Le peuple comme menace, une nouvelle mode éditoriale

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On ne compte plus les ouvrages sur le populisme, dont rares sont ceux qui, à l'instar des analyses de Jacques Bidet, Gérard Bras ou Jan-Werner Müller, permettent de mieux élucider un terme que la professeure de théorie politique Margaret Canovan désignait, dès 1981, comme « l’un des mots les plus confus du vocabulaire de la science politique ».