Dérives au Louvre

Par Antoine Pecqueur

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’image est encore dans toutes les mémoires. Pour son discours de victoire, le 7 mai 2017, Emmanuel Macron avait choisi comme cadre la pyramide du Louvre. Le musée le plus visité au monde a toujours été un symbole politique, encore plus depuis l’inauguration, il y a 30 ans, de la pyramide commandée par François Mitterrand. Autant dire que l’exécutif suit de près le renouvellement du président du Louvre, Jean-Luc Martinez, qui postule pour un troisième mandat. Il a déjà effectué deux contrats, de cinq puis de trois ans. « La décision n’est pas encore prise », nous dit un proche d’Emmanuel Macron. Elle devrait intervenir au plus tard début avril.