Fabrice Arfi

Co-responsable des enquêtes à Mediapart avec Michaël Hajdenberg.

#Presse Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20 Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), j'ai également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France, au Canard enchaîné...

#Livres Je suis l'auteur (ou co-auteur) de plusieurs ouvrages : Pas tirés d'affaires (Seuil), D'argent et de sang (Seuil), Avec les compliments du Guide (avec Karl Laske, chez Fayard), Le Sens des Affaires (Calmann-Lévy), Le Contrat (avec Fabrice Lhomme, chez Stock), L'Affaire Bettencourt, un scandale d'Etat (avec Fabrice Lhomme et la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), L'Affaire Cahuzac, en bloc et en détail (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), La République sur écoute (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte). J'ai également co-dirigé avec Paul Moreira l'ouvrage collectif Informer n'est pas un délit (Calmann-Lévy).

#Bande dessinée Je suis le co-auteur avec Benoît Collombat, Michel Despratx, Elodie Guéguen et Geoffrey Le Guilcher de la BD Sarkozy-Kadhafi, des billets et des bombes (La Revue dessinée/Delcourt), dessinée par Thierry Chavant.

#Film Je suis le co-auteur avec Jean-Christophe Klotz d'un documentaire sur l'affaire Karachi, L'argent, le sang et la démocratie, qui a reçu en 2014 le Grand Prix et le Prix du Public du Festival international du Grand Reportage d'Actualité (FIGRA).

Contacts

Twitter
@fabricearfi

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • Malgré la relaxe, le scandale Woerth-Sarkozy reste intact. Voici pourquoi

    Corruption — Analyse

    La double relaxe en faveur de l’ancien ministre de Sarkozy agit à la manière du stylo effaceur de mémoire du film Men in black : rien de l'extravagant conflit d'intérêts dans lequel il s'était retrouvé pendant l'affaire Bettencourt n'aurait donc existé. La justice ne sanctionne pas. L'administration, les électeurs et la classe politique non plus. Un abîme démocratique est devant nous.

  • Michel Tomi, «parrain» d’Afrique, réussit de juteuses affaires au Mali et au Gabon

    France — Enquête

    Derrière la « corruption » de plusieurs chefs d’État étrangers, reprochée par la justice française à l’homme d’affaires corse établi en Afrique Michel Tomi, il y a un empire qui brasse plus de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires par an. La police est parvenue à mettre à nu le système Tomi, surnommé le “parrain des parrains”. La suite de nos révélations.

  • Deux présidents africains écoutés par la justice française

    Corruption — Enquête

    Les présidents du Mali et du Gabon ont été écoutés téléphoniquement dans le cadre des investigations judiciaires visant l’homme d’affaires corse Michel Tomi, à la tête d’un empire financier en Afrique. Les retranscriptions policières révèlent un vaste système de largesses en tout genre dont profitent les deux chefs d’État africains concernés, Ibrahim Boubacar Keita (Mali) et Ali Bongo (Gabon). De la pure corruption pour les juges.

  • Karachi: les juges fomentent une révolution contre le secret défense

    Justice

    Treize ans après l'attentat, les deux juges, Marc Trévidic et Laurence Le Vert, ont mis en place une nouvelle stratégie afin de contourner le secret défense qui fait régulièrement obstacle à leurs investigations. Du jamais vu.

  • Les derniers secrets de l'affaire Dassault

    Corruption — Enquête

    Le livre d'enquête Dassault Système (Robert Laffont) sera en librairie jeudi 30 avril. Dans les bonnes feuilles que publie Mediapart, on découvre comment l'industriel milliardaire, sénateur UMP et propriétaire du Figaro, aujourd'hui soupçonné par la justice de corruption électorale, a su profiter de mains agiles et protectrices au sein de la magistrature pour empêcher la révélation du scandale le plus longtemps possible.

  • «BongoLeaks» : le rapport qui accuse le clan présidentiel au Gabon

    L’affaire « biens mal acquis » — Enquête

    Mediapart publie un rapport « strictement confidentiel » qui confirme et amplifie nos premières révélations sur la société Delta Synergie, boîte noire de l’économie gabonaise, dont l’un des principaux bénéficiaires est l’actuel chef de l’État, Ali Bongo. Problème : selon la Constitution du Gabon, « les fonctions du président de la République sont incompatibles avec l’exercice de toute […] activité à caractère lucratif ».

