L'exception Mediapart

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Edwy Plenel a raison pour le prélèvement automatique pour les banques qui permettent de les annuler (même rétroactivement) en ligne, comme BNP Paribas.

Sinon un autre moyen de ne pas se faire arnaquer est Paypal, mais ça ne durera pas si beaucoup d'abonnés l'utilisent :

https://www.mediapart.fr/offre-speciale/paypal?mpch=ads&mplx=3484-97690-8030-42

Paypal permet de supprimer en ligne les autorisations de débit sur cartes bancaires.

Tout dépend de ce que vous en faites, de comment vous vérifiez quand vous recevez un email de qui il provient, etc. Paypal ou les banques ne vous demanderont jamais de renseignements confidentiels par email, à chaque fois que vous recevez ce type de demande c'est du "phishing".

Il y a aussi le problème des gens qui utilisent le même mot de passe pour tous les sites qu'ils fréquentent, etc etc.

Paypal permet également que le commerçant ne connaisse pas le numéro de votre carte, ce qui a peu d'intérêt en France où on est totalement protégé (depuis Jospin) mais bien utile pour les consommateurs d'autres pays.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Tout simple: il n'y a pas de lien entre l’opération et le phishing. Il suffit d'inonder les boites mail, pour entretenir la confusion, ça ne coute rien, et sur la quantité il y aura bien un imprudent! Pour s'en convaincre il n'est qu'à voir le nombre de tentatives sur des banques dans lesquelles le destinataire n'a pas de compte... Si il y a un problème PayPal ce n'est pas forcement la sécurité.
  • Nouveau
  • 02/12/2011 16:39
  • Par
Je suis ravie de pouvoir fêter avec vous (même de loin) cet anniversaire et surtout ce pallier important. Salutations à toute l'équipe de Médiapart: journalistes, techniciens, administratifs et, ... avocats Clin d'oeil

 

B R A V O

 

Je suis fière d'être de la partie en versant mon abonnement (annuel), c'est l'acte politique le plus fort que vous m'avez donné la chance et le plaisir (de vous lire) d'accomplir.

 

 

M E R C I

A Monsieur Plenel,

Bravo pour la position d'indépendance qui est la vôtre.

Je vous signale un journaliste anglais, jeune et tout aussi engagé que vous tous en direction du journalisme d'investigation. Il s'appelle Johann Hari, et a publié de nombreuses enquêtes dans des domaines qui vous intéressent directement. Les sites qui le concernent sont éloquents à cet égard. Ce serait bien de le lire parfois dans vos pages.

Michel Morel, Professeur émérite à Nancy 2 mmorel@univ-nancy2.fr

page 2 - faute de frappe ? les fondateurs de Mediateur
Vu, merci à vous.
Courage ? Oui, je trouve qu'il en faut une certaine dose pour faire son travail honnêtement, mais cela n'est pas vrai que pour les journalistes Sourire
Merci d exister , vous m êtes indispensable; restez fidèles à ce travail qui oeuvre pour un développement de la démocratie, à contre courant des évolutions actuelles , francaises ou européennes. vous pourriez interwiever Phillipe Manent qui a une profonde réflexion sur le sujet.

On ne peut guère ajouter grand chose de plus à ce que vient de dire Michel Philips .

Si : vous avez inventé un nouveau média .

Longue Vie à Mediapart et à toute son équipe

Finalement je me pose la question.

 

Etant donné le plébiscite fait à Médiapart par ses abonnés, je me demande si nous ne devrions pas nationaliser cette entreprise pour en faire un outil de diffusion gratuit comme un service publique.

 

Repris par l'état l'abonnement deviendrait obsolète et chaque citoyen pourrait y participer gratuitement. Nous serions sûrs que de cette manière que les informations importantes aboutissent et soient prises en compte par les plus démunis comme pour un service public en fait.

 

Dans un premier temps l'équipe qui a créé cette entreprise privée pourra continuer à diriger cette entreprise. Dans un deuxième temps ...... comme un service publique, quoi !



Merci à Mediapart de nous prouver que l'initiative privée est nécessaire

@ Jacques Berthe - 03/12/2011, 18:31,

Vous n'y pensez pas j'espère !

Mediapart un organe de presse au service et aux ordres de l'Etat ?

Que deviendrait la liberté d'enquêter et de diffuser des informations qui concernerait précisément des dysfonctionnements de ce même Etat ?

@ Benoît Marquis

Il vous suffit de lire ma conclusion et vous comprendrez que mon commentaire est avant tout ironique
C'est ma manière de prouver que l'état ne peut pas tout faire et qu'il est très loin d'être garant du meilleur service et ce dans n'importe quel domaine.

 

 

Mille excuses Jacques Berthe,

Effectivement, j'ai lu votre commentaire un peu trop vite. Ça ne me reprendra plus.

Bien à vous.

L'exception Mediapart, pour moi, c'est la poésie en première page d'un quoditien national, grâce aux articles de Patrice Beray tout particulièrement...

Avant que Ségolène Royal ne soit éliminée (alors qu'elle était censée faire l'unanimité, et être seulement victime d'un complot de journalistes faisant semblant de ne pas voir que le peuple la voulait) on ne peut pas dire que vous nous ayez galvanisés pour François Hollande.

De plus si la justice financière reçoit plus de moyens après une victoire de la gauche Mediapart aura beaucoup plus de dossiers à recopier, de types en maillots de bain à nous livrer en pâture, qui ne concerneront pas que la droite (cf déjà Guérini par exemple).

A noter qu'en 2008, on lisait déjà des commentaires "Royal et Sarkozy, c'est pareil". Ce que je dis c'est que ça n'a pas changé, malgré le travail exceptionnel fait par Mediapart depuis 2008, pour 'aider', suite à "l'édification des masses", selon l'expression consacrée, à penser autrement.
En 2008 sur le pré-site on lisait aussi que "Mediapart" serait mieux que la concurrence car on y séparerait les faits et les commentaires. Souvenirs souvenirs...

@ Peneloppe ( et aux autres).

Votre réflexion que je partage me pousse à cette incidente:

Il s'agit aussi de média, de la gent médiatique, de celle qui avec ses propos largement propagandés fait ou défait les rois.

Le journal c'est Télé Loisirs( de cette semaine).

L'interview est celle de mme Véronique Genest, alias Julie Lescaut.

Le titre (qui ne s'invente pas !) " Mon secret c'est l'amour".

Les propos c'est ça:

"- Sinon comme en 2007, soutiendrez-vous Nicolas Sarkozy à la présidentielle ?

-Je ne voulais surtout pas de Ségolène Royal. Et je ne voterai certainement pour François Hollande. Je le trouve terrifiant ce pauvre garçon ! (sic) et aussi,

-Sarkozy, je pense qu'il s'est bien débrouillé dans l'ensemble... de toute façon... en politique... tout le monde ne pense qu'à se goinfrer."

Mme la policière en chef de la une, dont je vous ai infligés les poujadistes propos, se sent autorisée à porter des jugements dénigrants sur nos candidats, est en mission commandée par ses chefs ou par son "cerveau" ou mieux encore son compte en banque, pour encenser l'homme actuel de l'Elysée.

Et elle vient nous parler, elle la femme des régimes ratés , des gens qui se goinfrent ( l'enquête colombienne, l'affaire Bettencourt..elle connaît pas)!

Les médias ça peut aussi favoriser ce genre infâme de caisse de résonance.

Rien à ajouter. Si, merci MEDIAPART, l'information sans concession, sans complaisance, sans connivence.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Félicitations, Yvan! Sourire
Spassiba !

Bon anniversaire Médiapart !

Merci pour vos articles qui ne nous font pas oublier les vides d’une presse nationale aux mains du monopôle des idées et de la pensée, bien au contraire ! Pourtant, vous avez réussi là ou d’autres chutent, malheureusement, car nul doute que nombre de ceux-là, certainement de vrais et de bon journalistes, vous envient aujourd’hui! Gageons que cette conquête, exemplaire à tout point de vue, leur donnera la volonté et l’énergie de suivre la nouvelle voie que Médiapart est en train de tracer, nous l’espérons tous. La bataille pour la vérité prend un nouvel élan au lendemain d’une date proprement historique pour le journalisme français. Nous ne pouvons qu’être profondément heureux d’y apporter notre modeste contribution. Longue vie à Médiapart !

Tout simplement merci d'exister

 

Continuez surtout et toujours plus incisif

Cher Edwy,

Pas un seul petit point d'amélioration à mettre en avant dans ce bilan?

Bravo! Vous avez donc atteint la perfection.

Je me joins donc aux félicitations que vous vous adressez.

Ca doit plutôt venir de l'état de patron. A confirmer par ceux qui auraient envie de regarder dans les archives en ligne du "monde".

Cela dit la vérité oblige à reconnaitre qu'en 2008 les observateurs avaient sous-estimé les ressources marketing de "Mediapart" et pour la plupart prédisaient l'échec du projet. Donc bravo à Edwy Plenel et à son équipe d'être parvenus à créer de la valeur pour les actionnaires du site.

J'ai trouvé la question "qu'est-ce que vous avez raté" aussi bêtasse ici que quand elle est servie dans chaque entretien d'embauche....

Edwy Plenel

pas clair de savoir à quoi vous répondez ici ou à qui vous vous adressez. - un problème fréquent dans la gestion drupalienne des commentaires...

Je me réponds. En remontant le fil, il semble que c'est à pèpère. En voilà une chose que vous auriez pu citer : la gestion des commentaires par drupal, pas vraiment une réussite. Sourire

Ah oui, une phrase à la fin de la première page.

Quant au passage sur la mer polluée, elle ne m'apparait pas comme une autocritique forcenée.

Bien à vous

Pépère

Pour votre punition, vous ferez votre autocritique le jour de votre anniversaire, sinon pas de gâteau ! Pas content

Et sans salutations trotzkystes...

...Le soir de la victoire d'EELV aux présidentielles, pas avant! Ce qui lui laisse pas mal de marge... Je ne dis plus rien

 

@ mhjozoux

C'était en effet le Père Vert Pépère, et je l'ai rajouté. Evidemment, j'aurais pu faire, mais elle aurait été fastidieuse, la liste de toutes les corrections, améliorations et modifications à venir dans ce que j'appelle "la petite mécanique" du site, ses détails, ses rouages, ses vis et ses boulons. Tous les quinze jours, il y a, dans ce registre, des mises en production qui améliorent ou corrigent. Dans la vidéo de visite guidée de Mediapart réalisée pour la journée du 2 décembre, il y a une séquence où vous voyez comment nous fonctionnons, celle du mur de Post-It dans l'espace de la technique devant lequel j'évoque note méthode de travail dite "scrum" (vous pouvez voir ou revoir ce reportage ici). Des plus légèrs aux plus lourds, tous les objectifs sont listés, et sont atteints progressivement, methodiquement, systématiquement. Et parmi ce qui est listé, il y a en effet l'amélioration du fil des commentaires, qui a déjà connu l'ajout des commentaires recommandés par les lecteurs et sélectionnés par la rédaction.

Merci d'être là, merci de réussir, merci de votre objectivité, merci de nous ouvrir les yeux, l'esprit, merci âussi d'être ouvert, proposant.

Dépolluer, nettoyer, argumenter et contester,

Bravo à vous Edwy, à vos équipes, bonne et longue, trés longue continuation

présent hier,présent aujourd'hui et présent dans le futur.

merci a toute l'equipe de MEDIAPART.

que la vie et l'espérance continue.

Juste un mot pour vous remercier d'exister.

 

Peut-être le sujet a t-il déjà été traité et auquel cas je m'excuse par avance de la redondance, mais je me suis toujours demandé comment dans le processus d'élaboration du concept Médiapart est venu en fait ce mot et cette identité symbolique "Médiapart".

C'est curieux comme choix "Média" est très un terme très général et pas très bien connoté dans un univers qui se veut plus critique et "part"... pour "particulier", "part" ou "fragment"...?

Bien sûr l'essentiel est ce que vous en avez fait et ce qui se tisse autour dans l'univers subjectif de chacun. Etait-ce le choix le plus facile...? Même si l'époque n'est plus aux classiques."Le vigilant" serait vite devenu ringard.

Le "monde", l'"aurore", "libération" étaient de jolis titres au départ, mais il est vrai dans notre époque crépusculaire, le destin de ces titres et de ce qui va autour a connu des fortunes diverses...La libération des années 70, après avoir terminé au rotary... Bref.

Quel est donc ce "part"? Avez vous eu recours à un conseil en communication? Comment ce titre/terme a été élaboré?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
"part" comme participatif : E Plenel l'avait expliqué lors de la création du site.

Médiapart

comme partage,

comme participer,

comme partir, notre Invitation au voyage...

comme répartir,

répartie,

comme à part,

Média à part

Merci à Diane, Pénéloppe, et le vent se lève2011 de m'avoir éclairé.

J'ai pourtant beaucoup travaillé et "prêché" pour ce sujet de la participation, si je reconnais l'esprit dans la ligne éditoriale et est bien à l'origine de mon abonnement, je n'avais jamais fait le lien avec le "Part" de "MédiaPart".

"A part","partir", autres thématiques, pourquoi pas?

La grande difficulté avec la participation dans n'importe quelle organisation, c'est de la faire vivre au quotidien. Qui veut la réduire et l'instrumentaliser, et elle s'échappe, et pourtant elle a besoin de soins, de cadre et de régulations, sans oublier historiquement une complexe relation avec la société Française.

La seconde idée, et c'est devenu ensuite le slogan de Mediapart : "l'info part de là". C'est votre commentaire qui me l'a rappelé!

"à l'origine de mon abonnement "

Vous êtes selon votre blog un abonné des origines plus que tout

autre, une part fondatrice de Médiapart vous revient donc.

Mediapart, l'indispensable !

U grand MERCI à toute l'équipe de médiapart à l'occasion de son anniversaire .

Ce Journal, nôtre journal, est effectivement unique et je ressens en le consultant, un plaisir qui ne fait que croître tous les jours .

Son indépendance et la qualité de ses articles constituent effectivement la pierre angulaire de sa richesse et de l'intérêt qu'il suscite parmi des abonnés de plus en plus nombreux .

Sachez, Edwy Plénel, que Médiapart peut compter sur ses lecteurs .( j'ai l'impression d'enfoncer une porte ouverte en écrivant cela )

Je souhaite que Médiapart renforce encore l'image de référence qu'il a déjà acquis et ainsi contraindre certains médias, en particulier audio visuels, à l'amélioration .

JP N

attention cependant de ne pas donner dans l'autocomplaisance: être unique est une chose, mais rester modeste et vigilant devient une nécessité pour faire face à l'adversité.
  • Nouveau
  • 02/12/2011 19:32
  • Par

Les journalistes et la rédaction de Médiapart ont donnés des galons au terme fouille merde, parceque là, c'est le qualificatif qui convient à leur travail, ils évoluent par professionalisme,,avec COURAGE, dans la crasse de l'humanité et les dénoncent au peuple, sans fard ni masque ces individus imbuts de leur position saignant sans retenue pour l'argent.

Médiapart mérite cent fois sa notoriété, position qui effraie, pouvoir grandissant sur les citoyens, grosse responsabilité, valeur mercantile importante, apétissante pour les requins de la finance qui tournent autour de tout ce qui peut-être source de profit. Les découvreurs et convoyeur d'informations que sont les journalistes dévoyés et parfois aux ordres, le sont-ils devenus de leur fait, lacheté, vendus ou du fait de la science prédatrice des requins de la finance?

Peu importe la cause, mais le fait est: Qu'ils le sont devenus!

Ca fait peur...

Addict de la presse écrite et de sa bonne vieille pqr (c'elle des chiens écrasès, de ques'qui se passe dans le coin et du qui fait quoi), mais aussi fortement désabusé du pret a penser devenu dogme journalistique voir politique, j'ai mis pas mal de temps à venir vers vous... Et ma fois on y arrive Mediapart dans son fonctionement éditorial et dans sa liberté de ton redonne en éffet un peu de hauteur à ce qu'on se doit d'atendre de la presse (Le canard off course reste le symbole de l'indépendence et continu de faire le boulot) mais c'est pas un quotidien et bien moins du numérique, alors oui je dirais Monsieur Plenel qu'avec votre équipe vous avez réussi à tordre le coup de ce vieille adage qui laisse à penser qu'il faut pas croire tout ce qui ce dit dans les journaux...ce qui par les temps qui courent semble déja un exploit. Et vous êtes même acecible a un ouvrier, alors que dire de plus on continu (ensemble) et on lache rien parcque le dur est toujour devant.

 

Médiapart, ma dose quotidienne d'air pur mental...

 

Merci et longue vie !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 02/12/2011 21:06
  • Par
Abonnée de la première heure, je n'imagine pas une seule journée sans la lecture de Mediapart. C'est devenu "vital". Bravo et merci à toute l'équipe et tout spécialement ( il faut bien lui avouer toute mon admiration !) à Edwy Plenel.

 

Mediapart fait un superbe travail d'investigation et propose de belles analyses. Bravo ! En revanche la dimension participative me semble à ce jour très largement sous exploitée..il y'a là de vraies pistes d'améliorations !

bon vent !

  • Nouveau
  • 02/12/2011 22:16
  • Par
on est avec vous. continuez

Il est aussi à remarquer que, collectivement, nous n'accordons guère de valeur aux "gratuits" dont les pages commentaires ressemblent assez vite à des murs de toilettes publiques.

 

Quant au prix, même si il est modique par rapport à une puplication papier (je ne te dis même pas le prix de Linux Mag!) c'est vrai, qu'il y a peut-être à creuser pour proposer une formule "étudiante" différente d'un simple abonnement collectif (Code/coupon de réduction à demander auprès du CROUS?)

J'espère que vous allez garder en première page bien visible la visite guidée en vidéo.

Surtotu que j'ai envie de vous cambrioler ;-)

Avez-vous eu le temps de réfléchir sur l'art et la manière de rendre mieux explotable les commentaires dès qu'il dépasse la centaine.

Il y a là un réel problème pour ceux qui considèrent que l'offre de la possibilité de commenter est faite, je présume, pour enrichir la réflexion de tous, en complément de l'article parfois, et pas pour se défouler égocentriquement et/ou narcissiquement.

C'est tout de même pas pour attirer ce dernier type de lecteurs ?

Pourquoi ne pas faire un "appel au peuple" sur ce sujet pour trouver une solution constructive ?.

 

il y a des pistes:

 

- Possibilité de "replier" les fils de discussion de façon volontaire (je n'aime pas le masquage automatique façon rue89)

 

- Possibilité de "moinser" (façon LinuxFr) : la note -1 atteinte, les commentaires n'apparraissent plus sauf action volontaire (petit problème : les réponses "pertinentes" au commentaire masqué apparaissent...un peu confus...).

 

- Possibilité d'afficher en mode "anti-horaire" . Un peu déroutant au début mais pratique pour voir "ou en est la discution"

 

...Mais Drupal supporte-t-il ces modes de parution?

Merci à tous. Entre autres, j'ai retenu cette phrase:

"le journalisme est une responsabilisation de tout le monde" Fabrice Arfi.

Le 2 décembre : bataille d'Austerlitz, sacre de Napoléon I, coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, autant de dates célèbres à laquelle vient s'ajouter celle de la fondation de Médiapart.

Bravo à vous et à toute votre équipe.

Votre "esprit public" est autrement stimulant, nourrissant, dérangeant et citoyen que celui de Philippe Meyer, auquel manque à la fois le pluralisme des opinions et la diversité des intervenants.

Merci, merci beaucoup pour ce journal

Très heureux de votre succés que je souhaite grandissant encore.

 

 

Respect.

 

Merci à Médiapart et sa liberté de conscience .

Abonnée depuis le début je n'ai jamais regrété .

J'ai apprécié hier la rencontre visuelle ( virtuelle ) avec tous les journalistes et collaborateurs , ça permet de mettre un visage et une personne derriere la signature des articles .

Enfin on voit que vous n'ètes pas des " fascistes " ! !!! ça vous rappelle peut-etre quelqu'un ?

Longue vie à Mediapart et bon anniversaire !

  • Nouveau
  • 03/12/2011 13:08
  • Par
Cordial salut à vous tous qui fabriquez ce journal d'investigation de référence.
Un Salut particuler à Martine Orange et Laurent Mauduit, dont les articles economiques me passionnent .
Salud y Prosperidad.
  • Nouveau
  • 03/12/2011 13:14
  • Par

Encore bravo ! Ça fait je pense, du bien de vous le dire autant que de les recevoir pour votre équipe, ces compliments que vous méritez et que nous vous renouvelons par cette fidélité que vous devez bien sentir.

Un bémol cependant, votre informatique ne suit pas toujours bien!

Je pense que dans votre gène "participatif" et en reprenant l'orientation OpenSource de vos outils (et qui d'ailleurs semble être une source de réflexions pour des modèle de développements alternatifs de la société), vous devriez avoir une zone specifiquement dédiée à des discussions techniques, pistes d'améliorations et autre feuilles de routes agiles (issues tracker, backlog, roadmap, dashboard, forums, releases notes et autres joyeusetés américanisées usuelles).

Pour revenir au français, la colonne de gauche de votre mur à post-it qu'on voit dans votre très sympathique reportage, lors du "standup-meeting" matinal de votre équipe devrait être alimentées quasi directement par vos lecteurs.

Je suis sûr que vous avez quelques informaticiens lecteurs et des cohortes de membres assidus et sagaces qui pourraient ainsi participer à l'amélioration de vos outils, ainsi que d'autres acteurs (je pense à owni, que vous semblez moins solliciter si je me réfère à quelques outils de data visualisation qu'il me semblait avoir vu lors des premiers articles sur l'affaire Karachi).

La gestion des commentaires pourrait ainsi être notablement améliorée et ces pistes testées, régulièrement, avec les utilisateurs, au lieu de l'être par à-coups (avec de longue périodes de bugs - comme sur l'iPhone pendant des semaines!)

Les informaticiens apprenant des autres, par nécessité, dans un modèle ouvert, sinon ils stagnent très vite, c'est d'ailleurs un des secteur professionnel les plus "participatif", vous devriez surveiller que ce canal est et reste en permanence ouvert (donc public).

C'est toujours une boucle positive, bénéfique pour tout le monde.

Vous éviteriez peut être ainsi de sortir trop vite ce genre d'hérésie que constitue votre application iPad, qui est franchement une catastrophe en l'état (c'est à peine une bèta !).

J'espère ne pas vous paraître trop injuste, surtout que votre equipe s'implique à fond, mais comme vous sur la qualité de votre engagement professionnel (demontré brillament par vous tous, une fois de plus, dans ces quatres très bons débats aujourd'hui), pensez que beaucoup d'informaticiens ont le même, niveau d'exigence élevé, vis à vis de la qualité technique des réalisations.

Il me semble que vu votre matériel, vous avez la même appétence pour la finition et la qualité :-)

Donnez vous donc les moyens d'améliorations en laissant vos lecteurs vous aider!

 

Mes félicitations à Mediapart pour ces années de "bonheur journalistique" : c'est à dire, une manière active de ne pas désespérer, de se dire qu'il y a des citoyens qui cherchent à comprendre et à agir. De ne pas devenir cynique. De croire en une véritable république qui, si elle ne sera jamais irréprochable, sera exigente avec elle-même.

 

Je croyais un instant que "boddi" allait joindre ses félicitations et encouragements à celles et ceux des autres abonné(e)s, mais non c'était des précisions sur comment annuler son abonnement en toute sécurité. (Et pourquoi pas un memento mori en cadeau d'anniversaire pour ses amis ?)

 

Plus sérieusement, après avoir fini une semaine chargeé hier soir, rentré tard du bureau, je refais surface pour vivre en playback des morceaux choisis, et découvrir ce qu'est une journée portes ouvertes numériques.

 

- Et si on remettait ça un samedi l'année prochaine ?

 

 

  • Nouveau
  • 03/12/2011 13:50
  • Par

Merci à vous MediaPart, défonssez vous continuez à faire ce que vous faites déjà très bien, je souhaite que votre parole soit plus écoutée car elle n'a de cesse dans le combat permanent de tous les jours de respecter et d'honorer les 3 dogmes de notre démocratie, qui s'éffritent dangereusement de jours en jours.

 

Vive MediaPart

  • Nouveau
  • 03/12/2011 15:08
  • Par

Mediapart le journal de référence!!Je ne pourrais plus m'en passer!!Merci à vous tous de Mediapart, je me suis enrichie et même l'économie n'est plus de l'Hébreu pour moi!!

Félicitations, bonne continuation et LONGUE VIE!!

Bonjour.

et comme tous les autres commentateurs merci à Plenel, à l'équipe, à l'idée même de faire non seulement un journal en ligne mais un journal ouvert aux lecteurs via les billets et les commentaires.

Et c 'est peut-être dans cette innovation aussi pertinente que l'indépendance que l'essai a encore besoin d'être transformé.

Vous ne pouvez à l'heure du bilan passer sous silence ces lecteurs qui pour mille raisons justes et moins justes se sont élevés contre l'opacité des pouvoirs opérant au sein de l'équipe, ont protesté contre des positions répétées et jugées fausses, réclamant débat - sur l'affaire de la Cote d 'Ivoire par exemple- sans qu'il en soit tenu compte.
J'ai souvent, à titre personnel, été énervé de ne pas trouver en Une des billets que je jugeais importants sans que je sache à qui je devais ce que je jugeais comme obstracisme.
Bref il y a une opacité des responsabilités et des pouvoirs- dont ceux des lecteurs rédacteurs- au sein de Médiapart qui demande à être levée.

Cela devrait m'est avis faire aussi partie des objectifs 2012

  • Nouveau
  • 03/12/2011 15:55
  • Par

Bon anniversaire à moi, lecteur chanceux, abonné Médiapart depuis pile 1 an!

Salutations à l'équipe from Bruxelles, Belgique. Bein oui, l'intérêt d'un bon nombre de vos articles dépasse le seul cadre franco-français...

 

3 décembre 2011 : manifestation d'un Mankenpissien !!!

Bravo et merci à toute l'équipe pour ce journal qui devient la référence de l'information libre et indépendante en France.

Un salut particulier à Laurent Mauduit et Martine Orange pour leur article sur la crise qui est l'anti dose au rouleau compreseur TINA diffusée par le journalisme de connivence dominant.

 

 

 

 

  • Nouveau
  • 03/12/2011 17:08
  • Par

Tant que cette conviction du sociologue américain, « Ce sont les informations plutôt que les commentaires qui font les opinions. », partagée par Medipart,

je resterai fidèle jusqu'au bout à Mediapart

 

Bravo et tous mes voeux pour la réusiste de notre journal

Cordialement

  • Nouveau
  • 03/12/2011 17:39
  • Par
J'ai pu suivre en direct toute votre journée "Portes Ouvertes" depuis le début du fil de discussion jusqu'au moment où vous avez coupé la webcam à 22h. et je ne le regrette pas. J'en ai appris beaucoup plus sur Médiapart et mieux appréhendé la façon dont vous travaillez. J'ai découvert des locaux très agréables et conviviaux où il doit faire bon travailler et des visages animés sur ce qui n'était alors que des noms. Et regardé et écouté avec attention et même, j'ose le dire, avidité, des débats dont l'honnêteté des propos reléguaient ceux des autres médias aux oubliettes. Alors, que peut-on dire d'autres sinon Merci à Vous tous qui faites votre métier avec passion et tel qu'on voudrait qu'il soit excercé partout, l'information telle qu'on la voulait sans doute mais sans pouvoir oser l'imaginer et qui, grâce à vous, existe désormais.Sourire

Mediapart for ever !

 

I love Mediapart !

  • Nouveau
  • 03/12/2011 18:12
  • Par
Merci Edwy Plenel d'effectivement ne pas nous imposer cet exercice de style la plupart du temps creux, souvent totalement infondé, majoritairement résultant uniquement de l'humeur du jour de son auteur, qu'on appelle éditorial...Le pire à mon goût c'est (ou c'était, je pense qu'il n'écrit plus maintenant, mais le déprimé-déprimant en chef FOG l'a avantageusement remplacé) la bile rance de Claude Imbert, qui fixa et fixe encore malheureusement la ligne éditoriale d'un journal très lu; ce qui aboutit souvent, non seulement à uniformiser le ton d'un journal, les voix divergentes étant priées de se taire, mais aussi génère des comportements effroyables qui consistent à prendre les articles des journalistes tels qu'ils les ont écrits en leur âme et conscience, et à les transformer, en fait les déformer, pour faire correspondre le fond de l'écrit à la pensée du maître, donc propager des aprioris. C'est comme ça qu'on lobotomise un peuple...Et qu'on le jette dans les bras des dictateurs en herbe.
Vous avez raison de vous méfier des flatteurs et des flagorneries!!! la versatilité fait aussi partie de la nature humaine!!! dans un monde médiatique trop policé,trop superficiel,trop convenu,trop prévisible, vous êtes devenus en peu de temps une quasi référence de ce que devrait être un média ,indépendant des lobbies de tout poil ,je ne vous jetterais donc pas des monceaux de fleurs,pour votre anniversaire,car après tout ,vous ne faites que votre boulot de journalistes digne de cette appellation!!!une petite fleur ,quand même ,pour ces trois ans,de pur plaisir, de féroce indignation,et de véritable information,une paquerette ,qui annonce le printemps ,et pourquoi pas,demain, le printemps des peuples!!!!

Je suis ravi d'être abonné à Mediapart. J'apprécie l'indépendance de votre journal en espérant que ça pourra durer car, dans ce monde changeant et de plus en plus cruel, rien n'est jamais définitif. Pas de publicité, enfin!!!! Ralbol de ce monde publicitaire qui nous harcèle de plus en plus. Il faudra un jour inventer une loi sur le harcèlement publicitaire.

C'est pas gratuit, mais tout travail se paie, alors autant payer pour un travail intelligent. Bravo pour vos articles, bravo pour vos dénonciations de l'imeptie de ce pouvoir "impuissant" mais qui roule des biceps. Bravo pour vos critiques de l'opposition, souvent impuissante elle-aussi.

Et merci pour nous faire profiter d'un journalisme de qualité, ce qui se fait de plus en plus rare.

Question à Médiapart à l'occasion de votre mise à nu

Quel est votre conception de la limite de la vie privée d'un homme publique, et d'un homme ou d'une femme politique en particulier

Illustration : Si Internet avait été autant démocratisé en 1985 ou 1989 et si Médipart avait déjà existé, auriez-vous révélé que Tatie Danièle n'était qu'une épouse d'apparence pour les voyages ou réceptions officiels et qu'il y avait Mazarine et sa mère ?

Plus récent : Auriez-vous révéler début 2007 que François et Ségolène ne dormaient plus ensemble.

Plus récent encore : est-il utile, à votre avis, de rappeler de temps en temps que l'expert ès-auto-placement s'est aussi un temps placé, "en tout bien tout honneur" dans le lit de Cécile Duflot, au point de dire "C'est ma meuf; c'est moi le patron, en fait , ici" (Source Backchich)

Il ne s'agit pas de faire du people, mais il est difficile de nier honnêtement que la vie privée a des répercussions , et pas seulement en fait d'emploi du temps, chantage inclu, sur la vie publique.

Un exemple encore peu connu pour conclure : l'entrée en guerre des USA en 1917 est directement lié à un chantage sur le président Wilson à propos d'une ancienne liaison.

Merci.

 

 

ioqsuyeen quevous lierutecneption du

La vie privée des hommes publics ?

C'est simple : c'est ce dont ils ne parlent pas.

Nous étions beaucoup au courant pour Mazarine. Nous n'en parlions pas. Pourquoi ? Parce que Mitterrand n'en parlait pas et que ça ne nous paraissait pas intéressant. Ca ne l'est pas d'ailleurs.

Ca intéressait Edern-Allier parce qu'il voulait se venger d'une "promesse" non tenue...

 

Bonsoir,

Je ne sais toujours pas comment remonter des informations à la rédaction de médiapart.

 

Apporter un peu de recul sur les gesticulation de ce monde, çà aide à comprendre les zébulonades.

Je vis au Brésil, pays où je ne connais pas de médias indépendant (si vous en connaissez, merci de m'indiquer quels ils sont) et où les journalistes qui enquêtent comme vous le faites, se font enlever, torturer ou simplement abattre.

J'imagine les pressions et attaques que vous, rédacteur et journalistes de Mediapart devez subir au quotidien, merci de tenir bon.

Un chaleureux merci pour dédier vos vies à la recherche de la vérité grâce à vos enquêtes approfondies grâce auxquelles je reprends espoir qu'un jour ces puissants qui abusent sans vergogne de leur pouvoir soient punis par les lois qu'ils ont souvent eux-même votées.

Si seulement la justice pouvait être aussi indépendante que vous !

