Avant la grève mondiale ce vendredi Climat: aux Etats-Unis aussi, la jeunesse mobilisée

Devant l'ONU, le 10 mai 2019. © Twitter @AlexandriaV Devant l'ONU, le 10 mai 2019. © Twitter @AlexandriaV

De nombreux jeunes Américains participeront ce vendredi 24 mai à la deuxième grande grève mondiale pour le climat. Politisés à toute vitesse sous Trump, ils exigent des solutions radicales, et inclusives, contre la catastrophe climatique. Rencontre avec deux activistes en première ligne, Jamie Margolin, 17 ans, et Alexandria Villesañor, 14 ans.

Les contours encore flous d’une banque européenne pour le climat

Emmanuel Macron en a fait la proposition en mars, son parti l’a reprise dans son programme. De même qu’EELV et le PS. Mais tout reste à faire quant à la création d’une banque européenne pour le climat, à commencer par convaincre les partenaires européens.

A gauche, sortir du «carcan» européen fait toujours débat

Contemplée au plus fort de la crise, l’hypothèse d’une rupture avec l’intégration européenne a été mise en sourdine par les partis de la gauche radicale. Le débat a cependant continué parmi les intellectuels proches de cette mouvance. Trois ouvrages récents attestent que si les positions n’ont pas été bouleversées, elles se sont précisées et nuancées. 

Des gauches critiques éclatées, qui peinent à se coordonner

Les gauches critiques se retrouvent aujourd’hui dans un environnement plus hostile que lors des dernières européennes. Davantage dispersées, elles voient certaines forces sociales-démocrates ou écologistes reprendre des couleurs.

Polynésie: la France reconnaît timidement sa dette nucléaire

L'atoll de Fangataufa, lieu d'expérimentation atomique. © Wikipedia L'atoll de Fangataufa, lieu d'expérimentation atomique. © Wikipedia

Le parlement français a adopté ce jeudi 23 mai la réforme de la loi organique qui précise les conditions d’autonomie de la collectivité d’Outre-mer du Pacifique. On y trouve pour la première fois une référence explicite au fait nucléaire, c’est-à-dire aux 193 tirs qui ont eu lieu dans l’archipel entre 1966 et 1996, mais aussi aux « maladies radio-induites » subies par la population polynésienne.

A l’Académie d’agriculture, avec les «tontons flingueurs» du lobby agroalimentaire

Au sein de l’Académie d’agriculture, des chercheurs, anciens experts et consultants défendent tant les additifs alimentaires que le glyphosate, contestent les vertus du bio et font autorité, sans rien dire de leurs liens d’intérêt.

Scandale(s) à l’Office des stups: un nouveau commissaire en difficulté

Par Brendan Kemmet

L’Office des stups ne semble plus devoir quitter la spirale des révélations compromettantes. Le ménage est fait par une magistrate qui a découvert qu’un policier de l’office avait fait surveiller le numéro de son épouse. Selon nos informations, le patron de l’OCRTIS l’a d’abord caché à la magistrate.

Ancien élu «Cinq Etoiles» Italie: le plaidoyer pour l’Europe du maire de Parme

Par Cécile Debarge

Le maire de Parme, Federico Pizzarotti, s’est lancé dans la campagne des européennes à la tête d’un petit parti, Italie en commun. Cet ancien élu du Mouvement Cinq Étoiles, qui a claqué la porte du parti en octobre 2016, chasse désormais sur les terres électorales de l’écologie.

Même le privé se rebiffe contre Blanquer

Les enseignants de l’enseignement privé ont eux aussi pléthore de revendications et réclament notamment une amélioration de leurs conditions de travail. Ils ont manifesté le 16 mai contre le « mépris » du ministre de l’éducation nationale à leur égard. Rencontre avec quatre enseignantes grévistes.

Ex-GM&S: «Voter, c’est le dernier droit qu’il me reste»

À La Souterraine, dans la Creuse, salariés et licenciés du sous-traitant automobile assurent qu’ils se déplaceront le 26 mai, même si la confiance est rompue avec le monde politique, et particulièrement avec le pouvoir. Ils rejettent la confrontation entre deux blocs qui ne laissent aucune place à une Europe sociale.

Mondiaux d’athlétisme au Qatar: Nasser al-Khelaïfi mis en examen

Le président du PSG a été mis en examen pour « corruption active » dans l’enquête judiciaire sur l’attribution des championnats du monde d’athlétisme au Qatar. Une société qu’il détenait avec son frère a versé, en 2011, 3,5 millions de dollars au fils du président de la Fédération internationale d’athlétisme.

Un procureur contre l’information, un pouvoir contre le journalisme

Une journaliste du Monde est convoquée comme suspecte par la DGSI en marge de l’affaire Benalla. Cela fait suite à la tentative de perquisition de Mediapart dans le même dossier et aux auditions comme suspects de journalistes dans le dossier des armes françaises au Yémen. À chaque fois, les enquêtes sont dirigées par le même homme : le procureur Rémy Heitz.

Portfolio

«Gilets jaunes», six mois de manif’ dessinée

Depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », Pich’ (dessinateur nantais, qui a notamment participé au Fabuleux furieux, hommage en Freak Style, éd. Les Requins Marteaux) croque les manifestations. Il a été rejoint récemment par Cyril Pedrosa (auteur notamment de L’Âge d’or, éd. Dupuis) et Loïc Sécheresse (auteur notamment de Heavy Metal, éd. Gallimard BD). Compilation de leurs carnets de dessin.

Salaires: comment les gilets jaunes ont court-circuité les négociations collectives

Par Collectif Quantité Critique

Si l’on a beaucoup insisté sur la distance du mouvement des « gilets jaunes » vis-à-vis des syndicats, il semble que ce soit tout le système de négociation de l'entreprise qui s’est trouvé débordé par des salariés qui ne voient pas forcément le petit patron comme un adversaire. Rémunération, conditions de travail et sens du travail, les gilets jaunes ont porté ces questions en dehors des murs de l’entreprise, rappelant l’État à son rôle d’arbitre.

L’UE mise encore sur le gaz, au mépris du climat

Par Cédric Vallet

L’Union européenne pousse au développement d’infrastructures gazières en sélectionnant des « projets d’intérêt commun » tous les deux ans. L’industrie des transporteurs de gaz joue un rôle décisif dans la sélection de ces « mégaprojets ». Au risque de contredire les engagements climatiques de l’UE.

Malbouffe dans les publicités pour enfants: le gouvernement en défense des lobbies

Selon les informations de Mediapart et Que Choisir, les autorités de santé publique ont retoqué en décembre la charte de bonne conduite des chaînes et des annonceurs signée depuis 2009, au motif qu’elle ne contenait « aucun engagement sur la réduction de la publicité alimentaire dans les programmes pour enfants et adolescents ». La France est à la traîne sur le sujet. Mais les lobbies et les télés ont réussi à sensibiliser Édouard Philippe à leur cause.

Libye: «La guerre civile initiée en avril par Haftar cause déjà des dégâts profonds»

Emmanuel Macron a reçu mercredi le maréchal Khalifa Haftar, qui vient de replonger la Libye dans une troisième guerre civile et de torpiller des années d’un processus de paix déjà extrêmement difficile. La France persiste dans l’ambiguïté au nom de la lutte contre le terrorisme et de « la sécurité des Français ». Entretien avec la chercheuse Virginie Collombier.

Agression anti-LGBT de La Roche-sur-Yon: la «fac de Villiers» face à sa «drôle» de réputation

Par Pierre-Yves Bulteau

Après l’agression du centre LGBT de Vendée, filmée samedi à La Roche-sur-Yon, l’Institut catholique d’études supérieures a décidé de « sanctions exemplaires » contre ses étudiants en cause. En jeu, la réputation de son « université », déjà épinglée au plus fort des manifestations contre le mariage pour tous.

Le non-lieu qui clôt l’affaire Bettencourt

Les accusations de faux témoignages et de subornation de témoin lancées par François-Marie Banier et Patrice de Maistre contre la fille de Liliane Bettencourt et d’anciennes employées s'achèvent par un non-lieu. Elles visaient en fait à obtenir une transaction, en instrumentalisant la justice.

Documentaire

«Nicaragua, Part 1»: sur des photos de Susan Meiselas, un film radical de Marc Karlin

Par Tënk & Mediapart
Extrait de «Nicaragua Part 1. Voyages ». © Marc Karlin Extrait de «Nicaragua Part 1. Voyages ». © Marc Karlin

En 1978-79, la photographe américaine Susan Meiselas a pris des clichés des deux insurrections ayant conduit au renversement de cinquante ans de dictature par la famille Somoza au Nicaragua. Le réalisateur Marc Karlin s’en empare pour écrire un film interrogeant le rapport à l’Histoire. Un documentaire visible sur Mediapart, en partenariat avec Tënk, plateforme du documentaire d’auteur.

