contrairement à ce que disent, écrivent tous les observateurs.

Al-Qaïda et la guerre par procuration en Syrie

|  Par Maxime-Azadi

Plus de deux ans et demi après la révolte lancée en Syrie, l’opposition armée syrienne a laissé le train aux jihadistes d’Al-Qaïda, venus de l’étranger.  De nombreux « rebelles » ont abandonné les combats qui n’étaient pas les leurs, tandis que d’autres brigades se sont rendues ou se sont rangées aux côtés d’Al-Qaïda.  Depuis le début de la guerre syrienne, tous ces groupes dépendaient des pays étrangers qui les finançaient et armaient.

Non à la guerre

|  Par Hélène Duffau

Il y a déjà eu cent mille victimes.  Récemment, certains sont morts d’une attaque qu’on dit chimique. Aussi insidieuse que l’irradiation d’un Tchernobyl ou d’un Fukushima. Des civils saisis d’invisible.

Édition : Lycéennes, lycéens...

La morale d'élite

|  Par Rédaction Lycéenne

« Il existe une sorte d’homme toujours en avance sur ses excréments. » philosophait René char dans ses Feuillets d’Hypnos. Suite à mon retour de Marrakech et à mes retrouvailles avec le monde occidental, je me suis aperçu à quel point sa parole était juste. Cette dernière était, en fait, la description parfaite de « l’homme moderne » — du moins celui se qualifiant comme tel. La vision que l’on peut avoir de l’homme occidental est certes absurde — et j’entends par là une absurdité de la nature —, mais cette vision s’amplifie une fois qu’a eu lieu une confrontation avec le monde oriental.

Les kurdes syriens se sont unis

|  Par Maxime-Azadi

Malgré les tentatives de déstabilisation et de division visant le Kurdistan syrien pour renforcer le Conseil National Syrien (CNS), les principales formations kurdes se sont unies en signant un accord qui appelle à la révolution par des moyens pacifiques et à la chute du régime.

Sous les élections, nos trois crises historiques

|  Par Edwy Plenel

Sous les urnes, leurs votants et leurs abstentionnistes, ce qui s'y exprime et ce qui s'y dissimule, coulent les torrents de nos alarmes et de nos espoirs. C'est ce que j'ai tenté d'expliquer, la veille du premier tour des régionales, sur France Culture.

Gérard Longuet, je t'ai vu et je te vois toujours !

|  Par DANIEL LEBORDAIS

Les microcosmes politique et médiatique seraient-ils vraiment amnésiques, ou n'est-ce qu'une vague pose. Il est vrai que certains ont la mémoire courte et feignent de s'étonner devant les petites phr

Édition : D'Egypte

D'«Al Andalus» au «9/11»

|  Par profil_inactif_50860

L’Islam serait en guerre contre lui-même, et l’Occident en subirait les dégâts collatéraux. La pilule semble difficile à avaler lorsqu’on pense au 9/11, mais l’histoire corrobore cette thèse présentée par François Nicoullaud, diplomate, actuel président de l’Association Démocratique des Français à l’Etranger, et ancien Ambassadeur de France en Iran.