Violences policières: comment l’IGPN a officialisé le déni

Une charge des CRS, à l'angle du quai de Jemmapes et de la rue du faugbourg du Temple. Au sol, Mélanie a reçu un coup de matraque sur la tête. © Gonzalo Fuentes Reuters Une charge des CRS, à l'angle du quai de Jemmapes et de la rue du faugbourg du Temple. Au sol, Mélanie a reçu un coup de matraque sur la tête. © Gonzalo Fuentes Reuters

La directrice de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a justifié l’absence de sanctions visant des policiers auteurs de violences, jugeant qu’à ce jour, « aucune enquête n’a permis de conclure que la responsabilité d’un policier était engagée à titre individuel ». Son bilan jette un doute sur son impartialité, selon l’avocat spécialisé Me Arié Alimi.

Ada Colau réélue maire de Barcelone, grâce au «soutien sans contrepartie» de Manuel Valls

La maire sortante de Barcelone, figure des gauches alternatives en Europe, a été réélue après le vote des militants de sa plateforme, approuvant à 70 % une coalition avec les socialistes catalans contre une alliance derrière les indépendantistes. Minoritaire, cette coalition a bénéficié des voix de Manuel Valls et de deux de ses colistiers.

Surveiller et punir l’ultra-droite: ce que préconisent les députés

Par Nicolas Lebourg

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’ultra-droite précise bien qu’il ne s’agit pas de réprimer l’extrême droite s’exprimant dans le cadre légal, mais « l’ultra-droite », c’est-à-dire celle utilisant les moyens de la violence. Les trente-deux préconisations dessinent ce qui pourrait être une doctrine de l’État face à cette mouvance.

Voyage en manuscrits au bout de l’extrême

Par Jeanne Bacharach (En Attendant Nadeau)

L’exposition « Manuscrits de l’extrême », qui se tient à la BNF jusqu’au 7 juillet, rassemble des textes écrits au bord d’abîmes multiples : ceux qui bordent la prison, la passion, les états de possession ou de péril. Ces manuscrits révèlent les traces et les mots laissés dans l’urgence et la nécessité par des mains d’écrivains (Michaux, Guyotat, Saint-Simon…), de femmes, d’hommes ou encore d’enfants.

Procès France Télécom: «Le devoir, c’est de parler. Pour ceux qui ne sont plus là.»

Dix ans après s’être vu annoncer son transfert imminent dans un centre d’appels de France Télécom et s’être enfoncé dans la dépression, Yves Minguy témoignait jeudi 13 juin au procès de l’entreprise. L’ancien informaticien dévoué, trente-cinq ans de maison, revient pour Mediapart sur ce moment fort. Il dit son incompréhension devant un Didier Lombard « imperturbable ».

A Mayotte, l’Etat est prêt à dépenser sans compter pour expulser des Sri-Lankais

Par Manuel Sanson (Le Poulpe.info)
Mayotte, un confetti français dans l'océan indien. © Reuters Mayotte, un confetti français dans l'océan indien. © Reuters

Selon plusieurs documents, le ministère de l’intérieur et la préfecture de Mayotte ont mobilisé d’importants moyens financiers – même si les « tarifs (sont) élevés », selon un mail interne – pour expulser précipitamment des ressortissants sri-lankais arrivés sur l’île fin mai. À la clé, une facture particulièrement salée pour le contribuable français.

Les médecins du travail alertent sur la santé des soignants

Alors que la ministre de la santé Agnès Buzyn commence à lâcher quelques millions d’euros en réponse au mouvement de grève dans les services d’urgences, les signaux d’alerte se multiplient sur la santé des agents de l'hôpital public. Des médecins du travail décrivent des conditions de travail chaotiques, dangereuses pour les soignants.

Face au suicide d’une pompière de 23 ans, «l’organisation du déni»

En avril 2016, Lauriane A. s’est pendue à l’extérieur du centre de formation des pompiers du Maine-et-Loire. Elle venait de subir une sanction qui allait mettre fin à sa carrière. Depuis, sa famille et la CGT bataillent tous azimuts pour faire reconnaître la responsabilité de son employeur, qui dépend directement du département. Face à eux, un mur.

Le «en même temps» de Benalla: payé par Pôle emploi et financé par la Françafrique

Alexandre Benalla et son avocate, Jacqueline Laffont (à gauche), le 21 janvier 2019. © Reuters Alexandre Benalla et son avocate, Jacqueline Laffont (à gauche), le 21 janvier 2019. © Reuters

En quittant la présidence de la République, Alexandre Benalla a bénéficié d’un important soutien financier d’hommes d’affaires opérant en Afrique… tout en continuant à percevoir des milliers d’euros de Pôle emploi. Parmi ces généreux mécènes, Vincent Miclet, intermédiaire de la Françafrique qui a été accueilli à l’Élysée une nuit de février 2018.

