Martine Orange

Ancienne journaliste à l'Usine Nouvelle, au Monde, et à la Tribune. Plusieurs livres: Vivendi: une affaire française; Ces messieurs de chez Lazard, Rothschild, une banque au pouvoir. Participation  aux ouvrages collectifs : l'histoire secrète de la V République, l'histoire secrète du patronat ,  Les jours heureux, informer n'est pas un délit.

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • L’inadmissible maintien en poste de Jean-Paul Delevoye

    Notre dossier. Retraites, la réforme point par point — Parti pris

    Après une semaine de révélations, Jean-Paul Delevoye a rendu publique samedi une nouvelle version de sa déclaration d’intérêts. Le ministre chargé de la réforme des retraites reconnaît désormais 13 mandats. Il a aussi révisé à la hausse les revenus qu’il avait déclarés. Jusqu’à quand le gouvernement va-t-il accepter de couvrir une illégalité pouvant donner lieu à des poursuites pénales ? Sa volonté de maintenir Jean-Paul Delevoye en poste est intenable.

  • Plan social de General Electric: la justice suspend la réorganisation d’une filiale

    Justice

    La loi fait de plus en plus obstacle à la contestation des plans sociaux devant les tribunaux, mais celui de Nanterre a suspendu en référé, mercredi 11 décembre, le plan de réorganisation d'une filiale de General Electric (GE), pour violation des obligations de sécurité. En parallèle, une class action est engagée par des salariés à New York.

  • Retraites: BlackRock souffle ses conseils pour la capitalisation à l’oreille du pouvoir

    Notre dossier. Retraites, la réforme point par point

    Premier gestionnaire d’actifs au monde, BlackRock a des vues sur l’épargne française, « une des plus élevées d’Europe ». À la faveur de la loi Pacte, première étape pour dynamiter la retraite par répartition, le fonds américain dispense ses recommandations au gouvernement.

  • De l’usage de la dette pour miner le service public hospitalier

    Santé — Analyse

    La reprise partielle de la dette hospitalière par l’État se révèle, dans les faits, dérisoire. Cet endettement, alourdi parfois par des prêts toxiques, a été organisé depuis le début des années 2000. La paupérisation du service public hospitalier par la dette continue son œuvre.

  • L’entrée en bourse ratée d’Aramco acte la fin de la domination pétrolière saoudienne

    Énergies — Analyse

    Joyau du royaume saoudien, Aramco, première compagnie pétrolière mondiale, devait être en partie vendu à des investisseurs étrangers. Finalement, l’opération n’est réservée qu’aux Saoudiens, faute d’intérêt. Détrônée par les producteurs américains, Riyad a perdu son pouvoir d’influence sur le marché du pétrole.

  • Aux Pays-Bas, la crise des fonds de pension reflète un système financier sous pression

    Notre dossier. Retraites, la réforme point par point — Analyse

    Longtemps donnés en modèle, les fonds de pension néerlandais se retrouvent en grande difficulté. La politique de taux négatifs de la BCE est désignée comme la principale responsable de ce malaise. La grande compression exercée sur les salaires depuis trente ans, qui détruit les systèmes sociaux, ronge désormais le système financier.

  • Fiat-Peugeot: la famille Agnelli fait la bonne affaire

    Entreprises — Parti pris

    Un jour avec Peugeot, un autre avec Renault, puis finalement Peugeot. John Elkann, l’héritier de la famille Agnelli, principal actionnaire de Fiat-Chrysler, veut conclure à toute force un mariage avec un constructeur français. La fortune des Agnelli semble peser davantage que les considérations industrielles.

  • La SNCF au bord de l’explosion

    Services publics

    Rien ne va plus à la SNCF. Deux mouvements sociaux ont été lancés, sans s’appuyer sur les syndicats. Fin du statut, ouverture de la concurrence à partir de 2020, réforme des retraites créent un mélange détonant dans l’entreprise. Guillaume Pépy quitte l’entreprise en laissant « une Cocotte-Minute ».

  • Thierry Breton, dernier recours bruxellois de la macronie

    Transparence et probité

    Désigné candidat au poste de commissaire européen du marché intérieur, le PDG d’Atos, aussi président de la fondation de Bernard Arnault et ancien ministre des finances, est le parfait exemple de ce capitalisme français pratiquant sans gêne et sans remords l’endogamie, la connivence, le conflit d’intérêts.

  • Le FMI, gardien des règles d’airain de la finance internationale

    Économie et social

    Dans un livre sur les dettes souveraines, l’économiste Jerome Roos déconstruit les mécanismes mis en œuvre pour empêcher toute annulation des dettes, en faire payer le prix aux populations et sauver les intérêts financiers privés. Le FMI a été la clé de voûte de cette politique. La faillite est patente.

  • A Belfort, l’utime plan de General Electric déchire l’union syndicale

    Entreprises — Reportage

    Négocier ou non ? Les salariés de GE Belfort votent ce lundi pour savoir s’ils acceptent ou non le plan présenté par la direction. Après cinq mois de mobilisations, l’unanimité s’est fracturée jeudi dernier. Contre 485 suppressions d’emplois au lieu de 792, GE leur demande de lourds sacrifices, sans assurer l’avenir du site.

  • En finir avec les mensonges du nucléaire

    Nucléaire, la catastrophe qui dure — Parti pris

    Une nouvelle fois, EDF a annoncé des retards et des surcoûts sur le chantier de Flamanville. Depuis des années, l’omerta, le déni, les mensonges constituent les ingrédients de ce dossier pour cacher une réalité inavouable : l’EPR est un fiasco, la filière nucléaire est en faillite. Il est plus que temps d’en finir.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Martine Orange
Journaliste à Mediapart

7 Billets

0 Éditions

  • A Alain, mon ami

    Billet de blog

    En hommage à Alain Le Garrec, ancien élu PS du 1er arrondissement, mort du Covid-19. A tous les élus, militants, petites mains négligées des appareils politiques, tombés lors des élections municipales, pour que vive la démocratie.

  • Affaire Kerviel : Mediapart a bien gagné ses procès face à la SG et son ex-pdg

    Billet de blog

    Le 6 février, Les Echos affirmaient sur leur site que l’ex-pdg de la Société générale avait gagné son procès en diffamation contre Mediapart. C’était faux. Le quotidien a depuis changé le titre mais pas le fond. A aucun moment, il n’est dit que Mediapart a été relaxé par la 17e chambre correctionnelle. Mise au point.

  • L'honneur d'un lanceur d'alerte

    Billet de blog

    Au lieu de prendre les 16 millions de dollars de récompense qui lui étaient promis, un lanceur d’alerte, ancien responsable de la Deutsche Bank, préfère y renoncer et dénoncer la collusion entre le système financier et les autorités de contrôle. Afin que toute son action ne soit pas vidée de son sens. Respect.

  • Attac-Finance Watch : la démocratie doit reprendre le contrôle de la finance

    Billet de blog

    A quoi s’engagent les candidats aux européennes ? Alors que la campagne européenne commence, plusieurs ONG (Attac, Finance Watch, le Secours catholique, Ccfd - Terre solidaire, l’institut Verblen) ont souhaité réunir mardi 6 mai plusieurs candidats aux européennes pour les interroger sur les propositions et les combats qu’ils seraient prêts à mener, s’ils étaient élus au parlement européen.

  • Grèce : le grand leurre du retour sur les marchés

    Billet de blog

    Les dirigeants européens n’en finissaient plus de se féliciter, jeudi. La mine réjouie, tous saluaient le grand succès du retour de la Grèce sur les marchés. Athènes avait réussi à lever 3 milliards d’euros auprès d’investisseurs internationaux, avec le soutien des grandes banques internationales, dont Goldman Sachs, JP Morgan et Deutsche Bank.