Fabrice Arfi

Co-responsable des enquêtes à Mediapart avec Michaël Hajdenberg.

#Presse Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20 Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), j'ai également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France, au Canard enchaîné...

#Livres Je suis l'auteur (ou co-auteur) de plusieurs ouvrages : Pas tirés d'affaires (Seuil), D'argent et de sang (Seuil), Avec les compliments du Guide (avec Karl Laske, chez Fayard), Le Sens des Affaires (Calmann-Lévy), Le Contrat (avec Fabrice Lhomme, chez Stock), L'Affaire Bettencourt, un scandale d'Etat (avec Fabrice Lhomme et la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), L'Affaire Cahuzac, en bloc et en détail (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), La République sur écoute (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte). J'ai également co-dirigé avec Paul Moreira l'ouvrage collectif Informer n'est pas un délit (Calmann-Lévy).

#Bande dessinée Je suis le co-auteur avec Benoît Collombat, Michel Despratx, Elodie Guéguen et Geoffrey Le Guilcher de la BD Sarkozy-Kadhafi, des billets et des bombes (La Revue dessinée/Delcourt), dessinée par Thierry Chavant.

#Film Je suis le co-auteur avec Jean-Christophe Klotz d'un documentaire sur l'affaire Karachi, L'argent, le sang et la démocratie, qui a reçu en 2014 le Grand Prix et le Prix du Public du Festival international du Grand Reportage d'Actualité (FIGRA).

Contacts

Twitter
@fabricearfi

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Le Sarkozy pro-Assad démasqué par les “notes Takieddine”

International — Enquête

Alors que Nicolas Sarkozy est sorti de son silence, mercredi 8 août, pour réclamer « une action rapide de la communauté internationale » contre le régime Assad, Mediapart publie plusieurs notes confidentielles, rédigées entre mai et septembre 2008 par Ziad Takieddine. Le marchand d'armes fut le chef d'orchestre d'une inavouable diplomatie parallèle avec la Syrie et l'introducteur de l’ex-chef de l’État auprès du dictateur. À l'heure de la lune de miel…

Ils se croyaient intouchables (3/4). Léotard, le disparu de Fréjus

Ils se croyaient intouchables (3/4) — Affaire Karachi : notre enquête

Il est celui qui a signé les contrats. L'ancien ministre de la défense, François Léotard, est au cœur de l'enquête du juge Van Ruymbeke sur les ventes d'armes du gouvernement Balladur avec le Pakistan et l'Arabie saoudite. Le magistrat a accumulé les preuves de son implication personnelle et de celle de son plus proche conseiller de l'époque, Renaud Donnedieu de Vabres, dans la mise en place du réseau Takieddine. À la clé : plus de 80 millions d'euros de commissions occultes.

Ils se croyaient intouchables (2/4). Sarkozy, le « patron »

Ils se croyaient intouchables (2/4) — Enquête

Le juge Renaud Van Ruymbeke a accumulé les preuves sur les liens de l’ancien président de la République et de son clan avec Ziad Takieddine. Mis en cause en tant que ministre du budget pour avoir validé les pots-de-vin du gouvernement Balladur, Nicolas Sarkozy est au cœur de l’enquête visant le marchand d’armes. Les investigations pourraient désormais s’étendre aux financements libyens de sa campagne de 2007.

Ils se croyaient intouchables (1/4). Copé, l’homme de la piscine

Ils se croyaient intouchables (1/4) — Enquête

Le secrétaire général de l’UMP est devenu l’une des figures de l’affaire Takieddine, après la révélation d’une photo le présentant dans la piscine du marchand d’armes. L’enquête a mis au jour la prise en charge de séjours et de voyages. Elle s'est poursuivie sur l’ouverture du compte n°386315 au Crédit suisse de Genève par la sœur de Jean-François Copé et les conditions du rapatriement officiel de Ziad Takieddine après son accident sur l’île Moustique en 2004.

Libye, Sarkozy et argent noir : les affaires de Takieddine avec Barclays

International — Enquête

Selon des documents saisis par la justice française, la célèbre banque londonienne Barclays a prêté, en 2009, 13,6 millions d’euros à Ziad Takieddine par le biais de sociétés offshore et de paradis fiscaux. La Barclays présentait alors l'intermédiaire comme une « connaissance personnelle » de Nicolas Sarkozy, qu’il avait « introduit » en Libye.

En Colombie, les palais de Gaubert et Couzi intéressent les juges de l'affaire Karachi

France — Enquête

Le parquet colombien a reçu une commission rogatoire pour vérifier « certains aspects de la situation financière de Jean-Michel Couzi », qui n'est autre que l'associé de Thierry Gaubert dans le pays. Tous deux possèdent une magnifique demeure dans la commune huppée de Nilo, celle de Gaubert ayant été bâtie avec de l'argent noir et dissimulée au fisc français. En novembre dernier, Mediapart s'était rendu sur place. 

