Jade Lindgaard

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

A Mediapart je travaille sur l'écologie, le climat, l'énergie, les grands projets d'infrastructures, La Zad de Notre-Dame-des-Landes...

Auparavant, j'ai travaillé aux Inrockuptibles. J'ai écrit plusieurs livres, dont  je crise climatique (2014), Le Ba-ba du BHL, avec Xavier de la Porte (2004), et La France Invisible (2006). J'ai été membre du comité de rédaction de la revue Mouvements.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Valérie Pécresse obtient sa réforme du CNRS

    Par
    Recul du gouvernement ou défaite de la communauté scientifique? L'adoption, après quelque six mois de controverses, par le conseil d'administration du CNRS mardi 1er juillet de la réforme le transformant en une fédération d'instituts marque une étape importante de l'évolution de l'organisme. Mais laisse ouverte les questions qui fâchent : quels crédits pour les années à venir? Combien de postes statutaires?
  • Albert Fert : "Gardons un CNRS fort pour réussir la réforme de la recherche"

    Par

    Alors que le CNRS est en pleine tourmente, le prix Nobel de physique 2007 prend la défense de l'organisme, qu'il décrit comme le "moteur principal" de la recherche en France. La ministre de la recherche, Valérie Pécresse, a reçu vendredi associations et syndicats pour tenter de calmer la crise. Dans cet entretien à Mediapart, Albert Fert détaille les forces actuelles de la recherche française, les liens qu'il estime être insuffisants entre privé et public et les pistes d'une réforme.

  • Les OGM, invités surprise du débat sur les pollueurs-payeurs

    Par
    Les députés ont voté un amendement interdisant de considérer comme confidentielles toute une série d'informations sensibles concernant les organismes génétiquement modifiés.
  • Le principe pollueur-payeur entre enfin dans la loi française

    Par
    Avec le vote, mercredi 25 juin par les députés, de la loi sur la responsabilité environnementale, deux principes fondateurs du droit de l'environnement viennent d'entrer dans le droit français : la règle du «pollueur-payeur» et la notion de dommage environnemental. Par ailleurs, les sanctions financières contre les armateurs de "bateaux poubelles" sont renforcées. Explications et entretiens audio.
  • La révolution de la recherche française a débuté

    Par
    Prévu jeudi matin, le conseil d'administration du CNRS – qui devait marquer une étape dans la reconfiguration de la recherche française – a été bloqué par plus d'un millier de chercheurs et reporté. Catherine Bréchignac, présidente de l'organisme, reste déterminée à enclencher une réforme qui doit éclater le CNRS en six instituts thématiques. Mediapart dresse l'état des lieux du débat. Lire également l'analyse de Sylvain Bourmeau, «des chercheurs devenus contre-experts».
  • La révolution de la recherche française a débuté

    Par
    Prévu jeudi matin, le conseil d'administration du CNRS – qui devait marquer une étape dans la reconfiguration de la recherche française – a été bloqué par plus d'un millier de chercheurs et reporté au 25 juin. Catherine Bréchignac, présidente de l'organisme, reste déterminée à enclencher une réforme qui doit éclater le CNRS en six instituts thématiques. Mediapart dresse l'état des lieux du débat. Lire également l'analyse de Sylvain Bourmeau, «des chercheurs devenus contre-experts».
  • La France veut supprimer toute contrainte sur la dépollution des sols

    Par

    Une proposition française de directive européenne sur la protection des sols dessine un cadre juridique flou et très peu contraignant pour les Etats membres et les responsables d'activités polluantes (industrie, agriculture, exploitation forestière). Le mauvais état des sols contribue pourtant au dérèglement climatique, question dont Jean-Louis Borloo veut faire une des priorités de la présidence française de l'Union européenne. Explications.

  • De plus en plus de questions sur le Grenelle de l'environnement

    Par
    Le premier projet de loi issu des accords du Grenelle de l'environnement est présenté ce matin en conseil des ministres. Il ne devrait pas être adopté par le Parlement avant l'automne. Aux problèmes de calendrier s'ajoutent plusieurs interrogations sur la réalité du financement de ce "new deal" écologique promis par l'exécutif: il se ferait à moyens budgétaires constants. Les partenaires de l'accord notent également plusieurs reculs dans ce texte. Lire aussi: infrastructures, la carte noire du Grenelle.
  • La carte noire du Grenelle de l'environnement

    Par

    Parmi les mesures de relance de l'économie, François Fillon a annoncé, vendredi 5 décembre, le "déblocage" de trois projets d'autoroutes: l'A63 entre Bordeaux et la frontière espagnole, l'A150 entre Rouen et Le Havre, l'A355 autour de Strasbourg. Le Grenelle de l'environnement avait pourtant promis de stopper l'essor des capacités routières. Mediapart dresse la carte des grands travaux nocifs.

  • Soudain écologique, un projet de mine d'or en Guyane refait surface

    Par
    Rejeté une première fois dans la foulée du Grenelle de l'environnement, un projet de mine d'or en Guyane française refait surface. Prévu au pied de la montagne Kaw, immense zone forestière protégée, il est porté par la firme canadienne IamGold. Laquelle fait de nouvelles propositions, mettant soudain l'accent sur les vertus environnementales, économiques et sociales de cette mine. Au Sénat, elle a tenté d'en persuader quelques élus. Non sans difficulté. Explications.