Chantiers navals de Saint-Nazaire Une nationalisation en trompe-l'œil

L'État va exercer son droit de préemption pour prendre le contrôle de STX France, qui exploite les chantiers navals de Saint-Nazaire. Une décision « temporaire » qui ne change pas fondamentalement la politique libérale du gouvernement. 

Ahmet Sik au procès de «Cumhuriyet»: «Le gang que vous cherchez dirige le pays»

Au troisième jour du procès intenté à 17 salariés du quotidien d’opposition pour « aide à des organisations terroristes », le journaliste d’investigation Ahmet Sik a fait sensation en convoquant le gouvernement turc et le président Erdogan à la barre.

A FO, Jean-Claude Mailly est sous pression

Le secrétaire général de Force ouvrière multiplie les déclarations pour dire qu'il a obtenu des avancées sur la réforme du code du travail et qu'aucun appel à la mobilisation ne sera lancé avant que les projets d'ordonnances fin août n'aient été analysés. Chez les militants, l’incompréhension monte.

Le ciel s’assombrit pour Muriel Pénicaud

L'image de la ministre du travail est à nouveau dégradée par la révélation d'une plus-value de plus d'un million d'euros grâce à la vente de ses stock-options en 2013, quand elle était DRH de Danone.

L'étrange soutien appuyé du FMI à Macron

Le FMI a tressé des louanges à la politique du gouvernement français le 17 juillet dernier, à la grande satisfaction des deux locataires de Bercy. Mais ces conclusions s'opposent complètement avec les analyses passées de l'institution. 

A Montpellier, Philippe Saurel reconfigure le paysage politique à marche forcée

Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, devant son babyfoot © Elsa Sabado Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, devant son babyfoot © Elsa Sabado

Fragilisé par la défaite de sa protégée aux législatives, le maire de la capitale héraultaise Philippe Saurel a décidé de créer un groupe « En Marche et apparentés » à la métropole. Les six vice-présidents réfractaires ont été démis. Un laboratoire local du macronisme ?

Natixis: les dessous peu glorieux d'une sanction historique

L’Autorité des marchés financiers a infligé à Natixis Asset Management (groupe BPCE) une sanction historique de 35 millions d’euros, pour des irrégularités révélées par Mediapart. Dans cette décision se lisent les dysfonctionnements de la banque mais aussi de la réglementation française ou de la presse.

Au détour des livres (4). La guerre biologique que mène secrètement la France

Dans La Guerre biologique. Aventures françaises, l’historien des sciences Étienne Aucouturier raconte comment des biologistes français de renom continuent de travailler au développement d’armes chimiques et bactériologiques, malgré la signature du protocole international interdisant le recours à cet arsenal qui « cible la vie ».

Série

Au détour des livres

Retour sur une année d'édition : la rédaction de Mediapart vous fait part de ses coups de cœur en chroniquant une quinzaine de livres que nous jugeons quasi indispensables.

En Espagne, Rajoy à la barre, dans un procès clé de corruption politique

Le conservateur est devenu, mercredi 26 juillet, le premier chef de gouvernement en exercice à déclarer comme témoin devant la justice espagnole, dans le cadre d'un procès sur une vaste affaire de corruption politique. Il a juré ne s'être « jamais » occupé de la comptabilité de son parti, le PP, mais uniquement de sa ligne politique. Les zones d'ombre restent nombreuses.

Israël renâcle à assurer la protection des collaborateurs palestiniens

Depuis les accords d’Oslo, Israël a accordé l’asile à des centaines de Palestiniens reconnus pour avoir apporté une « contribution significative » à la sécurité du pays. Mais plusieurs centaines d’autres peinent à obtenir ce statut et restent livrés à eux-mêmes.

Libye: accord sous l'égide de Macron pour des élections «dès que possible»

Les deux principaux protagonistes de la crise en Libye se sont engagés mardi à un cessez-le-feu et à l'organisation d'élections « dès que possible ». Une petite victoire diplomatique pour Emmanuel Macron, mais qui est très loin de mettre fin à l'instabilité régnant depuis 2011.

