Laurent Mauduit

Journaliste au Quotidien de Paris (1979), puis à l'Agence centrale de Presse (1979-1984), à La Tribune de l'économie (1984-1990). Chef du service économique de Libération (1991-1994) avant d'entrer au Monde, en charge de la politique économique française (1995-1999), puis rédacteur en chef du service Entreprises (1999-2003), directeur adjoint de la rédaction (2003-2005), éditorialiste (2006). Quitte Le Monde, en décembre 2006, en désaccord avec la politique éditoriale. Cofondateur de Mediapart. Auteur des ouvrages suivants:

 - Histoire secrète des dossiers noirs de la gauche (en collaboration), Éditions Alain Moreau, 1986

- La grande méprise (en collaboration), Grasset, 1996

- La gauche imaginaire et le nouveau capitalisme (avec Gérard Desportes), Grasset, 1999

 - Voyage indiscret au cœur de l’État (en collaboration), Éditions Le Monde-Le Pré aux Clercs, 2000

 - Les stock-options (avec Philippe Jaffré), Grasset, 2002

- L’adieu au socialisme (avec Gérard Desportes), Grasset, 2002

- Jacques le Petit, Stock, 2005

- Petits conseils, Stock, 2007

- Sous le Tapie, Stock, 2008

- Les 110 propositions, 1981-2011 - Manuel critique à l'usage des citoyens qui rêvent encore de changer la vie, Don Quichotte, 2011 (ouvrage collectif de la rédaction de Mediapart) 

- Les imposteurs de l'économie, Editions Gawsewitch, 2012 (Réédité en 2013 par les Editions Pocket, puis en 2016 en version numérique par les Éditions Don Quichotte)

- L'étrange capitulation, Editions Gawsewitch, 2013. Cet ouvrage a été réédité en version numérique en mars 2015 par les éditions Don Quichotte.

- Tapie, le scandale d'Etat, Stock, 2013 - Cette affaire a aussi donné lieu à un documentaire Tapie et la République - Autopsie d'un scandale d'Etat (70', Nova Production), que j'ai co-écrit avec le réalisateur Thomas Johnson et qui a été diffusé la première fois par France 5 le 31 mars 2015.

- A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (Don Quichotte, 2014)

- Main basse sur l'information (Don Quichotte, 2016)

- La Caste. Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir (La Découverte, septembre 2018).

Consulter ici ma déclaration d'intérêt (pdf, 39.2 kB)

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Fonctionnaires: baisse historique du pouvoir d’achat des pensions

    Par
    François Hollande et Emmanuel Macron. © REUTERS/Charles Platiau François Hollande et Emmanuel Macron. © REUTERS/Charles Platiau

    Si le gel du point d’indice de la fonction publique, en vigueur depuis 2010, est maintenu jusqu’en 2022, ce qui est l’hypothèse du gouvernement, le pouvoir d’achat des fonctionnaires en sera affecté. Mais c’est surtout celui des pensions publiques qui accusera un recul sans précédent, de près de 16 % sur cette période.

  • Jeu de chaises musicales à Bercy

    Par

    La directrice du Trésor voudrait prendre la présidence de la Berd et pourrait être remplacée par le directeur de cabinet du ministre des finances, lequel serait lui-même remplacé par le no 2 du Trésor. Décryptage de changements ponctués de conflits d’intérêts.

  • Tapie: le rendez-vous secret qui change tout

    Par et
    Bernard Tapie, le 1er avril 2019 au tribunal de Paris. © Benoit Tessier/Reuters Bernard Tapie, le 1er avril 2019 au tribunal de Paris. © Benoit Tessier/Reuters

    Alors que l’affaire Tapie doit être rejugée en appel dans plusieurs mois, Mediapart révèle un élément déterminant – un rendez-vous secret jusqu’ici inconnu des enquêteurs –, qui apparaît comme un chaînon manquant du dossier. Il dormait depuis des années dans les agendas de Brice Hortefeux.

  • Les journalistes de France 3 Provence-Alpes s’opposent à la présence de Franz-Olivier Giesbert sur leurs plateaux

    Par

    Dans une déclaration commune, les syndicats SNJ, Sud et CGT affirment qu’au nom de leur « devoir de neutralité », ils s’opposent à la présence du directeur de La Provence sur leurs plateaux à la veille des municipales. « Il en va de notre image et de la garantie de notre impartialité dans le traitement de l’information », disent-ils.

  • Menaces en cascade sur les petits épargnants

    Par

    Selon nos informations, le taux du Livret A devrait baisser à 0,5 % le 1er février, taux sans précédent depuis 1818. Les banques veulent torpiller les plans d’épargne-logement (PEL) et font aussi pression sur le gouvernement pour que la fiscalité soit alourdie.

  • L’Ecole polytechnique partiellement privatisée au profit de Total

    Par
     © DR © DR

    C’est un pas de plus dans la privatisation de l’enseignement supérieur : Total va installer sa direction Recherche et innovation sur le campus et va financer une chaire d’enseignement, au mépris de la mission de l’école, qui est de former des ingénieurs au service de l’intérêt général. La neutralité scientifique de la formation est menacée.

  • Natixis: une pluie de sanctions, sans le moindre effet!

    Par
     © Reuters © Reuters

    Si les mauvais conducteurs s’exposent à un retrait de permis, les banquiers qui ne respectent pas la loi ne sont, eux, jamais sanctionnés, sauf par des amendes dont ils se moquent, car elles ne sont pas puisées dans leur poche. Sans cesse sanctionnée, la banque Natixis en est l’illustration caricaturale. L’établissement apporte la preuve que la régulation est totalement défaillante.

  • SNCF: un nouvel état-major pour préparer la privatisation

    Par
    Le président de la SNCF Jean-Pierre Farandou discute avec le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari, à Asnières-sur-Seine, le 27 novembre 2019. © REUTERS/Benoit Tessier Le président de la SNCF Jean-Pierre Farandou discute avec le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari, à Asnières-sur-Seine, le 27 novembre 2019. © REUTERS/Benoit Tessier
    1. Le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, explique ce mardi aux grévistes qu’il n’y a plus « rien » à négocier. La veille, il a procédé à deux nominations donnant à la réorganisation de l’entreprise publique des allures de provocation. Les deux promus viennent de la finance et auront pour mission de préparer une privatisation à la découpe déjà engagée.
  • La HATVP saisit la justice dans l’affaire Delevoye

    Par et

    Les membres de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ont décidé de transmettre au parquet le dossier Delevoye, au vu des manquements commis par l’ex-ministre chargé des retraites. Jean-Paul Delevoye n’entend pas assumer la faute seul : il assure que Matignon savait tout de l’illégalité de sa situation. Matignon dément.

  • Radio France: Sibyle Veil cherche à intimider les grévistes

    Par

    Alors que la grève à Radio France va connaître un nouveau temps fort le 19 décembre, la PDG de l’entreprise publique cherche à intimider les syndicats en leur reprochant des dérives dans l’exercice du droit de grève. Refusant toute négociation, elle juge que le retrait de son plan social serait « irresponsable ».