La couleur du mâle

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mara Viveros Vigoya, chercheuse féministe colombienne non blanche, professeure à la Faculté des sciences humaines de l’université nationale de Colombie, spécialiste des études de genre, incarne peut-être l’envers d’Alvaro Uribe, l’ex-président colombien, auquel elle consacre un chapitre de son livre foisonnant, Les couleurs de la masculinité. Expériences intersectionnelles et pratiques de pouvoir en Amérique latine.