Après son séminaire, le FN à l’épreuve de la refondation

Depuis l’échec (relatif) à la présidentielle et son score modeste aux législatives, le Front national est en pleine crise existentielle. Le séminaire tenu le week-end dernier devait trancher plusieurs questions stratégiques et programmatiques avant le congrès du printemps prochain. Une refondation aux airs de chemin de croix.

Octobre 17. Jeanne Labourbe, l’institutrice française tuée à Odessa

capture-d-e-cran-2017-07-26-a-15-36-10

Voici la figure la moins célèbre, même si elle fut célébrée en un temps et un espace restreints : Jeanne Labourbe (1877-1919), fusillée à Odessa lors de la brève prise du port par les « Blancs » appuyés par les troupes françaises. Retour sur une étoile filante rouge…

Laurent Bigorgne et l’Institut Montaigne, les cerveaux de la Macronie

Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, s’est révélé être l’un des architectes de la victoire d’Emmanuel Macron. Il lui a fourni des notes et a activé son réseau. Son influence intellectuelle se fait sentir dans différents projets du gouvernement, sur l'école comme sur le droit du travail.

Jean-Michel Blanquer, l'école à droite

Interviewé par Le JDD, le ministre de l'éducation nationale a notamment affirmé que « l'ennemi du service public, c'est l'égalitarisme ». Des propos qui rappellent sa proximité idéologique avec l'Institut Montaigne et sa vision du système éducatif « où l’excellence et le mérite seraient au service du progrès social ».

Brahim Asloum, entrepreneur-boxeur démissionné pour conflit d'intérêts

Selon nos informations, l’ancien champion olympique, qui a lancé cette année une franchise privée en partenariat avec la chaîne de télévision SFR Sport, a bénéficié de moyens de la Fédération, dont il est vice-président, pour développer son business. Sollicités par Mediapart, le ministère et la Fédération annoncent sa démission express.

Le parquet financier demande le renvoi du couple Balkany devant un tribunal

Le Parquet national financier (PNF) a demandé le renvoi en correctionnelle de Patrick Balkany, maire LR de Levallois-Perret, de son épouse Isabelle et de l'un de leurs enfants pour blanchiment de fraude fiscale aggravée.

D’une Révolution à l’autre

capture-d-e-cran-2017-07-25-a-19-14-08

Dans quelle mesure les révolutions du passé peuvent-elles être des points d’appui pour les révolutions de demain ou d’après-demain ? L’historienne Sophie Wahnich rappelle, en conclusion de cette série d’entretiens, à quel point la « virtualité révolutionnaire » demeure enthousiasmante.

Logement: faut-il brûler les APL?

La baisse des aides personnelles au logement de 5 euros au 1er octobre a relancé la polémique sur l'efficacité de ces aides. Leurs contempteurs les trouvent inflationnistes et inefficaces. Mais les APL n'ont pas que des défauts et les réduire sans politique alternative relève de l'inconscience. 

Adrien Quatennens: «Le risque, ce serait de faire de La France insoumise un parti figé»

Adrien Quattennens, à l'Assemblée © Charles Platiau/Reuters Adrien Quattennens, à l'Assemblée © Charles Platiau/Reuters

Pour le député FI du Nord, porte-voix de son groupe à l'Assemblée contre la réforme du code du travail, le projet du gouvernement est d'une dureté sociale absolue. Le jeune élu veut prendre sa part dans la structuration du mouvement, mais estime qu'il faut se garder d'en figer le dynamisme.

Catherine Lemorton condamnée pour avoir licencié une assistante parlementaire en arrêt maladie

L'ancienne présidente (PS) de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a été condamnée par le conseil de prud'hommes pour avoir licencié une assistante en arrêt maladie. Selon notre enquête, ce n'était pas la première fois qu'elle agissait de la sorte, sans oublier un détournement d'argent public au profit de ses enfants.

Moralisation: les députés LREM s'en tiennent à la copie du gouvernement

Ce lundi 24 juillet, les députés entament l'examen des projets de loi « moralisation ». Les élus LREM ont raté en commission l'occasion de bonifier le texte gouvernemental.

Sur la “route libyenne”, des passeurs de migrants de plus en plus organisés

Par Elisa Perrigueur
La traversée sur des bateaux type zodiac, surchargés, dure en moyenne une dizaine d'heures, selon les témoignages de migrants © Elisa Perrigueur La traversée sur des bateaux type zodiac, surchargés, dure en moyenne une dizaine d'heures, selon les témoignages de migrants © Elisa Perrigueur

Les sauvetages en mer se poursuivent en Méditerranée, entre la Libye et l'Italie. Dimanche, l'ONG espagnole Proactiva Open Arms a secouru plus de 250 migrants en détresse, épaulée par MSF. En 2017, 94 % des migrants arrivés en Italie sont passés par cette voie libyenne. Les passeurs se professionnalisent.

A Strasbourg, les élus français ne sont pas seuls visés par des enquêtes

Si la quasi-totalité des partis français est éclaboussée, à des degrés divers, par des soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen, d’autres affaires visent d'autres formations, du Royaume-Uni au Danemark, accusées de piocher dans la manne européenne pour se financer.

Le gouvernement piégé par son illusion d'un “hub financier” à Paris

Malgré le tapis rouge déployé par le premier ministre Édouard Philippe, le secteur financier continue de préférer Francfort à Paris pour son redéploiement à la suite du Brexit. La France n'a pas dit son dernier mot, mais cette concurrence pour s'arracher les oripeaux de la City pourrait vite se révéler être une illusion. 

Face aux requins, La Réunion en eaux troubles

 © Julien Sartre © Julien Sartre

Depuis six ans, le littoral réunionnais a été le théâtre d'une vingtaine d'attaques de squales, dont neuf mortelles. Filets de protection à l'efficacité limitée, pêche d'espèces en danger, attributions de marchés dans des conditions douteuses : plus de 10 millions d'euros d'argent public ont été investis afin de réduire ce risque. Sans résultat probant et sans faire cesser les drames.

L’esplanade des Mosquées embrase à nouveau le conflit israélo-palestinien

L’installation controversée de détecteurs de métaux aux abords de l’esplanade des Mosquées a dégénéré vendredi, avec la mort de trois Palestiniens à Jérusalem, et de trois Israéliens en Cisjordanie.

Rohani face à la double pression des ultras iraniens et de Washington

Le président iranien doit contenir les menaces de nouvelles sanctions des États-Unis et les attaques de son opposition conservatrice, qui ont notamment fait arrêter son frère récemment. En jeu: sa succession.

Boris Vallaud: «La gauche socialiste ne rebondira qu'en recréant du commun»

À défaut de droit d'inventaire, le député PS Boris Vallaud souhaite mener un diagnostic critique pour refonder sa famille politique. L'ancien conseiller de Montebourg puis Hollande, et camarade de promo de Macron à l'Ena, entame sa mue en s’attaquant à la réforme du code du travail.

Face à Macron, les syndicats ont perdu confiance

La méthode du gouvernement, consulter les partenaires sociaux en même temps qu'il élabore la réforme du code du travail, se fissure. Après avoir été plutôt bienveillantes, à l'exception de la CGT, les syndicats font preuve d'amertume, voire de colère, face à la volonté de dérégulation qui s'affirme.

Indemnités: l'Assemblée menace les parlementaires hors-la-loi

Révélé par Mediapart, le scandale des indemnités illégales perçues par certains parlementaires rebondit. La commission des lois de l’Assemblée a voté un amendement durcissant le régime des sanctions. Les élus rendront-ils l’argent public ?

La BCE se heurte aux limites de sa politique monétaire

Alors que les marchés financiers spéculent sur un prochain arrêt de la politique monétaire particulièrement accommodante de la BCE, Mario Draghi a décidé de ne pas bouger. « L’inflation n’est pas où elle devrait être », a-t-il justifié. Mais c’est surtout la situation de la zone euro qui l’inquiète.

Nouvelle reconnaissance judiciaire du racisme antichinois

En août 2016, la mort de Chaolin Zhang avait profondément heurté la communauté chinoise. Ses trois agresseurs s’étaient imaginé qu’étant Chinois, il devait transporter de l’argent en espèces sur lui. La juge d'instruction a décidé de renvoyer ces jeunes d'Aubervilliers en procès. Elle a retenu le caractère raciste des faits.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées