François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Notre réunion au Châtelet: trois heures pour une presse libre

    Par

    Plus de 1.500 personnes ont participé, vendredi soir au Théâtre du Châtelet, à une réunion organisée par l'Appel des Six sur la liberté de l'information et le pluralisme de la presse. Animée par Guy Bedos et Frédéric Bonnaud, cette soirée a permis de mettre au centre ce qui est un enjeu pour tous les citoyens: celui d'une presse pluraliste. Compte-rendu (dessin de Charb-Charlie Hebdo).

  • Presse : Sarkozy en rédac'-chef prudent

    Par et
    Nous avons beaucoup énervé notre président. Nous, Mediapart, et tous ceux – ils sont nombreux – qui se sont farouchement opposés à la procédure des « états généraux» de la presse. Nicolas Sarkozy a présenté, vendredi 23 janvier, une brassée de mesures pour «sauver» le secteur. Les plus polémiques d'entre elles ont été remisées: pas de révision des seuils de concentration, compromis sur les droits d'auteur, afflux de subventions aux éditeurs. Mais fort de ses subsides aux grands barons du secteur, le président entend suivre de près les réformes.
  • Obama ordonne de fermer Guantanamo dans l'année

    Par
    Le président américain a signé, jeudi 22 janvier, le décret ordonnant la fermeture de la prison de Guantanamo, dans un délai maximal d'un an. Ouverte en 2002, Guantanamo est l'illustration la plus scandaleuse de la manière dont l'administration Bush s'était exonérée de toutes règles de droit au nom de la «guerre contre le terrorisme».
  • Après Gaza, l'horizon noir d'une reprise du dialogue

    Par
    Et maintenant? Alors que la communauté internationale s'agite et que Gaza prend la mesure des dévastations commises par la guerre, le bilan politique est tout aussi sinistre. Le Hamas est toujours là, Israël s'interroge sur ce qui a été gagné. Et tout dialogue paraît renvoyé à un futur trouble. Illustration en a été faite, lundi soir à Paris, lors d'une réunion organisée par l'hebdomadaire Marianne et où sont intervenus l'ambassadeur de la Palestine, Elias Sanbar, et l'ancien ambassadeur d'Israël, Elie Barnavi.
  • Après Gaza, l'horizon noir d'une reprise du dialogue

    Par
    Et maintenant? Alors que la communauté internationale s'agite et que Gaza prend la mesure des dévastations commises par la guerre, le bilan politique est tout aussi sinistre. Le Hamas est toujours là, Israël s'interroge sur ce qui a été gagné. Et tout dialogue paraît renvoyé à un futur trouble. Illustration en a été faite, lundi soir à Paris, lors d'une réunion par l'hebdomadaire Marianne et où sont intervenus l'ambassadeur de la Palestine Elias Sanbar et l'ancien ambassadeur d'Israël Elie Barnavi. Récit
  • Guerre de Gaza : l’ultime victoire d’Ariel Sharon

    Par

    1.300 morts et plus de 5.500 blessés côté palestinien. Un premier bilan peut être fait de ces trois semaines de guerre à Gaza. Elle est la continuation logique de la politique engagée par Ariel Sharon dès 2000, et qui a installé durablement Israël dans un état de guerre permanent. Analyse et retour sur les années 2000.

  • Un « Livre vert » et plus de 90 recommandations sur la presse

    Par
    xcxxcx
  • Contre la régression démocratique, un appel de six titres de presse

    Par

    Six titres de presse, soutenus par Reporters sans Frontières, ont lancé jeudi 8 janvier un appel commun contre la «régression de nos libertés» et les «abus de pouvoir» du président de la République. Mediapart, Le Nouvel Observateur, Marianne, Charlie Hebdo, Rue 89 et Les Inrockuptibles s'inquiètent des menaces qui pèsent sur la liberté de l'information. Lire aussi:

  • Contre la régression démocratique, l'«Appel des 7»

    Par
    Sept titres de presse, soutenus par Reporters sans Frontières, ont lancé jeudi 8 janvier un appel commun contre la «régression de nos libertés» et les «abus de pouvoir» du président de la République. Ces sept titres sont les suivants : Mediapart, Le Nouvel Observateur, Marianne, Charlie Hebdo, Libération, Rue 89 et Les Inrockuptibles. Tous les sept s'inquiètent des menaces qui pèsent sur la liberté de l'information. A ces menaces s'ajoutent l'offensive lancée par Nicolas Sarkozy contre l'indépendance de la justice, la reprise en mains par le pouvoir exécutif de la télévision publique et les attaques répétées contre le Parlement. Tout à la consolidation de son pouvoir personnel, le Président fait feu de tout bois contre les autres pouvoirs ou contre-pouvoirs. Quitte à négliger l'essentiel, la crise social.
  • Contre la régression démocratique, l'appel des 7

    Par
    Sept titres de presse, soutenus par Reporters sans Frontières, ont lancé jeudi 8 janvier un appel commun contre la « régression de nos libertés » et les « abus de pouvoir » du président de la République. Ces sept titres sont les suivants : Mediapart, Le Nouvel Observateur, Marianne, Charlie Hebdo, Libération, Rue 89 et Les Inrockuptibles. Tous les sept s'inquiètent des menaces qui pèsent sur la liberté de l'information. A ces menaces s'ajoutent l'offensive lancée par Nicolas Sarkozy contre l'indépendance de la justice, la reprise en mains par le pouvoir exécutif de la télévision publique et les attaques répétées contre le Parlement. Tout à la consolidation de son pouvoir personnel, le Président fait feu de tout bois contre les autres pouvoirs ou contre-pouvoirs. Quitte à négliger l'essentiel, la crise social.