Jade Lindgaard

36 ans, a travaillé aux Inrockuptibles. Elle est l'auteure de plusieurs livres, dont Le Ba-ba du BHL, avec Xavier de la Porte (2004), et La France Invisible (2006). Membre du comité de rédaction de la revue Mouvements.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • La France veut faire exploiter la forêt du Congo

    Par
    deforestation-rdc-1

    L’Agence française de développement soutient la levée à terme du moratoire sur l’exploitation de la forêt de la République démocratique du Congo, même si elle s’en défend publiquement. Ce programme pourrait être responsable de l’émission d’au moins 610 millions de tonnes de CO2, selon des ONG. Soit autant que l’aviation internationale en 2015.

  • L’AFD prise au piège de ses investissements charbon

    Par

    L’agence française de développement a contribué en 2016 à relancer la centrale à charbon d’un site de production de phosphates au Sénégal. Ce n’est pas une aide, mais une restructuration de dette vieille de vingt ans, se défend l’agence. Laquelle entoure ce projet d’un mur de silence.

  • Les députés rétablissent le projet de loi d’interdiction des hydrocarbures

    Par

    Les nouveaux permis d’exploration et d’exploitation de pétrole, gaz et charbon sont interdits partout en France, à de très rares exceptions près, dans la nouvelle version du projet de loi Hulot votée le 1er décembre. Le texte doit maintenant repasser par le Sénat.

  • Nucléaire: EDF va prolonger la durée de vie de ses centrales

    Par
    Des militant·e·s de Greenpeace tirent un feu d'artifice depuis la centrale nucléaire de Cattenom, le 12 octobre 2017 (Reuters/Vivien Fossez/Greenpeace). Des militant·e·s de Greenpeace tirent un feu d'artifice depuis la centrale nucléaire de Cattenom, le 12 octobre 2017 (Reuters/Vivien Fossez/Greenpeace).

    En toute discrétion, EDF est en train d’obtenir la prolongation de la vie de ses centrales nucléaires au-delà de 40 ans, un âge autrefois jugé indépassable. Le manque de discussion publique entretient l’opacité des décisions au sujet de la sûreté des réacteurs. L'ASN présente son rapport annuel jeudi 30 novembre aux parlementaires.

  • L’AFD reporte l’étude d’un gros prêt à la Chine

    Par

    À la suite de multiples protestations d’ONG, l’Agence française de développement a reporté d’un mois la discussion sur un prêt de 41 millions d’euros à la Chine pour aider une centrale à charbon dans la région du Xinjiang, dossier révélé par Mediapart.

  • La France veut aider une centrale à charbon en Chine

    Par
    La centrale à charbon de 660 MW de Tianfu Energy à Shihezi (Sourcewatch) La centrale à charbon de 660 MW de Tianfu Energy à Shihezi (Sourcewatch)

    Au nom de la transition énergétique, l’Agence française de développement pourrait financer une centrale à charbon dans la province chinoise du Xinjiang, où sévit en outre une répression intense. Ce dossier sensible met à l’épreuve le volontarisme climatique affiché par l’Élysée.

  • A la ZAD, sortir du face-à-face avec l’extérieur

    Par
    Lors de la prise de terres le 21 octobre 2017 (zad.nadir.org). Lors de la prise de terres le 21 octobre 2017 (zad.nadir.org).

    D’ici le 1er décembre, les médiateurs chargés par le gouvernement de proposer des solutions au conflit de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doivent rendre leur rapport. Après s’être préparés à se défendre contre leur évacuation, des zadistes cherchent le système qui leur permettrait de rester.

  • Naomi Klein: agir contre Trump et son monde

    Par
    naomieklein

    Un an après l’élection de Donald Trump, Naomi Klein livre une analyse implacable du président américain décrit en « prédateur en chef ». Pour contrer les effets des processus politiques qui l’ont porté au pouvoir, elle appelle à défendre des alternatives démocratiques, solidaires, écologiques et sociales. Voici la rencontre co-organisée par Mediapart, Attac, 350.org et Basta.

  • Comment les forêts sont devenues des sujets politiques

    Par
    capture-1

    Les forêts se retrouvent au cœur de mobilisations contre les grands projets d’infrastructures. Mais leur occupation n’est pas qu’un outil de lutte : les bois et les arbres deviennent en soi des sujets politiques. Entretien vidéo croisé entre deux militants et auteurs, Gaspard d’Allens et Jean-Baptiste Vidalou.

  • Climat: les banques continuent de financer les énergies fossiles

    Par
    Mine de sables bitumineux de Syncrude, au nord de Fort McMurray, en Alberta, au Canada (Reuters, Todd Korol) Mine de sables bitumineux de Syncrude, au nord de Fort McMurray, en Alberta, au Canada (Reuters, Todd Korol)

    La COP23 démarre le 6 novembre à Bonn. Malgré l’accord de Paris, des sommes considérables d’argent public et privé continuent de financer les énergies fossiles, première cause des dérèglements du climat. Y compris la France en Afrique, ou les banques françaises avec les sables bitumineux.