Ellen Salvi

Ses Derniers articles

  • Perquisitions dans l’affaire du député Jean-Jacques Bridey

    Par et
    Jean-Jacques Bridey (au milieu) en septembre 2018. © Facebook/Jean-Jacques Bridey Jean-Jacques Bridey (au milieu) en septembre 2018. © Facebook/Jean-Jacques Bridey

    Les locaux de la société d’économie mixte de la ville de Fresnes ont été perquisitionnés, jeudi 21 octobre. Au cœur des investigations : les frais de bouche exorbitants que Jean-Jacques Bridey, ancien élu socialiste aujourd’hui membre de LREM, se faisait rembourser deux fois, comme l’avait révélé Mediapart.

  • Présidentielle : la sécurité d’Emmanuel Macron en question

    Par et
    Emmanuel Macron dans les rues de Valence, le 8 juin, peu après avoir reçu une gifle. © Nicolas Guyonnet/Hans Lucas via AFP Emmanuel Macron dans les rues de Valence, le 8 juin, peu après avoir reçu une gifle. © Nicolas Guyonnet/Hans Lucas via AFP

    Accumulations de retards, surprises dans le programme, bains de foule intempestifs… Les agents chargés de la sécurité d’Emmanuel Macron ont le plus grand mal à cadrer les dispositifs de protection du chef de l’État, qui refuse de changer ses habitudes. Son garde du corps le plus fidèle vient de quitter l’Élysée.

  • 17 octobre 1961 : Emmanuel Macron s’enfonce dans le déni

    Par
    Cérémonie sur le pont de Bezons, le 16 octobre. © Rafael Yaghobzadeh/Pool/AFP Cérémonie sur le pont de Bezons, le 16 octobre. © Rafael Yaghobzadeh/Pool/AFP

    Le président de la République a commémoré le massacre du 17 octobre 1961, en pointant la seule responsabilité du préfet de police Maurice Papon. Pour éviter de se mettre à dos les obsédés des questions identitaires, il n’a parlé ni de colonisation ni de violences policières. Et encore moins de « crime d’État ».

  • La droite se dispute l’héritage macroniste

    Par et
     © Christian Hartmann/Pool/AFP © Christian Hartmann/Pool/AFP

    À six mois de la présidentielle, la majorité, ses alliés et une partie de LR s’agitent déjà pour construire un futur rapport de force politique avec Emmanuel Macron, en misant sur sa réélection. Des manœuvres qui en disent long sur la faiblesse de la droite.

  • Nouvelle-Calédonie : la crise sanitaire devient crise politique

    Par
     © Delphine Mayeur/Hans Lucas via AFP © Delphine Mayeur/Hans Lucas via AFP

    Touché de plein fouet par le variant Delta, l’archipel est censé organiser son troisième et dernier référendum d’autodétermination le 12 décembre. Les indépendantistes plaident pour un report après la présidentielle, mais Emmanuel Macron souhaiterait clore l’accord de Nouméa avant la fin du quinquennat.

  • L’urologue Guy Vallancien démissionne de la commission sur le complotisme

    Par et
     © Photomontage Mediapart avec AFP © Photomontage Mediapart avec AFP

    Mis en cause par ses pairs, l’urologue Guy Vallancien renonce à la commission sur le complotisme et la désinformation, pilotée par Gérald Bronner à la demande de l’Élysée. Il continue de dénoncer une « honteuse campagne de dénigrement ignoble et mensonger ».

  • Église : le « séparatisme » à géométrie variable du gouvernement

    Par
     © Photo Sébastien Calvet / Mediapart © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

    Alors qu’il communique depuis des mois sur le « séparatisme islamiste », l’exécutif n’a pas eu un mot pour condamner les propos du président de la Conférence des évêques de France, selon qui « le secret de la confession [...] est plus fort que les lois de la République ». Un silence qui s’ajoute à l’embarras observé depuis la publication du rapport sur les violences sexuelles dans l’Église.

  • Complotisme : la commission Bronner, à peine née, déjà discréditée

    Par et
     © Photomontage Mediapart avec AFP © Photomontage Mediapart avec AFP

    Pour lutter contre les théories complotistes et la désinformation, Emmanuel Macron a confié au médiatique chercheur Gérald Bronner le pilotage d’une commission dont la composition fait déjà polémique. Très critiqué, l’urologue Guy Vallancien en reste pourtant membre.

  • Bolloré à l’assaut de l’édition

    Par et
     © Photo Matthieu Rondel / Hans Lucas via AFP © Photo Matthieu Rondel / Hans Lucas via AFP

    L’appétit de Vincent Bolloré pour les médias et la ligne ultradroitière qu’il y façonne est-elle en train de se répliquer dans le monde de l’édition ? Chez Editis, les inquiétudes sont vives quant à la façon dont les remaniements internes et les productions éditoriales structurent le paysage à quelques mois de la présidentielle.

  • Jean-Michel Blanquer, l’autosatisfait

    Par
     © Photo Joël Saget/AFP © Photo Joël Saget/AFP

    Face aux critiques et aux contestations, le ministre de l’éducation nationale vient de publier un énième livre pour défendre son bilan. Empruntant davantage à la fable qu’aux faits, son récit dessine, entre les lignes, l’exercice solitaire et prétentieux du pouvoir d’Emmanuel Macron.