François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Emmanuel Macron, le vertige autoritaire

    Par
    Dans l'une des rues menant aux Champs-Élysées, le 16 mars 2019. © MG Dans l'une des rues menant aux Champs-Élysées, le 16 mars 2019. © MG

    La décision de mobiliser la troupe, samedi, pour endiguer les manifestations à Paris est sans précédent depuis les grandes grèves de 1947-48. Année après année, le mouvement social est un peu plus criminalisé et les libertés bafouées. Homme sans limites et sans mémoire, le chef de l’État franchit un nouveau pas.

  • Les Etats-Unis deviennent un danger pour la sécurité du monde

    Par
    unmondeavif-20-illustr

    Directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques, Pascal Boniface publie Requiem pour le monde occidental. Relever le défi Trump. Il y explique comment, par leur unilatéralisme et leur volonté hégémonique, les États-Unis sont devenus une source d’insécurité. Le concept de « monde occidental » est désormais largement obsolète : Europe et États-Unis ont des intérêts divergents.

  • Minuit –2 : il est temps de se soucier de l’apocalypse nucléaire

    Par
    Docteur Folamour, image extraite du film de Stanley Kubrick. Docteur Folamour, image extraite du film de Stanley Kubrick.

    Le traité FNI de 1987 sur les forces nucléaires intermédiaires a été la clé de voûte de la sécurité européenne. Donald Trump a décidé de s’en retirer. En réponse, Vladimir Poutine fait de même. L'inquiétude monte : toute l’architecture du désarmement nucléaire est menacée, une nouvelle course aux armements s’engage. Et l’Europe pourrait redevenir un champ de bataille.

  • Dans le bassin minier, le soutien de l’extrême droite a étouffé le mouvement des «gilets jaunes»

    Par
    Banderole installée sur un rond-point d'Hénin-Beaumont. © (dr) Banderole installée sur un rond-point d'Hénin-Beaumont. © (dr)

    Le mouvement des « gilets jaunes » dans le bassin minier du Pas-de-Calais s’est arrêté fin décembre. Dans ce territoire qui compte quatre députés d’extrême droite et une municipalité RN à Hénin-Beaumont, le soutien bruyant apporté par ces élus a éloigné des militants de la première heure. Reportage.

  • L’Europe prise dans la tenaille Chine-USA

    Par
    Thomas Gomart. © (Mediapart) Thomas Gomart. © (Mediapart)

    Thomas Gomart, historien et directeur de l’Institut français des relations internationales, publie L’Affolement du monde. C’est un essai inquiet sur les nouveaux enjeux géopolitiques et sur un système international qui ne tourne plus rond. Face à la Chine et aux États-Unis, que peut l’Europe pour ne pas être marginalisée ? Entretien.

  • «Bébés sans bras»: l’embarras grandissant des autorités sanitaires

    Par

    Enfin ! Les autorités sanitaires sortent de leur silence pour assurer que l’enquête nationale sur l’affaire dite des « bébés sans bras » progresse. Pourtant, depuis plus de trois mois, aucune avancée significative ne s’est produite. Un « point d’étape » rendu public le 12 février ne fait que reprendre une feuille de route annoncée le 15 novembre dernier. Le comité scientifique ne se réunira pas avant mars.

  • Catalogne: la honte de l’Espagne, le déshonneur de l’Europe

    Par
    Les accusés face au tribunal suprême, mardi 12 février. © (capture d'écran) Les accusés face au tribunal suprême, mardi 12 février. © (capture d'écran)

    On peut être pour ou contre l’indépendance de la Catalogne. Mais on ne peut que s’indigner du procès qui s’ouvre à Madrid contre douze responsables indépendantistes catalans. Les accusés risquent de sept à vingt-cinq ans de prison. Non pas pour des faits de terrorisme ou de tentative de putsch. Mais pour avoir conduit un processus politique face à des institutions héritées du franquisme.

  • «Bébés sans bras»: l’enquête nationale est au point mort

    Par
    À Guidel (Morbihan), l'une des fillettes est née sans avant-bras. © Capture d'écran France3 À Guidel (Morbihan), l'une des fillettes est née sans avant-bras. © Capture d'écran France3

    Plus de trois mois après l’annonce par la ministre Agnès Buzyn d’une enquête nationale sur l’affaire dite « des bébés sans bras », rien ou presque n’a été fait. Il n’y a pas de rapport d’étape public, les deux comités de pilotage n’ont pas été constitués, l’agence Santé publique France poursuit sa guerre contre le registre lyonnais Remera.

  • La Cour pénale internationale est au bord de l’implosion

    Par
    Fatou Bensouda, procureure générale de la CPI depuis 2012. © ICC Fatou Bensouda, procureure générale de la CPI depuis 2012. © ICC

    L’acquittement de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo est sans doute le fiasco de trop pour la Cour pénale internationale. Ayant accumulé les scandales et présentant un bilan judiciaire quasi nul, l’institution est décrédibilisée comme jamais. La nomination d’un nouveau procureur général l’an prochain pourrait être l’occasion d’une refondation de ce pilier de la justice internationale.

  • France-Allemagne: un nouveau traité pour rien

    Par
    Emmanuel Macron et Angela Merkel à Aix-la-Chapelle, le 22 janvier. © Reuters Emmanuel Macron et Angela Merkel à Aix-la-Chapelle, le 22 janvier. © Reuters

    Il est déjà une machine à désinformation. Le traité franco-allemand signé ce 22 janvier par Macron et Merkel est critiqué par l’extrême droite et une partie de la gauche. Or c’est un texte insipide qui ne propose aucune avancée importante. Il ne dit que l’état de faiblesse du « couple franco-allemand » et de leurs deux dirigeants dans une Europe en crise.