Fabrice Arfi

Co-responsable des enquêtes à Mediapart avec Michaël Hajdenberg.

#Presse Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20 Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), j'ai également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France, au Canard enchaîné...

#Livres Je suis l'auteur (ou co-auteur) de plusieurs ouvrages : Pas tirés d'affaires (Seuil), D'argent et de sang (Seuil), Avec les compliments du Guide (avec Karl Laske, chez Fayard), Le Sens des Affaires (Calmann-Lévy), Le Contrat (avec Fabrice Lhomme, chez Stock), L'Affaire Bettencourt, un scandale d'Etat (avec Fabrice Lhomme et la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), L'Affaire Cahuzac, en bloc et en détail (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), La République sur écoute (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte). J'ai également co-dirigé avec Paul Moreira l'ouvrage collectif Informer n'est pas un délit (Calmann-Lévy).

#Bande dessinée Je suis le co-auteur avec Benoît Collombat, Michel Despratx, Elodie Guéguen et Geoffrey Le Guilcher de la BD Sarkozy-Kadhafi, des billets et des bombes (La Revue dessinée/Delcourt), dessinée par Thierry Chavant.

#Film Je suis le co-auteur avec Jean-Christophe Klotz d'un documentaire sur l'affaire Karachi, L'argent, le sang et la démocratie, qui a reçu en 2014 le Grand Prix et le Prix du Public du Festival international du Grand Reportage d'Actualité (FIGRA).

Contacts

Twitter
@fabricearfi

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

La vraie fortune des Bongo, une bombe à retardement pour le Gabon

L’affaire « biens mal acquis » — Enquête

Mediapart révèle plusieurs documents confidentiels sur l’héritage de l’ancien président du Gabon, Omar Bongo. Ils lèvent un coin de voile sur un système de captation des richesses de tout un pays d’une rare ampleur. Au moins deux entreprises françaises présentes sur place, Veolia et la BNP, sont citées. C’est une bombe à retardement pour la présidence d’Ali Bongo.

Jean-Luc Mélenchon joue à saute-cadavre

France — Parti pris

Jean-Luc Mélenchon dédaigne l'assassinat de Boris Nemtsov et apporte son soutien à Vladimir Poutine. Sa fascination pour la force, l'efficacité, l'occupation musclée du pouvoir, l'éloigne de la conscience démocratique, réduite au rang d'une nocivité yankee. Halte-là !

La justice enquête sur l’héritage secret d’Omar Bongo

L’affaire « biens mal acquis » — Enquête

Les juges chargés de l’affaire des Biens mal acquis ont été saisis par le parquet national financier de soupçons de « blanchiment de détournement de fonds publics » liés à l’héritage de l’ancien président du Gabon. En cause : trois comptes offshore ouverts à Monaco, créditeurs de plus de 34 millions d’euros. Ali Bongo, actuel chef de l’État gabonais, est l’un des deux légataires universels de son père.

François Hollande, le «liquidateur»

France — Entretien

Avec son nouveau livre Les Tueurs de la République, le journaliste Vincent Nouzille a visité un continent caché : les assassinats ciblés commandités par l'État. Dans un entretien vidéo pour Mediapart, il revient sur cette pratique qui, à l'abri du “secret défense”, sans contrôle et hors de toute procédure judiciaire, vise à éliminer les ennemis déclarés de la France. Une pratique très prisée par François Hollande.

Biens mal acquis: rivières de diamants et valise de cash à Neuilly

L’affaire « biens mal acquis » — Enquête

Les dernières découvertes de la police au domicile d’un neveu du président du Congo-Brazzaville sont étourdissantes. Une société offshore est au cœur du système, essentiellement alimentée par… le Trésor public congolais, affirment les enquêteurs.

Nouvelle tempête dans la police judiciaire parisienne

France

L'actuel patron de la police parisienne et plusieurs autres policiers ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une affaire de « violation du secret de l'instruction ». Celle-ci est liée au dossier de l'escroc Rocancourt. C'est une fanfaronnade de Christian Prouteau, le créateur du GIGN, qui a mis les juges sur la piste d'éventuelles fuites illégales.

Obiang et les biens mal acquis: «des centaines de millions d’euros » blanchis à Paris

L’affaire « biens mal acquis » — Enquête

En Guinée-Équatoriale, 77 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Soit deux dollars par jour. En France, son vice-président, Teodorin Obiang, a blanchi « plusieurs centaines de millions d'euros », d'après un rapport de police accablant. Les enquêteurs mettent également en cause la Société générale. 

