Amélie Poinssot

Après des années de correspondances en Pologne puis en Grèce, expérience qui m'a amenée à travailler pour des médias aussi divers que La Croix, RFI, l'AFP... et Mediapart, je rejoins la rédaction en février 2014.

Pendant plus de cinq ans, j'y couvre l'actualité européenne, de la crise des dettes souveraines à la crise de l'accueil des réfugiés, en passant par la montée des nationalismes, mais aussi les mobilisations sociales dans les différents pays et les débats sur les alternatives possibles en Europe.

En mars 2019, je publie une enquête intellectuelle sur le Premier ministre hongrois, Dans la tête de Viktor Orbán (Actes Sud).

A l'été 2019, je change de secteur. Désormais, je travaille sur les thématiques liées à l'agriculture : agro-business, lobbys, risques sanitaires, impacts environnementaux, alternatives.

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Arrêtés anti-pesticides: la justice se contredit face à des maires mobilisés

    Par
    Sur une exploitation agricole, dans le Loiret. © Archives Reuters Sur une exploitation agricole, dans le Loiret. © Archives Reuters

    Un pas en avant pour trois pas en arrière. Vendredi 8 novembre, une ordonnance rendue par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise est allée dans le sens des maires de Sceaux et Gennevilliers, à l’origine d’arrêtés anti-pesticides. Mais ce mercredi, douche froide. La suspension d’arrêtés similaires vient d’être, à l’inverse, confirmée dans une vingtaine de cas.

  • A Strasbourg, le Parlement européen interpellé pour réformer la politique agricole

    Par
    Tête de cortège de la manifestation «Pour une autre PAC», le 22 octobre 2019 à Strasbourg © Amélie Poinssot Tête de cortège de la manifestation «Pour une autre PAC», le 22 octobre 2019 à Strasbourg © Amélie Poinssot

    La politique agricole commune (PAC), système d’aides publiques à l’agriculture et premier budget européen, n’est pas à la hauteur des urgences environnementales et climatiques. Mardi 22 octobre, une manifestation à l’appel de 38 organisations s’est déroulée à Strasbourg pour défendre une nouvelle politique. La réforme de la PAC pourrait être un levier de négociation important dans le nouveau Parlement.

  • Marche contre Europacity: un projet «climaticide»

    Par
    Sophie : "Ce que l’on veut, c’est une agriculture de proximité. On ne veut pas dépendre de Rungis." © AP Sophie : "Ce que l’on veut, c’est une agriculture de proximité. On ne veut pas dépendre de Rungis." © AP

    Pendant deux jours, vendredi 4 et samedi 5 octobre, une marche était organisée au départ du triangle de Gonesse (Val-d’Oise), pour rejoindre Matignon, à Paris. Objectif : faire tomber le projet Europacity, qui menace les dernières terres agricoles de la région. Reportage.

  • Le candidat polonais peine à tracer une politique agricole commune

    Par
    Moisson à Oursel-Maison, dans l'Oise, août 2019. © Reuters Moisson à Oursel-Maison, dans l'Oise, août 2019. © Reuters

    Le candidat au poste de commissaire à l’agriculture, Janusz Wojciechowski, a été auditionné  par le  Parlement européen. Il est apparu très léger sur ce portefeuille en charge du premier budget communautaire, par ailleurs crucial face aux enjeux climatiques et environnementaux.

  • Célia Xakriabá: «Les capitalistes sont des rongeurs et mangeurs de terre»

    Par
    Célia Xakriabá. © Benjamin Girette / Amnesty France Célia Xakriabá. © Benjamin Girette / Amnesty France

    En parallèle du sommet climat de l’ONU, les représentants des peuples amazoniens ont tiré la sonnette d'alarme. Mais à l'assemblée générale des Nations unies, ce mardi, Bolsonaro a réfuté le fait que l'Amazonie appartenait au patrimoine de l'humanité. Plusieurs organisations préparent un boycott sur les importations de produits brésiliens en Europe. Entretien avec la militante Célia Xakriabá.

  • Grève mondiale pour le climat: une mobilisation historique

    Grève pour le climat à Bruxelles, vendredi 20 septembre. © Reuters Grève pour le climat à Bruxelles, vendredi 20 septembre. © Reuters

    Par son étendue sur les cinq continents et le nombre total de personnes qui sont allées manifester, la journée pour le climat a battu un record de mobilisation. Tour d’horizon mondial, de Sydney à Kaboul, de New York à Paris.

  • Contre les pesticides, restaurer «de la diversité afin de favoriser la lutte biologique»

    Par
    En Champagne, vendanges près d'Épernay. En France, la filière viticole est la plus consommatrice de pesticides. © Reuters En Champagne, vendanges près d'Épernay. En France, la filière viticole est la plus consommatrice de pesticides. © Reuters

    Alors que pour la deuxième fois un tribunal administratif est venu contester, vendredi 13 septembre, un arrêté antipesticides pris par une commune, du côté de la recherche, ils sont nombreux à modéliser une agriculture sans pesticides et à montrer que la transition est possible. Entretien avec l’un d’entre eux, Pierre-Marie Aubert.

  • Mobilisation contre les pesticides: la résistance prend de l’ampleur

    Par
    Rassemblement à Paris, le 10 septembre, contre l'usage des pesticides. © Michèle Rivasi Rassemblement à Paris, le 10 septembre, contre l'usage des pesticides. © Michèle Rivasi

    Face à la proposition gouvernementale d’instaurer une distance de sécurité de 5 à 10 mètres entre surfaces cultivées et habitations, la mobilisation contre les pesticides ne fait que se renforcer. La mesure est loin de répondre aux enjeux posés par l’usage intempestif de pesticides dans l’agriculture française depuis plusieurs décennies.

  • La France aime trop le soja brésilien

    Par
    Récolte de graines de soja dans l'État brésilien du Maranhão. © Reuters Récolte de graines de soja dans l'État brésilien du Maranhão. © Reuters

    Les feux qui détruisent la forêt amazonienne depuis plusieurs semaines ont partie liée avec le schéma de production agricole français, qui achète des milliers de tonnes de soja en provenance des terres déboisées d’Amérique latine. Mais les entreprises françaises n’ont manifesté aucun intérêt pour la traçabilité de cette matière première importée.

  • Pendant que l’Amazonie brûle, des volte-face en trompe-l’œil au G7 de Biarritz

    Par
    Photos de Greenpeace. « Ceci est le résultat du démantèlement de la politique environnementale promue par le gouvernement Bolsonaro, qui a réduit les fonds et ralenti les opérations de lutte contre la criminalité environnementale », écrit l'ONG

    Il aura fallu plusieurs semaines de feux dans l’Amazonie pour que le président français réagisse. Emmanuel Macron s’affiche désormais contre le traité de libre-échange européen conclu avec le Mercosur, et a dit au cours du G7 sa volonté d’organiser une aide internationale pour sauver le poumon vert de la planète. De son côté, le président brésilien, sous pression, a dépêché l’armée sur place.