Yann Philippin

Diplômé de l'IEP de Grenoble et du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris, j'ai démarré ma carrière en 2000 comme journaliste économique, d'abord spécialisé dans les technologies, puis les entreprises. J'ai travaillé pour le magazine Futur(e)s, comme indépendant, à l'agence Reuters, au Journal du Dimanche, puis à Libération, aux services économie puis investigation. J'ai couvert de nombreux secteurs de l'économie française (aéronautique, automobile, santé, industrie, transports...) et enquêté sur des affaires économiques (Airbus, crash du vol Rio Paris d'Air France, Mediator, accident SNCF de Brétigny, fortune belge de Bernard Arnault, affaire Qatar-Veolia...) puis politico-financières (Tapie, Dassault). Je suis le co-auteur du livre Dassault Système (Robert Laffont), avec ma consoeur de France Inter Sara Ghibaudo.

J'ai rejoint Mediapart au services enquêtes en mars 2015. Spécialisé dans les affaires financières, de fraude fiscale et de corruption, je travaille notamment sur les "leaks", ces fuites de données massives qui ont nourri les enquêtes Football Leaks ou Malta Files, publiées par Mediapart avec ses partenaires du réseau European Investigative Collaborations (EIC).

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Airbus: un accord judiciaire pour éteindre le scandale de corruption

    Par et
    Guillaume Faury, nouveau PDG d'Airbus, et Tom Enders, ancien PDG, à Toulouse, en février 2019. © AFP Guillaume Faury, nouveau PDG d'Airbus, et Tom Enders, ancien PDG, à Toulouse, en février 2019. © AFP

    Poursuivi pour corruption, Airbus a trouvé un accord pour éteindre les poursuites engagées contre lui par les autorités judiciaires françaises, anglaises et américaines. Le groupe aéronautique a provisionné 3,6 milliards d'euros pour payer l'amende. 

  • Le lanceur d’alerte Rui Pinto annonce être à l’origine des «Luanda Leaks»

    Par

    Les Luanda Leaks ont permis au consortium de médias ICIJ de publier des révélations sur la fortune d’Isabel dos Santos, fille de l’ancien président de l’Angola. Actuellement détenu au Portugal, Rui Pinto va être jugé pour piratage informatique au sujet des Football Leaks et risque 25 ans de prison.

  • Qatar 2022: des notes de l’Elysée compromettent Platini et Sarkozy

    Par et
    Nicolas Sarkozy et Michel Platini le 28 mai 2010, à Genève. © Reuters Nicolas Sarkozy et Michel Platini le 28 mai 2010, à Genève. © Reuters

    Mediapart révèle le contenu de notes de la présidence Sarkozy sur l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. Selon ces documents rédigés par l’ancienne conseillère sport du chef de l’État et saisis par la justice, Michel Platini, « réticent » à soutenir Doha, s’est laissé convaincre lors d’un déjeuner à l’Élysée fin 2010.

  • Macron hué et gilets jaunes en défilé: 24 heures de colère française

    Par
    Devant le théâtre des Bouffes du Nord, à Paris. © Lucas Barioulet/AFP Devant le théâtre des Bouffes du Nord, à Paris. © Lucas Barioulet/AFP

    Plusieurs milliers de « gilets jaunes » ont défilé samedi à Paris et dans les régions, dans un contexte social toujours tendu. Alors que le mouvement de grève contre la réforme des retraites fléchit, les actions ciblées se multiplient. Emmanuel Macron a ainsi été exfiltré d’un théâtre sous les huées, et le journaliste Taha Bouhafs placé en garde à vue.

  • Le lanceur d’alerte des «Football Leaks» sera jugé au Portugal pour 90 délits

    Par et Miguel Prado (expresso)
    Rui Pinto. © AFP Rui Pinto. © AFP

    Rui Pinto, le lanceur d’alerte portugais à l’origine des Football Leaks, a été renvoyé en correctionnelle au Portugal et doit être jugé cette année pour 90 délits. Il risque jusqu’à 25 ans de prison, alors qu’il a révélé comme jamais auparavant la face noire du foot business.

  • Le dopage d’Etat russe et la corruption de l’athlétisme jugés à Paris

    Par et
     © Reuters © Reuters

    Le tribunal correctionnel de Paris juge à partir de lundi un volet du scandale du dopage d’État en Russie, les athlètes dopés ayant échappé aux sanctions grâce à un système de corruption impliquant l’ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme et son fils. Une affaire digne d’un polar, où apparaissent le président russe Vladimir Poutine et son homologue sénégalais Macky Sall.

  • Sept attributions de compétitions mondiales visées par la justice

    Par et
    Le président de l'IAAF Lamine Diack avec l'émir du Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani, à Doha en 2013. © IAAF Le président de l'IAAF Lamine Diack avec l'émir du Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani, à Doha en 2013. © IAAF

    L’enquête de la justice française sur l’attribution des plus grands événements sportifs internationaux s’accélère. Selon nos informations, l’ancien patron de la Fédération internationale d’athlétisme Lamine Diack a été mis en examen pour corruption en lien avec les Jeux olympiques de Rio 2016 et de Tokyo 2020, ainsi que des Mondiaux d’athlétisme de Pékin 2015 et les candidatures de Doha.

  • Comment Tokyo s’est offert les Jeux olympiques 2020

    Par et
    Le stade olympique de Tokyo. © The Yomiuri Shimbun Le stade olympique de Tokyo. © The Yomiuri Shimbun

    Des documents obtenus par la justice française révèlent que l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme Lamine Diack aurait coordonné le vote des membres africains du CIO en 2013 pour que Tokyo décroche les Jeux olympiques, pendant qu’une société offshore liée à son fils touchait 2,3 millions de dollars du comité de candidature japonais.

  • AP-HP: une affaire de marchés publics embarrasse Martin Hirsch

    Par
    Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP depuis 2013. © Reuters Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP depuis 2013. © Reuters

    Selon nos informations, la Chambre régionale des comptes enquête sur des soupçons de favoritisme et de conflit d’intérêts dans l’attribution de marchés informatiques à l’AP-HP. Malgré plusieurs alertes internes lancées depuis trois ans, la direction du groupe hospitalier n’a pas réagi. Les marchés suspects portent pourtant sur près de deux millions d’euros. L’affaire tombe mal, à l’heure où l’hôpital public craque par manque de moyens.

  • Michel Platini et le Mondial 2022 au Qatar: le parquet ouvre une information judiciaire

    Par et
    Michel Platini et Nicolas Sarkozy au Parc des Princes pour un match du PSG, le 17 février 2015. © Reuters Michel Platini et Nicolas Sarkozy au Parc des Princes pour un match du PSG, le 17 février 2015. © Reuters

    Après trois ans d’enquête préliminaire sur l’attribution du Mondial 2022 de football au Qatar, le Parquet national financier vient d’ouvrir une information judiciaire pour « corruption active et passive », ainsi que pour recel et blanchiment de ces délits, selon des informations de Mediapart. Michel Platini et deux anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, dont Claude Guéant, avaient été interrogés en juin par les policiers.