Ellen Salvi

Ses Derniers articles

  • Richard Ferrand, l’homme qui ne voulait pas être là

    Par et
    Richard Ferrand et Emmanuel Macron, le 10 décembre 2016. © Reuters/Benoit Tessier Richard Ferrand et Emmanuel Macron, le 10 décembre 2016. © Reuters/Benoit Tessier

    Issu de l’aile gauche du PS, Richard Ferrand s’est converti à « l’approche techno-libérale » au contact d’Emmanuel Macron. Depuis un an, ce fidèle du président, patron malgré lui d’une majorité qui le critique, doit gérer les velléités frondeuses qui animent ses troupes. Portrait d’un macroniste qui se verrait bien ailleurs.

  • La République en marche, un parti toujours en travaux

    Par et
    Christophe Castaner pendant son discours, à Lyon en novembre 2017, lors de sa désignation comme délégué général de LREM. © ES Christophe Castaner pendant son discours, à Lyon en novembre 2017, lors de sa désignation comme délégué général de LREM. © ES

    Constitué pour soutenir la campagne électorale d’Emmanuel Macron, le parti LREM cherche encore son modèle pour trouver un ancrage local. La perspective des municipales de 2020 représente le plus grand défi pour ce jeune parti, encore très dépendant des bénévoles.

  • Pourquoi la Corse a proposé d’accueillir l’Aquarius

    Par
    Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni à Bastia, le 7 février. © Reuters Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni à Bastia, le 7 février. © Reuters

    Les élus nationalistes de Corse ont pris le gouvernement par surprise en proposant d’accueillir le bateau de SOS Méditerranée dans l’un des ports de l’île. Une invitation que beaucoup ont interprétée comme une stratégie politique. Eux évoquent un simple réflexe humanitaire.

  • Nouvelle-Calédonie: le jeu dangereux des calculs politiciens

    Par

    Le groupe dit « du chemin de l’avenir », censé définir un socle commun entre loyalistes et indépendantistes avant le référendum d’autodétermination du 4 novembre, a de nouveau explosé. En jouant « le coup d’après », la droite locale fait peser un risque lourd sur la suite des événements.

  • PMA pour toutes: Macron fait traîner sa promesse en longueur

    Par et
    Manifestation parisienne en faveur du mariage pour tous, en décembre 2012. © Julien Muguet/Reuters Manifestation parisienne en faveur du mariage pour tous, en décembre 2012. © Julien Muguet/Reuters

    Un an après le premier feu vert du Comité d’éthique, la promesse d’Emmanuel Macron d’ouvrir la PMA à toutes les femmes ne s’est pas encore transformée en processus législatif. Malgré la multiplication des consultations, les lignes des pro et anti n’ont pas bougé. Certains commencent à s’impatienter.

  • Macron fabrique les héros de sa société individualiste

    Par
    Emmanuel Macron et Mamoudou Gassama à l’Élysée, le 28 mai © Reuters Emmanuel Macron et Mamoudou Gassama à l’Élysée, le 28 mai © Reuters

    De Jeanne d’Arc à Mamoudou Gassama, les figures héroïques peuplent la rhétorique macroniste. En les portant aux nues, Emmanuel Macron entend renouer avec « l’imaginaire glorieux » de la France, tout en tissant son roman personnel. Un récit révélateur du libéralisme présidentiel.

  • Face à Trump et Poutine, Macron peine à imposer son «multilatéralisme»

    Par
    Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, le 24 mai à Saint-Pétersbourg. © Reuters Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, le 24 mai à Saint-Pétersbourg. © Reuters

    En Russie, Emmanuel Macron a multiplié les odes au multilatéralisme, en défendant l’« indépendance » de la France en matière de politique étrangère et le rôle essentiel qu’elle entend jouer sur la scène internationale. Mais face au repli qui gagne l’ordre mondial, Paris demeure isolé. Et ses avancées, modestes.

  • Emmanuel Macron teste son «en même temps» en Russie

    Par

    En visite à Saint-Pétersbourg, Emmanuel Macron entend profiter de son tête-à-tête avec Vladimir Poutine pour avancer sur plusieurs dossiers diplomatiques, la Syrie et l’Iran. Malgré une volonté de discuter « sans naïveté » avec la Russie, la situation patine.

  • Bras droit de Macron, il déshumanise les migrants

    Par
     © Reuters © Reuters

    Fidèle de la première heure du président de la République, l’ancien maire de Lyon occupe une place toute particulière dans le dispositif gouvernemental. Celle de bouclier du président, notamment sur les questions migratoires, où il incarne à lui seul le reniement des engagements de campagne.

  • Macron, la stratégie de l’usure

    Par

    La dernière sortie du président de la République sur les défenseurs des APL et l’héroïsme d’Arnaud Beltrame reflète la stratégie de l’Élysée : imposer ses réformes au pas de charge et mépriser les colères, tant Emmanuel Macron est persuadé que le temps finira par lui donner raison.