  • Au Gabon, l’héritage d’Omar Bongo fait exploser la famille présidentielle

    Afrique(s)

    Un document confidentiel du cabinet de la présidence de la République du Gabon montre l’étendue des tensions qui règnent actuellement au sommet du pouvoir gabonais et de la famille présidentielle, sur fond d’héritage de l’ancien dictateur Omar Bongo. À la clé : des centaines de millions d'euros, au bas mot.

  • Affaire HSBC : ce que Hervé Falciani n’a jamais dit

    Notre dossier: HSBC, machine à fraude fiscale

    Hervé Falciani, le lanceur d’alerte de l’affaire HSBC, publie, jeudi 16 avril, son autobiographie. Il affirme ne pas avoir agi seul pour prélever les données de la banque, dont la fuite est à l'origine de nombreuses enquêtes judiciaires dans le monde. Extraits.

  • Mafia: un procureur italien accuse la France

    Justice — Enquête

    Dans Razzia sur la Riviera, un livre d'enquête à paraître ce 8 avril sur les dérives de la Côte d'Azur, dont Mediapart publie les bonnes feuilles, le procureur national antimafia d'Italie, Franco Roberti, sonne la charge. « La France a une attitude que je qualifierai de négationniste (…). Vous refusez de voir la réalité en face. Nous ne parvenons pas à obtenir une collaboration suffisamment active des policiers et des magistrats », affirme-t-il. 

  • La Sarkozie devant les juges: 25 personnes mises en examen

    France — Analyse

    D’après un décompte de Mediapart, vingt-cinq proches de Nicolas Sarkozy sont aujourd’hui dans les filets de la justice pour des soupçons de délits financiers. Un vrai système.

  • Affaire Balkany : l’associé de Sarkozy est trahi par un fax

    Les Balkany et les affaires — Enquête

    Les juges viennent de mettre au jour un document qui confirme l’implication de l'avocat Arnaud Claude dans des montages offshore au centre d’un vaste système de corruption, de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. L'avocat, toujours associé avec l'ancien chef de l'État, assurait jusqu'ici que les accusations n'étaient « confortées par aucun élément matériel ». Révélations.

  • Isabelle Balkany est menacée par une information judiciaire pour «favoritisme»

    Les Balkany et les affaires — Enquête

    C'est une nouvelle affaire Balkany. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Nanterre sur des soupçons de « favoritisme », qui menacent directement Isabelle Balkany. La chambre régionale des comptes d’Île-de-France suspecte l'élue d'avoir faussé un marché à 40 millions d’euros, portant sur la reconstruction et l’entretien d’un collège dans les Hauts-de-Seine. Le nom de Nicolas Sarkozy est cité dans le dossier.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Fabrice Arfi
Journaliste à Mediapart

31 Billets

0 Éditions

  • Coronavirus: face à la crise sanitaire, la nécessité de la transparence

    Billet de blog

    Parce qu'il ne peut y avoir de confinement pour l’information d’intérêt général, Mediapart a décidé de créer une adresse mail spécifique — covid@mediapart.fr — afin de recueillir toutes les informations qualifiées, y compris documentaires (notes, rapports, échanges, circulaires, etc…), capables d’éclairer le débat public.

  • Les Rugy n’ont toujours pas digéré

    Billet de blog

    Séverine Servat de Rugy, l’épouse de l’ancien numéro 2 du gouvernement qui avait dû démissionner suite aux révélations de Mediapart sur l’appétit du couple pour le mélange des genres avec l’argent public, publie un livre-témoignage, « La Marche du crabe ». Mediapart l’a lu.

  • La manipulation

    Billet de blog

    J’ai fait l’objet d’une manipulation de la DGSI. Discrète, habile, subtile. Je ne parle pas d’une surveillance téléphonique illégale, d’un cambriolage nocturne ou d’une filature avec le col de l’imperméable relevé, non, je parle d’une petite manip' de papier. Explications.

  • «D’argent et de sang»: un livre et un chat sur Mediapart le 10 septembre, de 11h à midi

    Billet de blog

    Après les enquêtes de Mediapart entamées à l’automne 2015 sur “la mafia du CO2”, j’ai voulu consacrer à cette histoire devenue pour moi une obsession un livre, «D’argent et de sang», publié aujourd'hui aux éditions du Seuil.

  • Rendre public

    Billet de blog

    La revue Médium, dirigée par Régis Debray, a souhaité m'interroger sur les enjeux — et les risques — de la « transparence ». Voici le résultat de notre entretien publié dans le numéro de la revue actuellement en kiosques (Nouveaux pouvoirs, nouvelles servitudes) et que je reproduis avec l'aimable autorisation de sa direction. Où il est question de journalisme et de secret.