«La Voix du Nord» et «Le Télégramme» refusent d’obtempérer à la «convocation» de Macron

Pour des raisons déontologiques, les deux journaux régionaux ont refusé de prendre sous la dictée l’entretien qu’Emmanuel Macron a organisé avec l’ensemble de la presse régionale. L’opération de communication ratée de l’Élysée est la dernière illustration en date du mépris que le chef de l’État ne cesse de manifester à l’encontre du droit de savoir des citoyens.

Affaire Vincent Lambert: des juges valident l’acharnement thérapeutique

Dans une décision surprenante, la cour d’appel de Paris contredit le Conseil d’État, et demande à ce que Vincent Lambert, en état végétatif, soit de nouveau alimenté et hydraté.

Les polémiques éthiques saisies par la philosophie

Alors que les coups de théâtre se succèdent sur l’arrêt et la reprise des traitements de Vincent Lambert, relançant le débat sur la fin de vie, et que la révision des lois de bioéthique est prévue en juin, un ouvrage tente de cerner ce que peut la philosophie face à des positions morales souvent jugées irréconciliables.

Dans l’Uttar Pradesh se révèlent les fractures de l’Inde

Dans le district de Kheri, en Inde. © Tom Vater Dans le district de Kheri, en Inde. © Tom Vater

Alors que les premières estimations laissent entrevoir une victoire de la majorité parlementaire sortante de Narendra Modi, reportage au cœur de la « ceinture hindoue ». En 2014, les 230 millions d’habitants du plus grand État de l’Inde, élisant à eux seuls 15 % des députés, avaient voté en masse pour le BJP au pouvoir. Depuis, son agenda nationaliste d’hindouïsation de la vie publique n’a pas fait disparaître les crises économiques et communautaires.

Comment François Ruffin et le journal «Fakir» ont été espionnés par LVMH

Le futur député François Ruffin et son journal Fakir ont fait l’objet, entre 2015 et 2016, d’un espionnage méthodique à la demande de la multinationale LVMH, selon les rapports d’un cabinet privé obtenus par Mediapart. Certains évoquent des informations relevant de la vie privée. « Je n’ai aucune information à ce sujet », a déclaré Bernard Arnault, le patron de LVMH, à la police.

Quand France Télécom se débarrassait des «fruits pourris»

Lors de la neuvième journée du procès France Télécom, une médecin du travail, Monique Fraysse-Guiglini, a fait le tableau glaçant des effets sur la santé du plan de restructuration à l’œuvre dans l’entreprise entre 2007 et 2009. Les ex-dirigeants minimisent toujours.

Monsanto, la firme qui a un problème avec la vérité

Faux journalistes, faux scientifiques, fausses études, faux paysans… Depuis des années, le producteur de glyphosate et d’OGM Monsanto, racheté par Bayer, tente par tous les moyens d’influencer l’information qui le concerne.

Le mensonge de Castaner sur la Pitié-Salpêtrière n’est pas une «fake news», selon la justice

Au titre de la loi « fake news », deux élus ont demandé le retrait du tweet mensonger du ministre de l’intérieur, qui avait évoqué le 1er Mai une attaque de l’hôpital et l’agression de son personnel. Ils ont été déboutés.

Belgique: les écologistes sont déterminés à accéder au pouvoir

Les Belges votent trois fois ce 26 mai, pour les européennes, les législatives et les régionales. Portés par l’affaiblissement des vieux partis et une mobilisation inédite pour le climat, les écologistes sont au coude à coude avec les nationalistes flamands et les socialistes francophones. Ils espèrent prendre la région de Bruxelles et accéder par la grande porte au gouvernement fédéral.

A l’université, la parole se libère enfin

En mars 2019 devant Paris-Diderot. © Rémi Yang / StreetPress En mars 2019 devant Paris-Diderot. © Rémi Yang / StreetPress

Ces derniers mois, de nombreuses universités ont lancé, avec une ampleur inédite, des procédures disciplinaires visant certains de leurs enseignants, après des dénonciations de violences sexistes et sexuelles. Mais faute de formation ou de volonté politique, les démarches restent encore extrêmement longues et incertaines.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées