Leurs vies sont nos romans 2/3. Pasternak, anti-héraut

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Boris Pasternak ne fut pas choisi pour représenter l’Union soviétique. De toute façon, il est en maison de repos, dépressif, insomniaque depuis un an. Isaac Babel, qui sera exécuté d’une balle dans la nuque cinq ans plus tard, n’a pas été choisi non plus. Mais Gide comme Malraux exigent des écrivains russes d’envergure ; alors, sur ordre exprès de Staline, les deux hommes sont propulsés à Paris au Congrès de juin 1935 « pour la défense de la culture » et contre le fascisme montant en Europe (lire article précédent).