Michel de Pracontal

Journaliste scientifique, j'ai travaillé à Science et Vie, à L'Evénement du Jeudi, et au Nouvel Observateur (de 1990 à 2009). Je suis aussi auteur de plusieurs livres dont le dernier, Kaluchua, est paru au Seuil en 2010. Sur twitter: @MicheldePrac.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Mediator: comment la multiplication des alertes a été ignorée

    Par

    La chronologie est impitoyable. Pourquoi le médicament Mediator, qui a causé en France 500 décès et des milliers de pathologies cardiaques lourdes, n'a-t-il pas été interdit plus tôt? Enquête sur les rapports, études, cas cliniques qui dès la fin des années 1990 auraient dû être pris en compte par les autorités sanitaires françaises.

  • Sarkozy: «A Jacques Servier, la nation reconnaissante»

    Par
    L'affaire du médicament Mediator braque les projecteurs sur les laboratoires Servier. Et l'on retrouve Nicolas Sarkozy qui décora Jacques Servier des insignes de grand-croix de la Légion d'honneur.
  • Mediator : quand Jacques Servier se moque du monde

    Par

    Jacques Servier, président fondateur du laboratoire qui a fabriqué le Mediator, crie au complot médiatique dans Le Monde et se dit «sidéré». C'est faire fi des dizaines d'études et d'alertes qui, depuis près de vingt ans, mettaient en garde sur ce médicament qui a été à l'origine de la mort de cinq cents personnes au minimum.

  • Mediator, le médicament scandale de Servier

    Par

    Pourquoi a-t-il fallu plus de dix ans pour interdire le Mediator? Malgré les nombreuses alertes dès la fin des années 1990, malgré son retrait en Espagne dès 2003, ce médicament vedette du laboratoire Servier (1 milliard d'euros de chiffre d'affaires à lui seul!) a continué à être prescrit à des centaines de milliers de patients. En cause, le rôle de l'Agence de sécurité sanitaire, accusée d'avoir laissé prospérer le scandale.

  • Pollution du golfe du Mexique: deux rapports pour une vérité

    Par

    Sept mois après que le golfe du Mexique a été victime de la plus grande marée noire accidentelle de l'histoire, deux rapports émanant d'une commission d'experts nommée par Barack Obama pour évaluer l'efficacité de l'action fédérale révèlent l'inefficacité des stratégies et des moyens employés et soulignent l'attitude hostile de BP à l'égard de la communauté scientifique.

  • Les Bogdanoff au-delà du réel

    Par

    Après la révélation par Marianne de l'évaluation calamiteuse de la thèse de doctorat des frères Bogdanoff par le CNRS, Mediapart a demandé à l'auteur de L'Imposture scientifique en dix leçons, Michel de Pracontal, de décortiquer les griefs contenus dans le rapport publié ici en intégralité. Enquête.