Soirée exceptionnelle : en Grèce, la revanche des rêves

Revoir le concert : En Grèce, la revanche des rêves, avec Angélique Ionatos © Mediapart
La Grèce est à l'épicentre de la crise économique et politique de l’Europe. L'élection législative du dimanche 17 juin est décisive : elle peut donner le signal de la sortie du pays de la zone euro ou, au contraire, déclencher un processus de redéfinition en profondeur de l'Europe. Depuis plus de trois ans, le pays vit l'une des périodes les plus sombres de son histoire. C’est en hommage aux Grecs, à leur résistance, qu’Angélique Ionatos a construit un nouveau spectacle, Et les rêves prendront leur revanche, fait de poèmes des grands poètes grecs contemporains et de chants. Elle est accompagnée par deux jeunes musiciens, Katerina Fotinaki (guitare et voix) et Gaspar Claus (violoncelle). Retrouvez ci-dessus l'intégrale de ce spectacle.

 

 

Retrouvez ci-dessous une sélection de nos articles sur la Grèce, exceptionnellement en accès libre. Par ailleurs, pour tout nouvel abonnement à Mediapart, l'ebook Grèce, anatomie d'une faillite, est offert.

En Grèce se joue l’avenir commun des peuples européens : celui de nos économies et celui de nos démocraties. Si la solidarité avec le peuple grec s’impose, c’est parce qu’elle est la condition préalable d’un changement véritable. La guerre d’Espagne fut l’épreuve européenne du Front populaire, la crise grecque est celle de la présidence Hollande.

Le leader de la gauche radicale grecque, qui est devenue dimanche 6 mai la deuxième force politique du pays, revient sur la crise traversée sur son pays, la nouvelle cure d'austérité annoncée, la position de l'Allemagne. Propos recueillis à Athènes par Amélie Poinssot.

Dans un entretien à Mediapart, la journaliste grecque Katerina Kitidi, co-réalisatrice d'un documentaire culte sur l'explosion de la dette en Grèce, Debtocracy, revient sur les bouleversements de la journée de dimanche à Athènes.

À Bruxelles, des voix, encore rares, s'élèvent pour demander de renégocier le “mémorandum”, ce pacte d'austérité au cœur de la crise grecque. Hors de question, répond, officiellement, la Commission. Le débat n'arrive-t-il pas trop tard pour Athènes alors qu'à la crise économique s'ajoute depuis le dimanche 6 mai une paralysie politique ?

La zone euro tremble dans l'attente des élections grecques de dimanche. Quelle coalition pourrait sortir des urnes ? Le député socialiste européen Liêm Hoang Ngoc (photo) plaide pour une alliance du Pasok avec la gauche radicale pour sortir de la crise alors que Bruxelles, François Hollande et les autres responsables européens soutiennent une coalition entre la droite de Nouvelle Démocratie et les socialistes.

Que pensent les socialistes européens de la montée en puissance de Syriza, en Grèce ? Entretien avec l'eurodéputé socialiste Robert Goebbels, qui avait participé à une « Troïka alternative » à Athènes.

La réforme du système fiscal de la Grèce, pays champion de la fraude, est la parfaite illustration des contradictions des réformes en cours. Comment faire mieux avec moins de fonctionnaires et moins de dépenses ? Sans compter les blocages politiques. Par Amélie Poinssot, à Athènes.

Les responsables européens qui ont évoqué la sortie de la Grèce de l’euro ne sont plus totalement convaincus par cette solution. Car celle-ci pourrait être beaucoup plus coûteuse que prévu. Mais que peut proposer l’Europe pour éviter l’explosion de l’euro et de l’Europe ? Voici quelques pistes iconoclastes pour une situation quasi désespérée.

Et regardez ci-dessous un entretien avec Angélique Ionatos :

Et les rêves prendront leur revanche. Angélique Ionatos, mercredi 13 juin sur Mediapart © Mediapart