Sarkozy/Kadhafi: le parquet demande l’audition de l’ex-premier ministre libyen

International

Le parquet de Paris a demandé à la Libye que Baghdadi al-Mahmoudi soit entendu à Tripoli sur les soupçons de financement occulte de Nicolas Sarkozy par le régime Kadhafi en 2007. De nombreux avocats de l’ancien chef du gouvernement libyen ont confirmé que leur client avait évoqué un tel financement.

Mediapart lawyers call for key Sarkozy-Gaddafi election payment witness to be heard by French judge

International

After former Libyan Prime Minister al-Baghdadi al-Mahmoudi was extradited back to Libya last weekend there has been growing concern for his welfare. His local lawyers say they have not been able to contact him since Sunday. Lawyers acting for Mediapart have now asked the French authorities to ensure that a French judge can interview him in Tripoli about the funding of Nicolas Sarkozy's 2007 election campaign by the regime of Colonel Muammar Gaddafi. Fabrice Arfi and Karl Laske report.

Extradited former Libyan premier wanted to speak to French judge over illegal election campaign funding

International

Ex-Libyan Prime Minister al-Baghdadi al-Mahmoudi was controversially extradited to Libya from Tunisia just two days after offering to “reveal all” to a judge who is investigating allegations of illegal funding of election campaigns in France. Lawyers claim that Mahmoudi, who has already confirmed that the Libyan regime regime under Colonel Muammar Gaddafi provided 50 million euros for Nicolas Sarkozy's 2007 presidential campaign, has been beaten during interrogation since his return.

Moines de Tibéhirine: les services secrets algériens dans le viseur du juge

International — Enquête

L’implication des services secrets algériens dans l’enlèvement des moines de Tibéhirine fait désormais figure de piste privilégiée par le juge anti-terroriste Marc Trévidic, selon plusieurs témoignages concordants versés au dossier d’instruction.

Affaire Takieddine: Sarkozy a validé un pot-de-vin

Affaire Karachi : notre enquête — Enquête

Alors que Nicolas Sarkozy perd son immunité pénale ce vendredi 15 juin, de nouveaux documents prouvent qu’il a autorisé, quand il était ministre du budget (1993-1995), le versement anticipé de pots-de-vin au “réseau Takieddine” lors d'un contrat d’armement avec l’Arabie saoudite. Des documents saisis par les enquêteurs prouvent l’hostilité de l’administration à cette décision. Le ministre était passé outre.

Des mails révèlent l'affairisme secret de Sarkozy avant 2007

France — Enquête

Mediapart a eu accès à une partie des mails échangés par les proches de Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l'intérieur. Ils dévoilent :Que Nicolas Sarkozy a continué depuis la place Beauvau à gérer les affaires de son cabinet d’avocat, via Thierry Gaubert, mis en examen pour blanchiment aggravé dans l’affaire Takieddine.Que Brice Hortefeux s’est fait transmettre, toujours via M. Gaubert, « des plis importants » de la part de Takieddine et un dossier sur la situation d’Hicham Mandari, homme d’affaires marocain pourchassé par le Royaume.Que Thierry Gaubert réclamait des escortes officielles lors de ses voyages privés dans sa propriété colombienne, tandis que son associé Jean-Philippe Couzi offrait aux visiteurs des « putes pour ceux qui le souhaitent ».

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Fabrice Arfi
Journaliste à Mediapart

32 Billets

0 Éditions

Coronavirus: face à la crise sanitaire, la nécessité de la transparence

Billet de blog

Parce qu'il ne peut y avoir de confinement pour l’information d’intérêt général, Mediapart a décidé de créer une adresse mail spécifique — covid@mediapart.fr — afin de recueillir toutes les informations qualifiées, y compris documentaires (notes, rapports, échanges, circulaires, etc…), capables d’éclairer le débat public.

Les Rugy n’ont toujours pas digéré

Billet de blog

Séverine Servat de Rugy, l’épouse de l’ancien numéro 2 du gouvernement qui avait dû démissionner suite aux révélations de Mediapart sur l’appétit du couple pour le mélange des genres avec l’argent public, publie un livre-témoignage, « La Marche du crabe ». Mediapart l’a lu.

La manipulation

Billet de blog

J’ai fait l’objet d’une manipulation de la DGSI. Discrète, habile, subtile. Je ne parle pas d’une surveillance téléphonique illégale, d’un cambriolage nocturne ou d’une filature avec le col de l’imperméable relevé, non, je parle d’une petite manip' de papier. Explications.

«D’argent et de sang»: un livre et un chat sur Mediapart le 10 septembre, de 11h à midi

Billet de blog

Après les enquêtes de Mediapart entamées à l’automne 2015 sur “la mafia du CO2”, j’ai voulu consacrer à cette histoire devenue pour moi une obsession un livre, «D’argent et de sang», publié aujourd'hui aux éditions du Seuil.

Rendre public

Billet de blog

La revue Médium, dirigée par Régis Debray, a souhaité m'interroger sur les enjeux — et les risques — de la « transparence ». Voici le résultat de notre entretien publié dans le numéro de la revue actuellement en kiosques (Nouveaux pouvoirs, nouvelles servitudes) et que je reproduis avec l'aimable autorisation de sa direction. Où il est question de journalisme et de secret.