Ellen Salvi

Ses Derniers articles

  • Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions

    Par
    Marine Le Pen devant l’assemblée nationale lors de l’arrivée des députés RN, le 23 juin 2022. © Photo Côme Sittler / REA Marine Le Pen devant l’assemblée nationale lors de l’arrivée des députés RN, le 23 juin 2022. © Photo Côme Sittler / REA

    En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.

  • Harcèlement moral : la ministre Colonna nommée malgré des signalements

    Par
    Catherine Colonna alors ambassadrice de France en Italie dans son bureau du palais Farnèse à Rome, le 12 décembre 2014. © Photo Eric Vandeville / Abaca Catherine Colonna alors ambassadrice de France en Italie dans son bureau du palais Farnèse à Rome, le 12 décembre 2014. © Photo Eric Vandeville / Abaca

    Selon nos informations, la ministre des affaires étrangères a été visée par plusieurs signalements adressés à la cellule « tolérance zéro » du Quai d’Orsay au début de l’année 2022. Une inspection générale devait être conduite à l’ambassade de France au Royaume-Uni, où elle était en poste jusqu’à sa nomination. L’inspection a été suspendue.

  • Emmanuel Macron, l’idiot utile de l’extrême droite

    Par
    Emmanuel Macron et Marine Le Pen au palais de l’Élysée, le 21 novembre 2017. © Photo Denis Allard / REA Emmanuel Macron et Marine Le Pen au palais de l’Élysée, le 21 novembre 2017. © Photo Denis Allard / REA

    En jouant les apprentis sorciers de la triangulation, le président de la République a permis au RN d’entrer en force à l’Assemblée nationale. Plutôt que de lutter contre les idées racistes et xénophobes du parti de Marine Le Pen, il leur a fait la courte échelle par pur cynisme politique.

  • Violences sexuelles : de nouvelles accusations visent le ministre Damien Abad

    Par et
    Damien Abad au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Damien Abad au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

    Mediapart a recueilli de nouveaux témoignages mettant en cause le comportement avec les femmes du ministre des solidarités, Damien Abad, dont celui d’une élue centriste qui dénonce une tentative de viol en 2010. Le ministre n’a pas répondu à nos questions.

  • Front républicain : les macronistes font barrage à la dignité

    Par
    Lors de la soirée électorale « Ensemble ! » à Paris, le 12 juin 2022. © Photo Ludovic Marin / AFP Lors de la soirée électorale « Ensemble ! » à Paris, le 12 juin 2022. © Photo Ludovic Marin / AFP

    En duel face à la Nupes dans bon nombre de circonscriptions, la majorité d’Emmanuel Macron renvoie dos à dos l’extrême droite et la gauche unie, à grand renfort d’outrances et de mauvaise foi. Au mépris des principes, de l’histoire politique et de tout ce qu’elle prétendait défendre pendant la présidentielle.

  • Le silence de Macron ou la stratégie de l’évitement

    Par
    Emmanuel Macron à son arrivée au centre hospitalier Louis-Pasteur à Cherbourg-en-Cotentin, le 31 mai 2022. © Photo Stéphane Lemouton / Pool / Abaca Emmanuel Macron à son arrivée au centre hospitalier Louis-Pasteur à Cherbourg-en-Cotentin, le 31 mai 2022. © Photo Stéphane Lemouton / Pool / Abaca

    Très peu disert depuis sa réélection, le chef de l’État n’a toujours pas donné d’impulsion à son deuxième quinquennat et se contente d’agiter des chiffons rouges dans l’espoir d’obtenir une majorité absolue aux législatives. Gagnante à la présidentielle, cette stratégie relève surtout de la paresse démocratique.

  • Le malentendu Pap Ndiaye

    Par et
    Pap Ndiaye au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Pap Ndiaye au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

    Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.

  • Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron

    Par
    Les affiches types conçues par la majorité présidentielle. © Illustration Sébastien Calvet / Mediapart Les affiches types conçues par la majorité présidentielle. © Illustration Sébastien Calvet / Mediapart

    Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».

  • Violences sexuelles : à LREM, la défaillance systématique

    20220525-img-violences-sexuelles-sexistes-partis-2

    Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 

  • Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature

    Par
    Jérôme Peyrat au palais de l’Élysée lors de l’investiture d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Jérôme Peyrat au palais de l’Élysée lors de l’investiture d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

    L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».