Adama Sissoko

Ses Derniers articles

  • Accoucher à domicile, « un acte militant » qui fait débat

    Par
    Isabelle, sage-femme, accompagne Ninon dans son projet d’accouchement à domicile, en 2019. © Photo Marion Parent / Divergence-images Isabelle, sage-femme, accompagne Ninon dans son projet d’accouchement à domicile, en 2019. © Photo Marion Parent / Divergence-images

    Depuis la crise sanitaire, de plus en plus de femmes souhaitent accoucher chez elles. Ce regain d’intérêt révèle d’autres enjeux politiques : fermeture des petites maternités, désir d’une autre relation patient-médecin, ou revendication du pouvoir des femmes.

  • Les agents de propreté, dernier maillon de la chaîne

    Par
    À Paris, le 20 mars 2020. © Hans Lucas via AFP À Paris, le 20 mars 2020. © Hans Lucas via AFP

    Ils désinfectent les hôpitaux, les parties communes des logements, les bus et les gares. Les agents de nettoyage sont en première ligne dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Pourtant, certains n’ont ni masque ni gel hydroalcoolique pour se protéger.

  • Attributions d’HLM: l’opacité persiste à tous les étages

    Par

    Présenté conseil des ministres, le projet de loi sur l’égalité et la citoyenneté s’engage à rendre plus « transparente » l’attribution des logements sociaux. C’était déjà l’une des priorités de la loi Alur, défendue par Cécile Duflot. Deux ans après, les objectifs sont loin d’être atteints, faute d’une loi contraignante.

  • Des salafistes français s'installent au Caire pour vivre à plein l'islam

    Par
    De nombreux salafistes français se sont installés dans la banlieue cairote Tagmouth Khamis. © Adama Sissoko De nombreux salafistes français se sont installés dans la banlieue cairote Tagmouth Khamis. © Adama Sissoko

    Ils sont français et musulmans, mais considèrent qu'ils ne peuvent plus vivre dans leur pays d'origine, où la pratique rigoriste de leur religion leur paraît impossible. Plusieurs centaines de salafistes ont ainsi choisi de s'installer «en terre d'islam». Ceux-là ne sont pas djihadistes. Ils sont partis en Égypte à la recherche d'une «identité islamique»