Karl Laske

J'ai rejoint Mediapart en mai 2011, après avoir été été journaliste à Libération de 1994 à 2011.

J'ai publié: Avec les compliments du Guide (avec Fabrice Arfi, Fayard, 2017), Les cartels du lait (avec Elsa Casalegno, Editions Don Quichotte, 2016), La Mémoire du plomb (Stock, 2012), Le Vrai Canard (avec Laurent Valdiguié, Stock, 2008, réédité en Points Seuil, 2010), Putsch au PS (collectif Victor Noir, Denoël, 2007), Machinations (avec Laurent Valdiguié, Denoël, 2006, réédité chez Pocket), Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus (collectif Victor Noir, Denoël, 2005), Des coffres si bien garnis, enquête sur les serviteurs de l'État-voyou (Denoël, 2004), Ils se croyaient intouchables (Albin Michel, 2000), Le banquier noir (Seuil, 1996).

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Ferdinand Mbaou: «Sassou-Nguesso a toujours cherché à m’assassiner»

    Par

    Une information judiciaire a été ouverte mi-juillet par le parquet de Pontoise sur la tentative de meurtre dont a été victime l’opposant congolais Ferdinand Mbaou dans le Val-d’Oise, en novembre 2015. Mediapart l’a rencontré.

  • L’assassinat d’un ancien de la DGSE et les mystères d’un complot françafricain

    Par
    Ordre de mission et passeport diplomatique : ces documents ont été fournis par le Congo à l’un des hommes soupçonnés en 2018 « d’association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat » contre un opposant. Ordre de mission et passeport diplomatique : ces documents ont été fournis par le Congo à l’un des hommes soupçonnés en 2018 « d’association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat » contre un opposant.

    L’ancien agent de la DGSE Daniel Forestier, exécuté de cinq balles dans le corps sur un parking de Haute-Savoie en mars 2019, avait avoué à des policiers du contre-espionnage des préparatifs d’attentat contre l’opposant Ferdinand Mbaou. Sa mort jette une lumière crue sur les méthodes des réseaux de la Françafrique.

  • La Fondation Brazzaville, des bonnes œuvres aux missions spéciales de Sassou-Nguesso

    Par
    Jean-Yves Ollivier lors du tournage du documentaire "Plot for Peace" qui lui est consacré. © Fondation Brazzaville Jean-Yves Ollivier lors du tournage du documentaire "Plot for Peace" qui lui est consacré. © Fondation Brazzaville

    Sous l'égide de la Fondation Brazzaville basée à Londres, l’intermédiaire français Jean-Yves Ollivier est devenu l’envoyé spécial de Sassou-Nguesso auprès des acteurs de la crise libyenne. Sa fondation, qui affirme œuvrer « pour la paix et la préservation de l’environnement », est l’une des structures de lobbying du régime.

  • L’avocat William Bourdon: «Je suis la cible d’un complot hors norme»

    Par
    L'avocat William Bourdon, le 14 février 2020, au Portugal. © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP L'avocat William Bourdon, le 14 février 2020, au Portugal. © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

    Plusieurs fois la cible de réseaux « françafricains », l’avocat William Bourdon, président de la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique, assure à Mediapart faire l’objet d’un chantage orchestré par une banque congolaise et un homme d’affaires israélien pour suspendre la publication d’un rapport d’enquête accablant.

  • Justice, indépendance et corruption: les leçons de la crise du PNF

    La crise que vit le Parquet national financier souligne l’urgence absolue de faire de l’indépendance de la justice un enjeu vital pour la démocratie. Sans succomber aux sirènes des cyniques qui veulent jeter le bébé de la lutte anticorruption avec l’eau du bain des dysfonctionnements de certains.

  • Financement du RN: la justice sanctionne ses stratagèmes pour «tromper l’Etat»

    Par et
    Le 16 juin, à Dijon. © AFP Le 16 juin, à Dijon. © AFP

    Le tribunal a écarté les soupçons de surfacturation des kits de campagne, mais condamne l’équipe du microparti de Marine Le Pen, et son prestataire Frédéric Chatillon pour « escroquerie ». Il condamne aussi le RN pour « recel d’abus de biens sociaux ». Le parquet fait appel de ce jugement.

  • Affaire Karachi: le tribunal condamne le clan Balladur à de la prison ferme

    Par et
    De gauche à droite : Nicolas Bazire, Thierry Gaubert et Ziad Takieddine. © Reuters De gauche à droite : Nicolas Bazire, Thierry Gaubert et Ziad Takieddine. © Reuters

    Le tribunal correctionnel de Paris a condamné plusieurs proches de l’ancien premier ministre, également intimes de Nicolas Sarkozy, à de lourdes peines de prison ferme dans cette tentaculaire affaire de malversations sur les ventes d’armes de l’État français. À propos de Nicolas Bazire, ex-directeur de cabinet d’Édouard Balladur, les juges évoquent « une atteinte d’une gravité exceptionnelle […] à la confiance dans le fonctionnement de la vie publique ».

  • Les Etats-Unis mettent sous pression la Cour pénale internationale

    Par
    Le président américain, Donald Trump, en visite surprise aux troupes américaines en Afghanistan en novembre 2019. © Olivier Douliery / AFP Le président américain, Donald Trump, en visite surprise aux troupes américaines en Afghanistan en novembre 2019. © Olivier Douliery / AFP

    Le président américain a pris un décret autorisant le gel des avoirs et l’interdiction des visas familiaux contre des fonctionnaires de la Cour pénale internationale. La France appelle au retrait de ces sanctions visant à contrer l’ouverture de l’enquête pour crimes de guerre en Afghanistan.

  • Les cafouillages du «défenseur des flics»

    Par
    Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner sur Télématin, le 20 novembre 2018. © DR Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner sur Télématin, le 20 novembre 2018. © DR

    Christophe Castaner a surpris les policiers par ses annonces sur les sanctions des policiers racistes, et l’abandon de la clé d'étranglement lors des interpellations difficiles. Il a reçu jeudi et vendredi des syndicats excédés, devant lesquels il a nuancé ses annonces.

  • Le mystère du Sars-CoV–2 n’est pas encore percé

    Par

    Le virologue français Éric Leroy coordonne le lancement de plusieurs recherches en Asie pour tenter de déterminer l’origine du Sars-CoV-2. Il préconise « de partir de zéro dans une zone similaire (…) et d’essayer de manière méthodique de collecter un maximum d'échantillons biologiques ». Entretien.