François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Contre la régression démocratique, l'appel des 7

    Par
    Sept titres de presse, soutenus par Reporters sans Frontières, ont lancé jeudi 8 janvier un appel commun contre la « régression de nos libertés » et les « abus de pouvoir » du président de la République. Ces sept titres sont les suivants : Mediapart, Le Nouvel Observateur, Marianne, Charlie Hebdo, Libération, Rue 89 et Les Inrockuptibles. Tous les sept s'inquiètent des menaces qui pèsent sur la liberté de l'information. A ces menaces s'ajoutent l'offensive lancée par Nicolas Sarkozy contre l'indépendance de la justice, la reprise en mains par le pouvoir exécutif de la télévision publique et les attaques répétées contre le Parlement. Tout à la consolidation de son pouvoir personnel, le Président fait feu de tout bois contre les autres pouvoirs ou contre-pouvoirs. Quitte à négliger l'essentiel, la crise social.
  • Des centaines d'années de SMIC de revenus

    Par
  • Enquêtes sur une liberté d'information mise en péril

    Par
    Depuis sa création, Mediapart tire le signal d'alarme sur la crise profonde qui touche l'ensemble des systèmes d'information. La presse quotidienne nationale est à l'agonie; l'audiovisuel est déstabilisé par une réforme voulue par l'Elysée et qui veut faire de la télévision publique une télévision d'Etat. Crise éditoriale, publicitaire, industrielle, crise d'indépendance avec le poids grandissant de quelques oligarques liés au pouvoir: redécouvrez nos principales enquêtes classées en cinq rubriques.
  • Pierre Zarka : du rouge au morose, l’itinéraire d’un communiste perdu

    Par

    Pierre Zarka, près de 40 ans de responsabilités au parti communiste, est aujourd'hui passé de l'autre côté de la barricade. Et pour tous ceux qui le connaissent de longue date, il y a là tout un symbole. Il est une nouvelle et forte illustration de l'incapacité du PCF à s'adapter ou à simplement se mettre dans le tempo de « la vraie vie des vrais gens », comme disait autrefois Georges Marchais. Entretien et portrait, au moment où Marie-George Buffet impose sa ligne au 34e congrès du parti. Lire aussi l'article de Stéphane Alliès:

  • Pierre Zarka : du rouge au morose, l’itinéraire d’un communiste perdu

    Par

    Pierre Zarka, près de 40 ans de responsabilités au parti communiste, est aujourd'hui passé de l'autre côté de la barricade. Et pour tous ceux qui le connaissent de longue date, il y a là tout un symbole. Il est une nouvelle et forte illustration de l'incapacité du PCF à s'adapter ou à simplement se mettre dans le tempo de « la vraie vie des vrais gens », comme disait autrefois Georges Marchais. Entretien et portrait, au moment où Marie-George Buffet impose sa ligne au 34 ème congrès du parti.

  • Bernard Kouchner: volte-face, reniement et coup de poignard

    Par
    Au moment où Rama Yade, secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, est en froid avec l'Elysée, Bernard Kouchner sonne l'hallali contre celle qu'il ne supporte pas et dont il parle désormais au passé. Ce secrétariat d'Etat? «Une erreur», dit-il aujourd'hui. Et peu importe si cela vient contredire tous ses discours passés et, au passage, ceux du président de la République.
  • Un climat délétère qui menace nos libertés publiques

    Par
    L'interpellation de l'ex-PDG de Libération, mais aussi la condamnation du Dal, les déclarations de la ministre de l'intérieur sur les "anarcho-autonomes", la préconisation de la prison pour les mineurs de 12 ans... Les deux semaines écoulées montrent que, dans des registres très divers et concernant des affaires radicalement différentes, le pouvoir et différents échelons de l'appareil d'Etat cèdent à l'hystérie sécuritaire. Un choix dangereux qui libère et légitime tous les dérapages policiers et judiciaires.
  • Russie : le retour des dissidents soviétiques

    Par
    Le procès de quatre hommes impliqués dans l'assassinat de la journaliste Anna Politkovskaïa vient de s'ouvrir à Moscou. Que faire face à un régime russe qui s'enfonce dans l'autoritarisme ? Alors que les petits partis d'opposition ont été démantelés, qu'un système de parti unique se met en place et que des opposants ou journalistes sont physiquement éliminés, quelques voix tentent encore de se faire entendre. Elles proviennent de l'ancienne dissidence soviétique. Rencontre avec plusieurs d'entre eux, dont Sergueï Kovaliov (photo).
  • Ce que nous dit le nouveau mythe américain

    Par
    Parti pris. C'est une immense victoire qui transforme l'Amérique et qui pourrait changer le monde. Beaucoup en rêvent en tous les cas, Barack Obama ayant réanimé un mythe détruit par Bush. Les déceptions seront au rendez-vous, tant le candidat a multiplié les prudences et les silences. Mais l'essentiel est sans doute ailleurs, dans une capacité surprenante à réinventer la politique.
  • Élection américaine, enjeu mondial (8/8): pour le Kremlin, un moindre mal nommé Obama

    Par
    Traditionnellement, le Kremlin vote républicain: ainsi les choses sont-elles claires et prévisibles. Cette fois pourtant, la violence des déclarations de John McCain inquiète sérieusement Moscou. Hors un petit clan qui s'accommoderait d'une confrontation directe avec Washington, les dirigeants russes regardent vers Barack Obama. Avec une méfiance redoublée et la conviction que les années à venir seront celles d'une dégradation profonde des relations entre les deux pays.