Manuel Jardinaud

Social, puis gauche(s) et dorénavant LREM. De la pige à Mediapart, en passant par Liaisons sociales, je suis passé du suivi des politiques sociales à la politique tout court.

Consulter ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Au CHU de Pointe-à-Pitre, la crise sociale s’incruste

    Par
    Entrée du service de néonatalité, provisoirement installé à la polyclinique de Guadeloupe. Elle sert aussi d'accès pompiers et pour les personnes handicapées, alors que l'accès au service est censé être limité. © DR / Mediapart Entrée du service de néonatalité, provisoirement installé à la polyclinique de Guadeloupe. Elle sert aussi d'accès pompiers et pour les personnes handicapées, alors que l'accès au service est censé être limité. © DR / Mediapart

    Une deuxième manifestation est organisée le 13 août dans la capitale économique guadeloupéenne pour dénoncer l’état de l’accès aux soins et les conditions de travail au sein de l'établissement. En plus d’une dégradation structurelle, l’hôpital souffre toujours des conséquences d’un grave incendie en novembre 2017 qui a obligé certains services à déménager dans des locaux vétustes et inadaptés.

  • Françoise Vergès: «Toni Morrison a attaqué le racisme dans sa structure profonde»

    Par
    Toni Morrison. © Mathieu Bourgois Toni Morrison. © Mathieu Bourgois

    Pour la politologue Françoise Vergès, l’œuvre de la récipiendaire du prix Nobel de littérature 1993, décédée dans la nuit de lundi 5 à mardi 6 août, a permis d’entrer dans « l’intimité complexe des personnes réduites en esclavage ». Sa pensée irrigue aujourd'hui la jeune génération de la gauche américaine.

  • Formation: une réforme qui peine à se déployer et fait déjà des dégâts

    Par et

    Les salariés de la formation professionnelle sont les premiers à payer le prix d’une réforme censée lutter contre le chômage. Ce n’est pas le moindre des paradoxes de la loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », qui, en dynamitant le secteur, prend le risque d’éloigner encore plus les travailleurs français de la formation.

  • Municipale à Paris: LREM au défi d’un positionnement politique clair

    Par

    La commission nationale d’investiture de LREM pour les municipales auditionne mardi les candidats à la mairie de Paris. L’enjeu est central pour le parti majoritaire, mais l’espace politique demeure restreint face à Anne Hidalgo et aux écologistes.

  • Nantes: 85 fêtards portent plainte, les politiques se taisent

    L'intervention policière, le soir du 22 juin, quai Wilson à Nantes. © EP L'intervention policière, le soir du 22 juin, quai Wilson à Nantes. © EP

    Des associations ont déposé une plainte au nom de 85 personnes qui se trouvaient quai Wilson, à Nantes, lors de la charge policière brutale de la Fête de la musique. Depuis, Steve Maia Caniço est porté disparu. Les politiques locaux ne prennent pas position.

  • Mercosur: une partie de la majorité contre Macron et la Commission

    Par
    Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, les présidents brésilien Jair Bolsonaro, argentin Mauricio Macri et de la Commission européenne Jean-Claude Juncker le 29 juin à Osaka, au Japon. © REUTERS/Jorge Silva Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, les présidents brésilien Jair Bolsonaro, argentin Mauricio Macri et de la Commission européenne Jean-Claude Juncker le 29 juin à Osaka, au Japon. © REUTERS/Jorge Silva

    La signature de l’accord de libre-échange Mercosur entre la Commission européenne et quatre pays d’Amérique du Sud, dont le Brésil de Bolsonaro, a provoqué de vives critiques au sein de LREM. Les tenants de la position de la France indiquent que tout a été négocié pour préserver les clauses écologiques. Mais le texte est encore confidentiel.

  • Loi bioéthique: des députés LREM veulent débattre de la GPA

    Par
    La Marche des fiertés, en juin 2017. © Reuters La Marche des fiertés, en juin 2017. © Reuters

    Le projet de loi bioéthique comportera la légalisation de la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes, seules ou en couple lesbien. Certains élus de la majorité veulent aussi débattre de la gestation pour autrui (GPA), et en premier lieu de la reconnaissance des enfants nés de GPA. Le gouvernement est contre.

  • En deux ans, la casse du marché du travail accomplie

    Par
    Emmanuel Macron à la tribune de l'Organisation internationale du travail, le 11 juin 2019. © REUTERS/Denis Balibouse Emmanuel Macron à la tribune de l'Organisation internationale du travail, le 11 juin 2019. © REUTERS/Denis Balibouse

    Avec la réforme de l’assurance-chômage et la mise en place du revenu universel d’activité, Emmanuel Macron termine de dynamiter le marché du travail, œuvre  débutée avec les réformes du droit du travail et de la formation professionnelle. Sous couvert d’émancipation et de responsabilité, les droits des salariés et des chômeurs ont été implacablement réduits.

  • Municipales à LREM: premiers candidats et méthode de start-up

    Par
    Présentation des premières têtes de liste LREM aux municipales de 2020 avec Stanislas Guerini, délégué général du mouvement, le 17 mai 2019. © DR / Compte twitter LREM Paris Présentation des premières têtes de liste LREM aux municipales de 2020 avec Stanislas Guerini, délégué général du mouvement, le 17 mai 2019. © DR / Compte twitter LREM Paris

    Le mouvement présidentiel a dévoilé, le 17 juin, les dix-neuf premières têtes de liste pour les élections municipales de 2020. Malgré les tensions vives à Paris, Lille, Roubaix ou Marseille, le parti ne veut pas changer la méthode de désignation qui, pour la majorité des postulants, relève plus de la présentation d'un business plan que d'un projet politique ancré dans une histoire locale.

  • IVG: Agnès Buzyn renvoie la balle aux députés

    Par et
    La ministre de la santé, Agnès Buzyn. © REUTERS/Benoit Tessier La ministre de la santé, Agnès Buzyn. © REUTERS/Benoit Tessier

    Après avoir fait supprimer au Sénat un amendement de Laurence Rossignol sur l’allongement du délai pour pratiquer une IVG, pourtant voté une première fois, la ministre de la santé s’en remet à une mission d’information de l’Assemblée nationale et à une hypothétique proposition de loi. Les associations féministes dénoncent ce refus d’avancer sur les droits des femmes.