EINCIYAN

Journaliste depuis 1986, j'ai travaillé dix-neuf ans au Monde (Société et International). J'ai rejoint Mediapart dès le début, pour m'intéresser à la «chaîne pénale» (police, justice, prison).  Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Thierry Gaubert et la manne du "1% logement"

    Par
    Où l'on découvre que le « 1% logement » versé par les entreprises des Hauts de Seine a emprunté des voies fructueuses mais imprévues
  • Le policier ripou, Total et les espions privés

    Par , et

    La mise en examen pour « corruption passive » de Patrick Moigne, commissaire de la police financière soupçonné d'avoir vendu des informations à un ancien de la PJ reconverti dans les enquêtes privées, met en lumière le rôle joué par certaines officines. Le dossier est d'autant plus sensible que le nom de Total est cité, comme celui de l'ancien «super-gendarme», Philippe Legorjus.

  • Scotland Yard envisage un fichage génétique dès l'école

    Par
    Le directeur de la police scientifique préconise le fichage génétique des écoliers jugés turbulents dès l'âge de 5 ans. Une déclaration qui fait écho au débat français.
  • Alain Bauer, «joker» sécuritaire de Sarkozy

    Par
    Il a rencontré le président ce jeudi 20 mars, pour parler sécurité et stratégie. Il l'avait vu «quatre fois en une semaine» au début du mois. Venu du PS et naguère grand maître de la franc-maçonnerie, Alain Bauer est apprécié de Nicolas Sarkozy. Longtemps homme de l'ombre, il goûte de plus en plus la lumière. Portrait.
  • Sectes: Michèle Alliot-Marie reprend la main

    Par

    Au moment-même où Emmanuelle Mignon, directrice du cabinet à l'Elysée, estimait que les sectes étaient un «non-problème», la ministre de l'intérieur Michèle Alliot-Marie affichait dans une circulaire une volontée répressive dans la lutte contre les dérives sectaires que l’on n’avait pas vue depuis des années.

  • Dépénalisation des affaires: un rapport freine l'Elysée

    Par

    Nicolas Sarkozy avait placé la barre très haut, devant les patrons du Medef : « La pénalisation de notre droit des affaires est une grave erreur. Je veux y mettre un terme. » Dans la foulée, la ministre de la justice avait créé un groupe de travail sur « la dépénalisation de la vie des affaires». La date officielle de remise de son rapport à Rachida Dati a été fixée au 20 mars. En avant-première, MediaPart vous en livre les principaux extraits.