Ellen Salvi

Ses Derniers articles

  • #MeToo: le patron d’une maison d’édition mis en cause

    Par
    Stéphane Marsan. © Facebook/Stephane Marsan Stéphane Marsan. © Facebook/Stephane Marsan

    Mediapart a recueilli de nombreux documents et les témoignages d’une vingtaine de femmes ayant un jour croisé la route de Stéphane Marsan, patron des éditions Bragelonne, spécialisées dans les littératures de l’imaginaire. Autrices, éditrices, étudiantes, traductrices ou stagiaires… Toutes font part de remarques et de gestes inappropriés, à connotation sexuelle, dans un cadre professionnel.

  • Joseph Andras: «Me coltiner le réel, c’est la seule chose que je sache faire»

    Par
    Manifestation parisienne contre la réforme des retraites. © Simon Guillemin/Hans Lucas via AFP Manifestation parisienne contre la réforme des retraites. © Simon Guillemin/Hans Lucas via AFP

    Avec deux nouveaux récits, Au loin le ciel du Sud et Ainsi nous leur faisons la guerre, Joseph Andras poursuit sa réflexion poétique et politique sur la révolte et les mécanismes de domination. On y croise le jeune Hô Chi Minh à Paris, les barricades des « gilets jaunes » et une vache ardennaise en cavale. Entretien.

  • Contre les stupéfiants, Macron prône l’acharnement thérapeutique 

    Par et
    Du cannabis saisi et photographié à Marseille lors d'une visite de Gérald Darmanin, le 25 février. © Nicolas Tucat/AFP Du cannabis saisi et photographié à Marseille lors d'une visite de Gérald Darmanin, le 25 février. © Nicolas Tucat/AFP

    Jadis ouvert à la dépénalisation du cannabis, le chef de l’État se dit aujourd’hui favorable à une politique antidrogues sévère, visant à « harceler les trafiquants et les dealers », mais aussi les usagers. Quitte à s’enfoncer dans une impasse.  

  • Laïcité: Marlène Schiappa fâche les uns et inquiète les autres

    Par
    Marlène Schiappa et Emmanuel Macron, en février 2019. © Nicolas Tucat/AFP Marlène Schiappa et Emmanuel Macron, en février 2019. © Nicolas Tucat/AFP

    Marlène Schiappa a annoncé le lancement d’« états généraux de la laïcité », avec des personnalités, des syndicats et des associations. Citée en exemple, la CFDT dénonce une « pure manipulation ». L’Élysée surveille de près l’initiative pour qu’elle ne se transforme pas en « états généraux du Printemps républicain ».

  • Repas clandestins: la liste s’allonge

    Le chef Christophe Leroy et Pierre-Jean Chalençon ont été placés en garde à vue vendredi 9 avril 2021. © Instagram Christophe Leroy Le chef Christophe Leroy et Pierre-Jean Chalençon ont été placés en garde à vue vendredi 9 avril 2021. © Instagram Christophe Leroy

    Brice Hortefeux, ancien ministre de l’intérieur, a déjeuné fin mars avec l’éditorialiste Alain Duhamel dans un appartement reconverti en restaurant clandestin par le chef Leroy, placé en garde à vue dans l’affaire du palais Vivienne. Dans la lignée d’une petite élite politique, économique et médiatique qui s’affranchit sans grand scrupule des règles sanitaires en vigueur.

  • Suppression de l’ENA: le coup de bluff d’Emmanuel Macron

    Par
     © Christophe Ena/Pool/AFP © Christophe Ena/Pool/AFP

    En annonçant, pour la énième fois, la suppression de l’École nationale d’administration, le président de la République tente de se démarquer d’une « caste » dont il est le pur produit. Et de masquer que rien n’a été fait, en quatre ans, pour réformer en profondeur le fonctionnement de l’appareil d’État.

  • Crise sanitaire: Emmanuel Macron se décide à prendre des décisions

     © Nicolas Tucat/AFP © Nicolas Tucat/AFP

    Le chef de l’État a annoncé la fermeture des établissements scolaires pour trois semaines. L’ensemble du territoire est désormais concerné par les mesures de confinement. Macron cherche à rattraper ses erreurs, sans les reconnaître.

  • La colère des déçus du macronisme

    Par
     © DR © DR

    Depuis 2017, une trentaine de députés ont quitté les rangs de LREM. À un an de la présidentielle, ils expliquent pourquoi ils s’étaient engagés derrière Emmanuel Macron, et pourquoi ils ne sont pas près de le refaire.

  • Emmanuel Macron piégé par sa prétention

    Par
    Emmanuelle Macron, le 25 mars. © Benoit Tessier/AFP/Pool Emmanuelle Macron, le 25 mars. © Benoit Tessier/AFP/Pool

    Face à la troisième vague, le chef de l'Etat n’a eu d’autre choix que d’annoncer, jeudi soir, « de nouvelles mesures » à court terme. Il estime n’avoir « aucun mea culpa à faire » quant à sa gestion de la crise. L’explosion actuelle avait pourtant bel et bien été anticipée par les scientifiques dès janvier.

  • Clément Beaune: «La stratégie européenne de vaccination est secouée»

    Par et
    Emmanuel Macron et Clément Beaune, en septembre 2020. © Ludovic Marin / AFP Emmanuel Macron et Clément Beaune, en septembre 2020. © Ludovic Marin / AFP

    Stratégie vaccinale au ralenti, débats sur « l’islamo-gauchisme », violences policières, critiques sur les traités de libre-échange… À l’approche d’un sommet européen consacré à la crise sanitaire, entretien avec le secrétaire d’État chargé des affaires européennes.