Pascale Pascariello

Ses Derniers articles

  • Plomb à Notre-Dame de Paris: l’Agence de santé rappelée à l’ordre

    Par
    Notre-Dame de Paris après l'incendie du 15 avril, juin 2019. Notre-Dame de Paris après l'incendie du 15 avril, juin 2019.

    L’Agence régionale de santé a attendu plus de deux mois avant de rendre publiques les données sur la pollution au plomb à Notre-Dame de Paris, enfreignant la loi qui l’oblige à communiquer sans délai toute information relative à l’environnement. Fait exceptionnel : le président de la Commission d’accès aux documents administratifs a rappelé à l’ordre l’ARS, qui dément toute « stratégie de dissimulation ».

  • Nantes: une vidéo montre un policier en train d’étrangler un manifestant

    Par
    Photo de Bruno Kaïk, derrière les fourgons de police, entouré de policiers de la BAC, le 3 août, à Nantes. © Greg Looping / Hans Lucas Photo de Bruno Kaïk, derrière les fourgons de police, entouré de policiers de la BAC, le 3 août, à Nantes. © Greg Looping / Hans Lucas

    Violemment interpellé par des policiers de la Brigade anticriminalité le 3 août, Bruno Kaïk, 51 ans, a dû être hospitalisé. Sur la vidéo que Mediapart publie, un policier lui serre la gorge et l’étrangle avec son bras, contredisant la version de la police nationale. Une plainte pour tentative d'homicide vient d’être déposée auprès du parquet de Nantes, qui a ouvert une enquête préliminaire.

  • Notre-Dame: en réponse à l’ARS

    Par

    L’Agence régionale de santé (ARS) a diffusé, le 6 août, un communiqué en réaction à un article de Mediapart sur des taux de plomb chez les enfants supérieurs au seuil de vigilance. Dans ce communiqué, l’agence (que nous avions sollicitée) avance des arguments inexacts. 

  • Notre-Dame de Paris: les alertes enterrées par le ministère de la culture

    Par
    Extrait du rapport du 15 mai 2019 de l'inspection du travail sur le chantier de Notre-Dame de Paris. Extrait du rapport du 15 mai 2019 de l'inspection du travail sur le chantier de Notre-Dame de Paris.

    Malgré plusieurs rapports d’inspection alertant, depuis mai, sur les défaillances des installations de décontamination au plomb et les risques encourus par les salariés sur le chantier et aux alentours, le ministère de la culture n’a pas jugé bon d’intervenir. Contre son avis, le préfet de région Michel Cadot a imposé, le 25 juillet, la suspension du chantier, qui devrait reprendre vers le 16 août.

  • Notre-Dame: d’autres enfants présentent des taux de plomb supérieurs au seuil de vigilance

    Par
    Des ouvriers à Notre-Dame, le 17 juillet 2019. © Reuters Des ouvriers à Notre-Dame, le 17 juillet 2019. © Reuters

    L’agence régionale de santé a communiqué, mardi 6 août, de nouveaux résultats signalant une augmentation du nombre d’enfants touchés, après l’incendie de la cathédrale. Seize présentent des taux de plomb supérieurs au seuil de vigilance et un nouveau cas de saturnisme a été déclaré.

  • Affaire Geneviève Legay: le procureur de Nice en passe d’être muté

    Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice. © DR Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice. © DR

    Jean-Michel Prêtre devrait être nommé avocat général près la cour d’appel de Lyon. Le ministère de la justice évite ainsi de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre d’un magistrat qui a commis des manquements dans l’affaire cette militante d’Attac blessée par la police le 23 mars.

  • Notre-Dame: des taux de plomb chez les enfants supérieurs au seuil de vigilance

    Par
    Des ouvriers à Notre-Dame le 17 juillet 2019 © Reuters. Des ouvriers à Notre-Dame le 17 juillet 2019 © Reuters.

    Sur 82 enfants contrôlés après l'incendie de Notre-Dame, dix ont des taux de plomb dans le sang supérieurs au seuil de vigilance, selon les chiffres communiqués en juillet par l’agence régionale de santé. Certains frôlent même le seuil déclenchant une déclaration de saturnisme. Les familles touchées sont laissées sans réponse.

  • Nantes: l’IGPN omet des éléments à charge pour la police

    Par
    Compte-rendu des opérations de l'unité de CRS, 22 juin 2019. Compte-rendu des opérations de l'unité de CRS, 22 juin 2019.

    Les zones d’ombre de l’enquête de l’IGPN sur la mort de Steve Maia Caniço sont patentes. Selon nos informations, le responsable de l’unité de CRS, présent sur les lieux, n'a pas été auditionné, et l’IGPN n’a pas rendu publiques les conclusions d’un compte-rendu d’opération sur l’appréciation de l’usage de la force. Mediapart en publie un extrait. 

  • Nantes: en 2017, un rapport de police pointait déjà les risques d’une intervention

    Par
    Le petit hangar du quai Wilson à Nantes a été recouvert d’inscriptions pour Steve, au cours du mois de juillet. © Elisa Perrigueur Le petit hangar du quai Wilson à Nantes a été recouvert d’inscriptions pour Steve, au cours du mois de juillet. © Elisa Perrigueur

    Un compte rendu d’opérations de police du 22 juin 2017 rapporte les dangers encourus par les jeunes célébrant la fête de la musique le long des berges de la Loire. « Un repli tactique » sans usage de la force avait alors été décidé. 

  • Nantes: un rapport de police soulève la responsabilité de la préfecture et de la mairie

    Par
    Les participants sur le quai Wilson, vu du ciel, le 20 juillet. © Media'Son Les participants sur le quai Wilson, vu du ciel, le 20 juillet. © Media'Son

    Un compte rendu d’opérations de police du 22 juin 2017 rapporte les dangers encourus par les jeunes célébrant, à Nantes, la fête de la musique le long des berges de la Loire, quai Wilson. Là même où deux ans plus tard, Steve Maia Caniço a disparu, des policiers avaient en 2017 refusé d’employer la force pour évacuer les lieux, deux jeunes étant tombés dans la Loire. Au regard des dangers encourus, « un repli tactique » sans usage de la force avait alors été décidé.