Erich Inciyan

Journaliste depuis 1986, j'ai travaillé dix-neuf ans au Monde (Société et International). J'ai rejoint Mediapart dès le début, pour m'intéresser à la «chaîne pénale» (police, justice, prison).  Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Rétention de sûreté: Nicolas Sarkozy récidive encore

    Par
    Une nouvelle loi sur la récidive – la cinquième en trois ans – a été promise le 5 juin par l'Elysée. Une façon, pour Nicolas Sarkozy, d'effacer le camouflet récemment infligé par le Conseil constitutionnel qui avait censuré sa loi sur la « rétention de sûreté ».
  • Retour sur jugement et mariage annulé via le débat Mediapartien

    Par
    Ce ne sera pas une clôture du large débat suscité, à Mediapart, par le jugement lillois sur l'annulation d'un mariage entre deux Français musulmans. Plutôt un coup de chapeau aux Mediapartiens, après relecture des 149 commentaires (bilan provisoire) suscités par l'article sur le « psychodrame national ». Et une tentative de résumer les lignes de force qui se dégagent de ces échanges qui se sont, par ailleurs, prolongés dans de nombreux billets du Club.
  • Psychodrame national autour d'un mariage annulé à Lille

    Par
    Au risque de paraître se déjuger, Rachida Dati a fait machine arrière, lundi 2 juin, en demandant qu'il soit fait appel du jugement lillois sur l'annulation d'un mariage entre deux Français musulmans. Pour expliquer ce revirement, le ministère de la justice considère, dans un communiqué, que «cette affaire privée dépasse la relation entre deux personnes et concerne l'ensemble des citoyens de notre pays, et notamment les femmes.»Vendredi, la Garde des Sceaux avait estimé que le jugement de Lille était «un moyen de protéger» la jeune femme concernée. Son propos à contre-courant avait alors été largement critiqué, y compris dans son camp politique.
  • Action de groupe : le scandale de l'Afer et ses 500.000 victimes «oubliées»

    Par
    Dans le scandale de l’Afer, l’équation est simple : 128 millions d’€ détournés et 500.000 épargnants lésés. Mais les procédures sont si lourdes que 400 victimes seulement ont déposé plainte... Au moment où les députés veulent instaurer des recours judiciaires collectifs au profit des consommateurs, l’«affaire de l’Afer» est emblématique.
  • Encore un «Numéro Un» de l'ETA arrêté en France !

    Par
    Encore une fois, le «Numéro 1» de l'organisation terroriste basque aurait été capturé, selon la plupart des médias espagnols et français. Arrestation après arrestation, la presse assure ainsi que le chef suprême de l'ETA a été mis hors d'état de nuire. Annonces spectaculaires le plus souvent modérées les jours suivant l'arrestation. Là encore, les dirigeants espagnols se sont montrés prudents.
  • Après la mort d'un jeune homme à Grasse, ce qu'un sociologue dit des «bavures policières»

    Par
    Un homme de 22 ans est mort des suites d'une interpellation policière mouvementée, le 9 mai, à Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Une enquête est ouverte sur l'éventuelle responsabilité d'une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC). La police n'aime pas le terme de "bavure" mais préfère parler de "violence illégitime". Un livre du "père" de la sociologie française sur la police sort ces jours-ci en librairie, qui vient éclairer cette question. Lire par ailleurs: les polices municipales pourront s'équiper de pistolets électriques Taser.
  • Les «déboulonneurs» antipub font du tapage jusque dans les tribunaux

    Par
    Un petit procès pour un gros sujet de société, le harcèlement publicitaire, s'ouvre mercredi 14 mai à Lyon. Il s'agit d'une nouvelle procédure pénale contre des «barbouilleurs» antipub, surnommés les «déboulonneurs», et qui veulent provoquer le débat jusque devant la justice. Ce collectif, qui guerroie contre les grands afficheurs, marque des points.
  • A Paris, la préfecture interdit une manifestation de l'extrême droite radicale

    Par
    Une manifestation rituelle de l'extrême droite radicale, la nuit du 9 mai, à Paris, sera interdite cette année par la préfecture de police. Cette mesure rarissime a été prise suite à la demande expresse du maire Bertrand Delanoë. L'an dernier des hooligans du PSG s'étaient joints aux néo-nazis.
  • 40 ans après, les Shadoks pompent encore

    Par

    Le 29 avril 1968, les Shadoks ont débarqué dans la culture française. Et la France de la télévision fut irrémédiablement coupée en deux, shadokophiles contre shadokophobes. Avec un simili entretien (exclusif) de Nicolas Sarkozy.

  • Pénurie de riz sur la planète

    Par
    Aux Etats-Unis, les premières mesures de rationnement ont été prises. Dans nombre de pays pauvres, où le riz joue un rôle alimentaire central, des émeutes de la faim inquiètent les gouvernements. Les prix du riz ont plus que doublé depuis le début de l'année. L'ONU évoque un «tsunami de la faim».