Comment les services ont raté les terroristes

Dossier: les attentats de janvier 2015 à Paris — Enquête

Les frères Kouachi ont fait l’objet, entre 2011 et 2014, de quinze mois d’écoutes et quatre mois de surveillance physique (pour Saïd Kouachi) et deux ans de surveillance téléphonique (pour Chérif, son cadet). En vain. Amedy Coulibaly, condamné dans une affaire de terrorisme en 2013, n'était plus dans les radars des services après sa sortie de prison.

Kouachi-Coulibaly, le réseau terroriste oublié par les services de renseignement

Dossier: les attentats de janvier 2015 à Paris — Enquête

L’apparition d’Amedy Coulibaly dans les attaques de Montrouge et de la porte de Vincennes, après le massacre de Charlie Hebdo, prouve l’implication d’un groupe structuré qui va au-delà des frères Kouachi, selon les documents obtenus par Mediapart.

La Russie au secours du FN : deux millions d’euros aussi pour Jean-Marie Le Pen

L'argent russe du Rassemblement national — Enquête

Parallèlement à l’emprunt par le FN de 9 millions d’euros, l’association de financement présidée par Jean-Marie Le Pen a reçu, en avril 2014, deux millions d’euros d’une société chypriote qui aurait été détenue par Yuri Kudimov, un ancien du KGB reconverti dans la banque d’État russe VEB Capital. L’argent a été envoyé depuis un compte suisse. Le Pen affirme qu’il s’agit d’un prêt.

Sarkozy-Kadhafi: des experts valident l’authenticité du document de Mediapart

L’argent libyen de Sarkozy — Enquête

Les juges chargés d’enquêter sur le document publié par Mediapart concernant les financements libyens de Sarkozy en 2007 ont désigné un collège d’experts en écritures. Rendue le 6 novembre, la conclusion des trois graphologues est formelle : la signature figurant sur le document est « de la main de Moussa Koussa », l’ancien chef des services secrets du régime libyen.

Karachi: les armoires vides de la DGSI

Affaire Karachi : notre enquête — Enquête

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve affirme dans un courrier officiel que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI, ex-DCRI) n’a conservé aucun document sur un acteur clé de l’affaire Karachi, Ali Ben Moussalem, un cheikh saoudien proche de plusieurs politiques français. Une absence suspecte : l’enquête judiciaire a fait apparaître que la DGSI avait bien travaillé sur lui à l'abri du secret défense.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Fabrice Arfi
Journaliste à Mediapart

32 Billets

0 Éditions

Coronavirus: face à la crise sanitaire, la nécessité de la transparence

Billet de blog

Parce qu'il ne peut y avoir de confinement pour l’information d’intérêt général, Mediapart a décidé de créer une adresse mail spécifique — covid@mediapart.fr — afin de recueillir toutes les informations qualifiées, y compris documentaires (notes, rapports, échanges, circulaires, etc…), capables d’éclairer le débat public.

Les Rugy n’ont toujours pas digéré

Billet de blog

Séverine Servat de Rugy, l’épouse de l’ancien numéro 2 du gouvernement qui avait dû démissionner suite aux révélations de Mediapart sur l’appétit du couple pour le mélange des genres avec l’argent public, publie un livre-témoignage, « La Marche du crabe ». Mediapart l’a lu.

La manipulation

Billet de blog

J’ai fait l’objet d’une manipulation de la DGSI. Discrète, habile, subtile. Je ne parle pas d’une surveillance téléphonique illégale, d’un cambriolage nocturne ou d’une filature avec le col de l’imperméable relevé, non, je parle d’une petite manip' de papier. Explications.

«D’argent et de sang»: un livre et un chat sur Mediapart le 10 septembre, de 11h à midi

Billet de blog

Après les enquêtes de Mediapart entamées à l’automne 2015 sur “la mafia du CO2”, j’ai voulu consacrer à cette histoire devenue pour moi une obsession un livre, «D’argent et de sang», publié aujourd'hui aux éditions du Seuil.

Rendre public

Billet de blog

La revue Médium, dirigée par Régis Debray, a souhaité m'interroger sur les enjeux — et les risques — de la « transparence ». Voici le résultat de notre entretien publié dans le numéro de la revue actuellement en kiosques (Nouveaux pouvoirs, nouvelles servitudes) et que je reproduis avec l'aimable autorisation de sa direction. Où il est question de journalisme et de secret.