A Lyon, des militants «anti-genre» affaiblis mais toujours déterminés

Le collectif VigiGender continue son combat contre l’enseignement d’une prétendue « théorie du genre » à l’école, habillant son argumentaire d’un vocabulaire empruntant aux droits humains. Six ans après la mobilisation contre les ABCD de l’égalité, son influence semble affaiblie. Reportage à Lyon.

La Nouvelle-Calédonie face à un nouveau blocage politique

Faute d’accord entre les loyalistes, les membres du nouveau gouvernement de Nouvelle-Calédonie n’ont pas pu désigner de président. En attendant que la situation se décoince, les discussions sur l’avenir de l’archipel sont au point mort. Il reste 18 mois à l’État pour organiser un deuxième référendum.

Fermeture de mosquées: des musulmans dénoncent une «punition collective»

L’association Action droits des musulmans a publié un rapport sur les sept fermetures administratives de mosquée prononcées depuis l’adoption fin 2017 de la loi SILT, qui transposait dans le droit commun des mesures de l’état d’urgence. Ce rapport dénonce des procédures opaques et injustes, faisant l’amalgame entre les djihadistes et l’ensemble des musulmans, et reposant sur une méconnaissance de l’islam.

Deux pétroliers attaqués dans le Golfe, Washington accuse Téhéran

Un tanker norvégien est en feu et l’autre, japonais, a été visé au moment même où le premier ministre nippon était en Iran pour essayer de désamorcer la tension entre Washington et Téhéran. Le secrétaire d’État Mike Pompeo accuse l'Iran. Le marché pétrolier a aussitôt réagi.

Documentaire

Court-métrage iranien 4/5: «La Révolte», quand la colère déborde

Par Cinéma(s) D'Iran & Mediapart
Extrait de «La Révolte» © Koorosh Asgari Extrait de «La Révolte» © Koorosh Asgari

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d’Iran, qui se tient jusqu’au 18 juin, Mediapart diffuse une série de courts-métrages. Aujourd’hui, Koorosh Asgari raconte, en 17 minutes, l’instant où la vie d'une villageoise bascule.

En Ariège, la mine de Salau en terrain miné

Mardi 11 juin, le tribunal administratif de Toulouse a examiné les conditions d’attribution d’un permis de recherche de tungstène à Couflens, au fin fond de l’Ariège. Le rapporteur public s’est prononcé pour l’annulation, en raison du montage financier présenté. Mais rouvrir la mine serait surtout une catastrophe environnementale et de santé publique.

IVG: Agnès Buzyn renvoie la balle aux députés

Après avoir fait supprimer au Sénat un amendement de Laurence Rossignol sur l’allongement du délai pour pratiquer une IVG, pourtant voté une première fois, la ministre de la santé s’en remet à une mission d’information de l’Assemblée nationale et à une hypothétique proposition de loi. Les associations féministes dénoncent ce refus d’avancer sur les droits des femmes.

A Ankara, un championnat alternatif bouscule les poncifs machistes du football turc

Le match entre Ruzgarla Dans et le Sportif Lezbon s'est conclu sur le score de 12 à 7. © NC Le match entre Ruzgarla Dans et le Sportif Lezbon s'est conclu sur le score de 12 à 7. © NC

Née de la rencontre de groupes aussi hétéroclites que contestataires sur les barricades du parc de Gezi, en juin 2013, la Ligue libre tente depuis cinq ans de faire souffler un esprit libertaire sur les terrains de football turcs et de bousculer les préjugés machistes entourant ce sport.

«Don Giovanni» à l’opéra Garnier: le délinquant sexuel en son saccage

Le prédateur en chef, Don Giovanni (Mozart-Da Ponte), revient à l’opéra Garnier dans une mise en scène aussi nette que subtile d’Ivo van Hove, à l’heure où #MeToo bouleverse notre économie du regard, de l’écoute et de la réception.

L’effet de loupe du vote RN en Seine-Saint-Denis

Le 26 mai, le Rassemblement national est arrivé en tête dans une dizaine de villes de Seine-Saint-Denis. À Aubervilliers, l’examen des chiffres montre que ces bons scores relèvent en partie de l’effet d’optique.

Génocide des Tutsis: l’histoire n’a pas fini d’être écrite

 © Mediapart © Mediapart

Vingt-cinq ans après, le génocide des Tutsis au Rwanda continue de faire l’objet d’un travail historique et de controverses mémorielles. L’historien Florent Piton et les journalistes Fabrice Arfi et Justine Brabant nous en parlent, en revenant notamment sur le rôle et les responsabilités de la France. 

Édouard Philippe à l’Assemblée ou la comédie de «l’acte II»

Édouard Philippe a prononcé mercredi son deuxième discours de politique générale devant les députés. Après la crise des « gilets jaunes », l’exécutif avait promis un « acte II » du quinquennat. Le premier ministre a surtout confirmé qu’il s’agira d’une répétition de l’acte I, même si la PMA pour toutes, la réforme des retraites et une baisse des impôts sont annoncées.

Édouard Philippe: deux années, deux discours

Édouard Philippe en juillet 2017 et en juin 2019 devant l’Assemblée nationale. © Mediapart Édouard Philippe en juillet 2017 et en juin 2019 devant l’Assemblée nationale. © Mediapart

Environnement, social, économie, international… Mediapart a établi un comparatif thématique et interactif des deux discours de politique générale prononcés par le premier ministre devant les députés.

Podcast
  • 6:50

L’étrange passion de Nicolas Sarkozy pour les billets de 500 euros

Aujourd'hui, Arnaud Romain lit l'article de Fabrice Arfi et Karl Laske: L’étrange passion de Nicolas Sarkozy pour les billets de 500 euros publié sur Mediapart le 12 juin 2019.

Six décrocheurs de portraits de Macron condamnés

Jugées le 28 mai pour le décrochage d’un portrait du président, début mars, dans une petite mairie de l’Ain, six personnes ont écopé d’amendes, avec sursis, pour vol en réunion avec ruse. Mais pour les condamnés, l’enjeu du changement climatique est trop grand pour qu’ils cèdent « face à la répression ».

«Les fausses nouvelles attestent d’une fracture sociale très forte»

Historien, spécialiste de la Révolution française, Guillaume Mazeau analyse l’explosion des rumeurs à la chute de l’Ancien Régime comme « le prix transitoire à payer de la démocratisation et de la libre expression ». Dans un entretien à Mediapart, il met en garde contre « les sorties du droit ordinaire » qui visent à réprimer la parole populaire.

Olivier Besancenot: «Est-il possible d’oublier les élections 30 secondes?»

Le porte-parole du NPA propose de créer des « coordinations permanentes » qui permettraient à la gauche sociale et politique de retrouver le chemin d’un dialogue durable. Selon lui, après les élections européennes du 26 mai, aucune organisation ne peut prétendre à l’hégémonie politique.

Le référendum sur la privatisation d’ADP entre dans sa phase concrète

Le recueil des signatures demandant la tenue d’un référendum sur le statut du groupe Aéroports de Paris (ADP) commence officiellement jeudi 13 juin à minuit. Il faut réunir 4,7 millions de voix pour engager le référendum. Le gouvernement traîne des pieds pour définir toutes les modalités du processus.

Alstom: le document qui prouve que GE n’a pas tenu ses engagements

Par Guillaume Clerc (Factuel.info)

En novembre 2014, le gouvernement français et General Electric signaient un accord censé encadrer les conditions de reprise d’Alstom et son futur en France. Trois ans après, aucun des engagements pris par le groupe américain n’a été tenu. Les 1 000 emplois promis n’ont pas été créés. Le site de Belfort est menacé.

Pourquoi l’hôpital manque de moyens

La crise des urgences met au jour la compression des dépenses depuis 2010 dans le secteur hospitalier. L’accumulation de ces manques conduit à une impasse d’autant plus profonde que la politique de baisses des cotisations affaiblit le système. Un échec complet pour la stratégie du gouvernement.

Brésil: l’impartialité du juge Moro fortement remise en cause, Bolsonaro dans la nasse

Sérgio Moro, aux côtés deJair Bolsonaro, à Brasília le 11 juin 2019. © REUTERS/Adriano Machado Sérgio Moro, aux côtés deJair Bolsonaro, à Brasília le 11 juin 2019. © REUTERS/Adriano Machado

Mis en cause par le journal The Intercept, l’un des hommes forts du régime Bolsonaro, le ministre de la justice Sérgio Moro, est accusé d’avoir instrumentalisé – quand il était magistrat – l’affaire de corruption Lava Jato pour nuire à l’ancien chef d’État Lula. Celui-ci espère être bientôt libéré.

Business, politique, armes: la Russie s’implante en Afrique par tous les moyens

En peu de temps, la Russie est parvenue à redevenir un acteur important en Afrique. Elle y fait des affaires, renforce son influence politique, tout en avançant ses pions dans le champ militaire. Cette implantation tous azimuts, via notamment le businessman Evgeny Prigogine, proche du président Vladimir Poutine, est vue d’un mauvais œil par les partenaires historiques des pays du continent, dont la France.

Dans le centre du Mali, un nouveau massacre fait suite à de nouvelles défaillances

Le hameau de Sobame-Dah a connu à son tour l’horreur ce dimanche 9 juin. Cette fois, les victimes ne sont pas peules, mais dogons. L’attaque n’a pas été revendiquée, et pourrait provenir de groupes djihadistes actifs dans cette zone ou de milices d’autodéfense. Le gouvernement malien semble toujours incapable de faire face à cette spirale meurtrière d’attaques et de représailles.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées