Comptes de Benoît Hamon Une campagne grand format pour un score miniature

Avec 6,36 % des suffrages exprimés, le candidat du PS a enregistré un score historiquement faible lors de la dernière présidentielle. Mais il a dépensé 15 millions d'euros en quelques mois. Soutiens de Hamon et cadres du PS se renvoient la responsabilité de l'échec.

Pourquoi Hamon est aussi visé par la plainte d’Anticor

Le candidat du PS a bénéficié d'une remise commerciale importante pendant la campagne de 2017. Son équipe argue de circonstances « totalement différentes » des ristournes de la campagne d'Emmanuel Macron.

Médine, extension du domaine des censeurs

Image extraite du clip de la chanson « Bataclan ». Image extraite du clip de la chanson « Bataclan ».

S’il s’inscrit dans une longue histoire de tentatives de censure, parfois réussies, contre le rap, le cas de Médine est inédit : aucune protestation contre un rappeur n’avait auparavant fédéré autant de courants politiques différents.

L'Europe au défi de «l'Aquarius»

Migrants: Angela Merkel gagne un sursis de deux semaines

Par

Les deux partis conservateurs allemands, CDU et CSU, qui s’affrontent sur la politique migratoire au risque de faire exploser le gouvernement fédéral, ont décidé d’un « cessez-le-feu » de deux semaines. Angela Merkel va s’efforcer de trouver une solution européenne compatible avec le durcissement de la politique migratoire exigé par ses partenaires bavarois.

Du fric, du fric, du fric... et du pognon

Du blé, du beurre, du bifton, du flouze, de l’oseille, des briques, des ronds… Depuis le « pognon de dingue » lâché par l’Élysée jusqu'à l’indemnité royale de l'ancien PDG de Carrefour, en passant par les salaires des stars du foot, l’argent n’a pas la même odeur.    

Mersin la cosmopolite s’apprête à sanctionner la coalition d’Erdogan

Ville d’accueil de toutes les migrations, le grand port turc de Mersin a développé un art de la cohabitation qui passe aussi par un équilibre entre les principales forces du pays. Mais pour le scrutin du 24 juin, les habitants boudent l’alliance islamo-nationaliste du président Recep Tayyip Erdogan.

Laïcité à l’école: les incidents sont marginaux, mais les enseignants s’inquiètent

Les atteintes à la laïcité à l’école se règlent le plus souvent par le dialogue : seuls 3 % des cas recensés posent problème. C’est ce qui ressort de l’étude publiée par le Comité national d’action laïque, et du colloque organisé à Paris. Les classes sont loin d’être minées par ces contestations, mais les enseignants restent inquiets et réclament plus de formation.

En Seine-Saint-Denis, enseignants et parents désarmés face à la violence dans les écoles

Par Kozi PASTAKIA (BONDY BLOG POUR MEDIAPART)

Les personnels des établissements scolaires du département francilien, comme les parents d’élèves également à l’unisson, rapportent le même constat, entre manques de moyens humains et matériels et problèmes de sécurité. Ensemble, ils témoignent d'un sentiment « d’abandon » et d’un certain fatalisme qui gagne les élèves.

Les patients d'un hôpital psychiatrique retrouvent un peu de liberté

Les pratiques de contention et d’isolement au Centre psychothérapeutique de l’Ain ont provoqué un scandale en 2016. Depuis, la plupart des patients hospitalisés ont retrouvé leur liberté d’aller et venir. Les pratiques de soins s’en trouvent bouleversées. Mais la société reste tentée par l’illusion de sécurité qu’offre l’enfermement des malades mentaux.

A Bure, «toutes les formes de lutte se complètent»

Contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires Cigéo, des milliers de personnes ont manifesté à Bar-le-Duc samedi 16 juin. Les opposant·e·s revendiquent un durcissement de leurs actions, appellent au boycott du débat national et veulent organiser une concertation délocalisée et autogérée.

Amazonie malmenée: les eaux mortes du barrage de Belo Monte (1/3)

Des arbres morts dans le lac du barrage de Belo Monte. © J.-M. A. Des arbres morts dans le lac du barrage de Belo Monte. © J.-M. A.

Autour du troisième plus grand barrage du monde, dont les deux usines hydroélectriques devraient fonctionner à plein d’ici 2020, les populations locales paient le bouleversement de leur environnement et de leur mode de vie.

Documentaire

«Mai 68 n’a pas duré qu’un mois»

Par Olivier Besancenot, Sara Brücker, Florence Johsua et Tancrède Ramonet
 © Mediapart © Mediapart

Dix actrices et acteurs de 68 reviennent sur ces événements qui ont changé leur vie. Une série proposée par Olivier Besancenot, Sara Brücker, Florence Johsua et Tancrède Ramonet.

L’avocate Nasrin Sotoudeh arrêtée pour soutien à la cause des femmes

L’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, très engagée dans la défense des droits de l’homme, a été emprisonnée le 13 juin. Le pouvoir iranien lui reproche de soutenir le combat des femmes qui refusent de porter le hidjab.

L’Afghanistan entre en trêve

Le président Ghani comme les talibans ont annoncé un cessez-le-feu de respectivement cinq et trois jours. Pour Kaboul et ses alliés américains, le processus de paix pourrait se trouver enclenché. Certains experts n’y croient pas.

Documentaire

Au Burkina Faso, «Place à la révolution» en musique

Par Mediapart et Tënk
 © DR © DR

Fin 2014, après des années de lutte, le peuple burkinabè renverse le président Blaise Campaoré. Caméra au poing, le réalisateur Parfait Kaboré raconte cette épopée populaire et artistique inédite.

A Marseille, Thomas Bellinck bâtit un mausolée pour l’Europe

Une « exposition internationale sur la vie dans l’ancienne Union européenne » s’ouvre à Marseille samedi 16 juin. Dans ce vrai-faux musée sur la mort de l’Europe, l’artiste belge Thomas Bellinck invite à réfléchir sur les illusions perdues des « pères fondateurs », et plaide pour une nouvelle radicalité européenne.

Après le vote de la loi sur la SNCF, l’unité syndicale se fissure

Tout le monde pensait que l’intersyndicale cheminote s’effondrerait avec le vote définitif de la loi. Elle a tenu bon. Le gouvernement pariait sur une fin des hostilités pour le mois de juin, la CGT et Sud Rail veulent poursuivre le mouvement cet été. Dans le détail, la mobilisation syndicale ressemble cependant de plus en plus à un cheval sans tête.

Suicides à France Télécom: sept dirigeants renvoyés en procès pour harcèlement moral

Neuf ans après les premières plaintes, les juges d’instruction ont ordonné un procès contre France Télécom et sept de ses dirigeants pour harcèlement moral. La politique de management instaurée par Didier Lombard, alors PDG du groupe, visant à déstabiliser les salariés est mise en cause.

Pesticides: le combat judiciaire d’une famille d’Isère contre le géant Monsanto

Bayer a absorbé le 7 juin son rival américain Monsanto lors d’une gigantesque fusion, annonçant son intention de débaptiser son sulfureux rejeton. Mais la disparition de la marque Monsanto ne met pas le groupe à l’abri de nouvelles procédures, à l’image de celle engagée il y a quinze jours par une famille d'Isère.

Franck Magloire: les basses œuvres des ressources humaines

Par Pierre Benetti (En attendant Nadeau)

Dans Destination, Franck Magloire dresse le bilan de quatre décennies de désenchantement touchant particulièrement les classes populaires, au cours desquelles l’affirmation de l’économie de marché s’est doublée d’un autre changement radical : celui de l’intime et des mots qui nous pensent.

Les ordonnances permettent à PSA de réduire le coût salarial

C’est un effet de la réforme du code du travail par ordonnances : les syndicats de PSA Vesoul – sauf la CGT – ont signé un des premiers « accords de performance collective », qui permet à la direction d'augmenter le temps de travail de 8 % contre une hausse de rémunération de seulement 3,1 %.

Energie solaire: Total sacrifie une filiale pour baisser ses coûts

À Toulouse, une filiale de la multinationale française se sépare de plus d’un quart de ses effectifs et choisit d'importer des panneaux photovoltaïques mexicains en contrepartie. Au mépris de ses engagements pour la ville, meurtrie par la catastrophe AZF en 2001.

Les chantiers navals, l’autre dossier entre Rome et Paris

En dépit des tensions diplomatiques, le nouveau premier ministre italien avait une bonne raison de se rendre à l’Élysée : discuter de l’avancement du projet de rapprochement entre les chantiers publics navals italiens Fincantieri et les anciens arsenaux français Naval Group.

«On se dirige vers la fin du service public de l’orientation scolaire»

Les centres d’information et d’orientation sont menacés, selon les syndicats, par un article du projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », examiné cette semaine à l’Assemblée nationale. Cette réforme prévoit le transfert de leurs compétences aux régions. Christine Jarrige, conseillère d’orientation-psychologue en Seine-Saint-Denis et membre du collectif des psychologues du Snes-FSU, revient sur l’inquiétude de ses confrères.

L’inspection du travail réprime la discrimination, mais pas en son sein

Une plainte pénale pour « discrimination » vient d’être déposée contre le ministère du travail par une inspectrice qui s’estime lésée par rapport à ses collègues hommes. Un problème qui dépasse la seule inspection du travail… chargée de lutter contre les discriminations.

Emmanuel Macron enfume sur sa transformation radicale du modèle social

Le président de la République a dévoilé ce qui tient de politique sur la santé, le grand âge et la pauvreté. Un exercice désormais classique de sémantique pour cacher une faiblesse des mesures et une stratégie de détricotage de la protection sociale à la française.

Non, les aides sociales ne sont ni trop coûteuses, ni inefficaces

« On met trop de pognon » et « on déresponsabilise » les pauvres, sans résultat. Voilà le fond de la pensée du président, telle qu’elle a été livrée par l’Élysée dans une vidéo. Une opinion non fondée et gravement erronée : en France, les prestations sociales corrigent les inégalités, et cet effet est tout à fait mesurable.

A Rennes, des musulmans qui ont soif de renouvellement

A Rennes le 10 juin 2018 © DR. A Rennes le 10 juin 2018 © DR.

L’ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Marwan Muhammad, a lancé début mai une consultation nationale des musulmans. Autofinancement des lieux de culte, imams français à leur image, place des femmes dans les mosquées, représentation des musulmans dans la société française : un besoin de renouvellement émerge chez les fidèles qui étaient présents à Rennes le 10 juin.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées