Jade Lindgaard

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

A Mediapart je travaille sur l'écologie, le climat, l'énergie, les grands projets d'infrastructures, La Zad de Notre-Dame-des-Landes...

Auparavant, j'ai travaillé aux Inrockuptibles. J'ai écrit plusieurs livres, dont  je crise climatique (2014), Le Ba-ba du BHL, avec Xavier de la Porte (2004), et La France Invisible (2006). J'ai été membre du comité de rédaction de la revue Mouvements.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • CNRS : qui veut la peau des sciences humaines?

    Par
    Le limogeage de la directrice du département de sciences humaines et sociales du CNRS annonce-t-il un gros temps de disette budgétaire pour l'organisme public? Déjà, huit des neuf directeurs scientifiques adjoints de ce département ont démissionné. Alors que la réforme Pécresse du CNRS entre dans sa phase opérationnelle, la communauté scientifique s'inquiète.
  • Cnrs : qui veut la peau des sciences humaines?

    Par
    Le limogeage de la directrice du département de sciences humaines et sociales du Cnrs annonce-t-il un gros temps de disette budgétaire pour l'organisme public? Alors que la réforme Pécresse du Cnrs entre dans sa phase opérationnelle, la communauté scientifique s'inquiète.
  • Banlieues, une plongée dans les bandes et gangs

    Par

    Lamence Madzou, 35 ans, est l'ancien chef des Fight Boys, une bande d'adolescents de l'Essonne qui, entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, se bat contre d'autres gangs pour le contrôle du territoire francilien. Il vient d'en faire un livre, co-écrit avec la sociologue Marie-Hélène Bacqué : J'étais un chef de gang. Son récit pourrait être racoleur et anecdotique. Il enrichit l'histoire des banlieues françaises. Mediapart en publie des extraits en avant-première et en vidéo, et recueille le témoignage de cet auteur.

  • Des idées neuves pour un autre monde (fin). «Arctica», la BD qui décrit un futur jalonné d'icebergs

    Par

    Face aux crises climatique et énergétique, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Après la question de la dette écologique ou de la permaculture, dernier volet de notre série avec en avant-première des planches du deuxième tome d'Arctica, bande-dessinée d'anticipation écologique. Et entretien audio avec son auteur, Daniel Pecqueur, pour savoir à quoi ressemblera la planète en 2070.

  • Des idées neuves pour un autre monde (4/5) -Le climat est-il soluble dans la politique?

    Par

    Face aux crises climatique et énergétique, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Ils se projettent dans un futur pas forcément anxiogène, où la partie n'est pas perdue d'avance. Quatrième volet de notre série : comment intégrer la nature dans notre système politique? (4/5).

  • Des idées neuves pour un nouveau monde (3/5) -Ni dans mon jardin, ni dans celui du voisin

    Par

    Face aux crises climatique et alimentaire, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Ils se projettent dans un futur pas forcément anxiogène, où la partie n'est pas perdue d'avance. Troisième volet de notre série : Les NiNa. Contre autoroutes et aéroport, ils se mobilisent autour du slogan «Ni ici, ni ailleurs». Et réconcilient les ennemis historiques, agriculteurs et écologistes.

  • Des idées neuves pour un autre monde (2/5) - «S'intéresser aux besoins, et non aux désirs»

    Par

    Face aux crises climatique et alimentaire, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Ils se projettent dans un futur pas forcément anxiogène, où la partie n'est pas perdue d'avance. Deuxième volet de notre série : la permaculture. Conçue à l'origine comme une forme d'agriculture écologique, elle est devenue un système de pensée utilisée pour repenser l'habitat, le développement urbain ou encore le consulting.

  • Des idées neuves pour un autre monde (1/5)- La dette écologique

    Par

    Une autre fin du monde est possible. Face aux crises climatique et énergétique, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Ils se projettent dans un futur pas forcément anxiogène, où la partie n'est pas perdue d'avance. Premier volet de notre série : la dette écologique. L'Equateur réclame 350 millions de dollars par an aux pays industrialisés pour ne pas exploiter un gisement de pétrole du sous-sol amazonien. Mais les sociétés riches sont-elles redevables aux Etats pauvres? Et qui peut quantifier ce que le développement économique a coûté à la nature?

  • Vers des syndicats de l'environnement?

    Par

    Le Grenelle de l'environnement va-t-il jeter les bases d'une nouvelle démocratie écologique en intégrant associations et ongs aux institutions? C'est ce que souhaite le rapport que le député UMP Bertrand Pancher vient de remettre au ministère de l'écologie. Ses propositions pourraient se retrouvaient dans le projet de loi Grenelle II.

  • Nucléaire : trop vieille, la centrale de Fessenheim doit-elle fermer?

    Par
    Aberration dans le système de surveillance du nucléaire français : la centrale EDF de Fessenheim n'est soumise à aucune limite pour ses rejets d'effluents radioactifs et chimiques en milieu aquatique. Un collectif d'associations et de collectivités européennes demande son arrêt définitif. Un recours a été déposé auprès des ministères de l'économie et de l'environnement.