Ellen Salvi

Ses Derniers articles

  • Malgré l’affaire Benalla, des collaborateurs fantômes hantent encore les cabinets

    Par
     © Reuters © Reuters

    Parmi les collaborateurs de l’Élysée ayant fini par « régulariser » leur situation en remplissant leur déclaration d’intérêts et de patrimoine, seul Alexandre Benalla est aujourd’hui poursuivi par la justice pour « non-accomplissement d’obligations déclaratives ». Dans les cabinets ministériels, contraints à des effectifs réduits, certains contournent encore les règles de transparence. Et passent sous les radars.

  • A Nice, le premier adjoint d’Estrosi devant le tribunal correctionnel

    Par
    Christian Estrosi et Philippe Pradal. © Twitter/@cestrosi Christian Estrosi et Philippe Pradal. © Twitter/@cestrosi

    Philippe Pradal, le premier adjoint du maire LR de Nice Christian Estrosi, est convoqué le 11 octobre prochain devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d’intérêts, dans le cadre d’une affaire de subventions révélée par Mediapart en 2015.

  • Commerce: le sulfureux Ceta arrive en débat à l’Assemblée nationale

    Par et
    debat-52-illustr4

    Le traité de libre-échange conclu entre l’Union européenne (UE) et le Canada, le Ceta, doit être examiné en conseil des ministres le 3 juillet, ouvrant la voie à un débat à l’Assemblée dans le courant du même mois. Alors que le dossier continue d’inquiéter, Mediapart a organisé un débat entre Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État au commerce, Édouard Bourcieu, de la Commission européenne, et Lora Verheecke, activiste anti-Ceta.

  • Malgré l’affaire Loiseau, Macron se rêve en maître du jeu européen

    Par
    Au conseil européen, le 20 juin. © DR Au conseil européen, le 20 juin. © DR

    À l’issue du conseil européen, le président s’est réjoui d’avoir fait tomber le système de nominations aux postes clefs de l’Union. Mais il a été largement aidé par les sociaux-démocrates. Et il risque de payer encore longtemps le fiasco Nathalie Loiseau.

  • La Nouvelle-Calédonie face à un nouveau blocage politique

    Par
    Roch Wamytan (au centre), à Matignon, en mars 2018. © Reuters Roch Wamytan (au centre), à Matignon, en mars 2018. © Reuters

    Faute d’accord entre les loyalistes, les membres du nouveau gouvernement de Nouvelle-Calédonie n’ont pas pu désigner de président. En attendant que la situation se décoince, les discussions sur l’avenir de l’archipel sont au point mort. Il reste 18 mois à l’État pour organiser un deuxième référendum.

  • Edouard Philippe à l’Assemblée ou la comédie de «l’acte II»

    Par et
    Édouard Philippe à l’Assemblée nationale, le 12 juin. © Pierre-Michel Jean/Mediapart Édouard Philippe à l’Assemblée nationale, le 12 juin. © Pierre-Michel Jean/Mediapart

    Édouard Philippe a prononcé mercredi son deuxième discours de politique générale devant les députés. Après la crise des « gilets jaunes », l’exécutif avait promis un « acte II » du quinquennat. Le premier ministre a surtout confirmé qu’il s’agira d’une répétition de l’acte I, même si la PMA pour toutes, la réforme des retraites et une baisse des impôts sont annoncées.

  • Seuls face à l’extrême droite: le jeu dangereux des macronistes

    Par
    Marine Le Pen et Emmanuel Macron à l’Élysée, le 21 novembre 2017. © Reuters Marine Le Pen et Emmanuel Macron à l’Élysée, le 21 novembre 2017. © Reuters

    Certains macronistes profitent de l’affaiblissement des partis d’opposition pour lancer des appels à rejoindre leurs rangs. Sous couvert de rassemblement, ils piétinent le pluralisme, écartent les contre-pouvoirs, et installent le RN comme unique alternative.

  • Peine de mort pour les djihadistes: l’exécutif devant ses contradictions

    Par
     © Reuters © Reuters

    En remettant le sort des djihadistes français entre les mains de la justice irakienne, Paris a pris le risque de voir certains de ses ressortissants être exécutés, au mépris de ses principes fondamentaux. Emmanuel Macron écrivait pourtant en 2016 qu’« un pays n’a jamais surmonté une épreuve décisive en reniant les lois qui le fondent ni leur esprit ».

  • A Bruxelles, Macron entend jouer les faiseurs de rois

    Par
    Emmanuel Macron à Bruxelles, le 28 mai. © Reuters Emmanuel Macron à Bruxelles, le 28 mai. © Reuters

    Face au repli des partis traditionnels, Emmanuel Macron se présente comme le pivot de la composition d’une nouvelle majorité au Parlement européen. Mais les inconnues sont encore nombreuses. Et rien ne dit que les eurodéputés qu’il a fait élire parviendront à peser dans les futures négociations.

  • Macron: pari perdu, cap maintenu

    Par
    Emmanuel Macron au Touquet (Pas-de-Calais), le 26 mai. © Reuters Emmanuel Macron au Touquet (Pas-de-Calais), le 26 mai. © Reuters

    Battu par le Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardella, l’exécutif, qui avait fait de la première place de la liste « Renaissance » l’unique enjeu des européennes, assure avoir reçu « le message 5 sur 5 ». Pour y répondre, Emmanuel Macron a la solution : faire exactement ce qu’il avait prévu.