Maguy Day

Ses Derniers articles

  • En Italie, s'ouvre enfin le procès des agents de la CIA

    Par
    S'il n'est pas à nouveau interrompu, ce sera le premier procès des enlèvements et des prisons secrètes de la CIA en Europe. A Milan, sont jugés les responsables du kidnapping, en 2003, d'Abou Omar. Si les responsables des services italiens sont présents, 26 agents de la CIA sont jugés par contumace, le gouvernement italien ayant toujours refusé de demander leur extradition.
  • La Pologne veut faire oublier sa réputation d'antisémitisme

    Par
    Aux côtés des présidents israélien Shimon Peres et polonais Lech Kaczynski, Bernard Kouchner était en Pologne pour remettre la légion d'honneur à Marek Edelman, commandant de l'insurrection du ghetto juif de Varsovie, à l’occasion du 65e anniversaire du soulèvement. Le gouvernement polonais se dit prêt à adopter une loi d'indemnisation des victimes spoliées.
  • Italie: Une loi électorale masochiste

    Par

    Alors que les premiers résultats des législatives, lundi 14 avril, donnent le centre droit de Silvio Berlusconi gagnant à la chambre comme au sénat contre le centre gauche de Walter Veltroni (résultats en direct ici), une partie du débat s'est focalisé sur la loi électorale. Votée lors du précédent passage au pouvoir de Berlusconi, elle visait à empêcher la constitution de majorités claires. Objectif atteint: le gouvernement sortant de Romano Prodi n'est jamais parvenu à construire une majorité au Parlement.

  • Révolution par les urnes au Népal

    Par
    Au Népal, les électeurs ont voté en masse jeudi 10 avril, lors d'un scrutin historique pour élire une Assemblée constituante qui devrait aboutir à la proclamation de la République. Les Nations unies ont salué « l'enthousiasme écrasant » des Népalais alors que le roi maudit Gyanendra se verra bientôt obligé d’abdiquer. Au dernier pointage, lundi 14 avril, les maoïstes confortent leur avance avec 101 sièges, le Parti communiste (marxiste-léniniste unifié) obtient 24 sièges, le Congrès du Népal 30 sièges et le Forum des droits du peuple Madheshi 15 sièges.
  • Irlande: un nouveau chef de gouvernement pour un futur traité européen

    Par
    Dix ans après la signature des accords de paix du vendredi saint, entre catholiques et protestants en Irlande du Nord, son principal artisan Bertie Ahern est sur le départ. Son remplaçant Brian Cowen est confronté à un défi de taille: assurer la ratification du traité de Lisbonne en juin alors que l'Irlande est le seul pays où celle-ci est prévue par voie référendaire.
  • Russie: une pièce de théâtre interdite au Daguestan

    Par
    Une pièce de théâtre inspirée de la prise d'otages dans un théâtre de Moscou en 2002 a été interdite dans la république du Daguestan, voisine de la Tchétchénie, deux semaines après les assassinats de deux journalistes couvrant les points chauds du Caucase.
  • Paris et la cérémonie d'ouverture : on ne comprend plus

    Par

    Valse hésitation à l'Elysée et au gouvernement : Nicolas Sarkozy pose-t-il des "conditions" à sa présence lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin, le 8 août ? Oui, dit Rama Yade, avant de démentir. Non, complète Bernard Koucher, tandis que l'Elysée répète que "toutes les options sont ouvertes", sans pour autant parler de "conditions".

  • Monténégro: l'hégémonique Milo Djukanovic

    Par
    Les quelque 450.000 électeurs ont choisi de renouveler le mandat du chef de l'Etat, Filip Vujanovic, dimanche 6 avril, la première élection présidentielle depuis que le Monténégro a proclamé son indépendance en 2006. Pourtant, c'est le Premier ministre Milo Djukanovic, l’homme qui dirige le parti au pouvoir, qui continuera de tirer les ficelles de cette ancienne république yougoslave malgré les accusations de corruption qui le poursuivent.
  • Malgré le soutien de Bush, Ukraine et Géorgie restent à la porte de l'Otan

    Par
    Face à l'opposition de plusieurs pays européens, dont l'Allemagne et la France, l'Otan a renoncé, mercredi 2 avril au soir, à accepter les pré-adhésions de l'Ukraine et de la Géorgie. George Bush soutenait les candidatures de ces deux anciennes républiques soviétiques, malgré l'hostilité de la Russie. Le président américain rencontrera en fin de semaine Vladimir Poutine avant que ce dernier quitte la présidence russe, en mai. Lire aussi Otan: une diplomatie au front de taureau.
  • L'Europe s'inquiète du procès engagé contre le gouvernement en Turquie

    Par
    La Cour constitutionnelle turque a accepté de lancer une procédure d’interdiction du parti au pouvoir ainsi qu'à l'encontre de 71 de ses dirigeants, dont le Président, en raison d'activités «anti-laïques». Une décision qui inquiète l'Europe.