 

Mediapart est indispensable dans le paysage citoyen français. Que chacun d'entre nous, loin d'un proselitisme maladroit, cite le plus souvent possible les articles du journal pour leur utilité et leur pertinence, envoie des articles importants en cadeau à ses proches.
Belle fougue que je partage.
  • Nouveau
  • 03/12/2011 20:29
  • Par
LONGUE VIE A MEDIAPART./.

13 octobre 2011

Montebourg, le seul candidat qui peut changer la gauche

montebourg1-150x150.pngJe hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents" disait le célèbre philosophe italien, Antonio Gramsci. Une maxime qui peut servir de fil à plomb à la vie d'un citoyen, fût-ce-t-il journaliste.

Le journaliste doit-il prendre parti ? La question est universelle et unique, la réponse multiple, grisâtre et loin du tout noir ou tout blanc. Beuve-Méry, le fondateur du "Monde", invitait à une subjectivité désintéressée qui serait finalement logique pour peu que l'on y trouve aucun intérêt personnel.

 

 

 

Un fil à plomb ...

  • Nouveau
  • 03/12/2011 21:24
  • Par

Bravo Edwy et sa bande, et merci !

Il va falloir vous attaquer maintenant à des investigations en province où certains médias sont trop souvent en situation de monopole, et se contentent de simplement reprendre les infos données par les politiciens en place, sans essayer de vérifier leurs affirmations. La presse locale, l'opium du peuple ?

Bon anniversaire !!!!

  • Nouveau
  • 03/12/2011 23:09
  • Par
je vous en supplie au nom de tous - mettez-vous en garde - s'il faut payer des gardiens avec des chiens faites-le - ils ne vont pas vous lâcher - c'est des diaboliques ! après ces journées portes ouvertes - n'y a t - il pas eu de micros ou de cameras planqués !!!!!
@mite54 Il n'y a pas qu'à Médiapart que les chiens de garde de ce pouvoir corrompu sont à l'oeuvre. Les plus virulents d'entre nous sont déjà sous surveillance et de plus en plus fréquemment empêché de réagir par des coupures répétitives. Ce n'est pas du rêve, mais de la réalité quotidienne depuis quelques temps malgré les alertes au fournisseur d'accès Orange !

C'est vrai que je subis coupures diverses, pas d'accès à Médiapart etc...

Je croyais que ça venait de mon ordi ...

Internet pour moi c'est la Démocratie - je pense que tous les "dictateurs" et manipulateurs divers doivent être à l'action pour en limiter la liberté...

  • Nouveau
  • 03/12/2011 23:43
  • Par
Abonné de la première heure, je suis fier de vous, vous êtes mon lien quotidien avec mes convictions, celles qui, grâce à vous, cultivent l'espoir qu'un monde meilleur où l'Homme et la solidarité retrouveront toute leur place est encore possible.

lien quotidien avec mes convictions

Voilà, c'est exactement ça !!!!

quand, toute la journée, vous travaillez avec des Sarkozistes... ça permet de ne pas désespérer...

  • Nouveau
  • 04/12/2011 00:20
  • Par

Merci et Bravo pour ce journal!

Merci et Bravo pour cette magnifique journée du 2 décembre. A renouveler !

  • Nouveau
  • 04/12/2011 00:38
  • Par

Merci Mediapart

Quelques petites suggestions qui pourraient augmenter le nombre de lecteur:

 

Mettre en ligne un article par jour accesible à tous les lecteurs non abonnés.

Faire participer les abonnés en proposants des parainages.

L'achat des articles au coup par coup pour quelques centimes pour les visiteurs non abonnés ...

Proposer des bandaux publicitaires.

Et encore Bravo !

 

MBdL

 

  • Nouveau
  • 04/12/2011 00:39
  • Par
Chapeau mesdames et messieurs de Mediapart. Reste à ne pas devenir une machine à fric en cas de succès durable... voir d'utiliser les surplus à de bonnes fins. Exemplaire jusqu'au bout quoi. healeyleblog.blogspot.com
  • Nouveau
  • 04/12/2011 07:14
  • Par
Merci pour votre respect du lecteur (sa première manifestation étant de ne pas mentir ou taire, comme tant d'autres) et la rigueur de votre mission cardinale, nous aider à mieux comprendre notre joli monde décadent ! Sachez que par votre fonction «Offrir l'article», je suis un de vos publicistes les plus actifs, avec une modeste participation à votre croissance. Surtout, que le succès que je vous souhaite ne vous fasse pas changer de cap. Un grand bravo à votre équipe, elle fait partie des meilleures. Avec fidélité. Rire
  • Nouveau
  • 04/12/2011 09:53
  • Par

Médiapart un média venu de loin !

- 20 milliards d'années : big bang.

- 15 milliards d'années : apparitions des étoiles et des planètes

- 3,5 à 4 milliards d'années : apparition de la vie.

- 300 millions d'années : premiers reptiles, (époque Balladurienne pré-Colombienne) !!!!!

- 200 millions d'années : dinosaures (Sénateurs) et MAMifères. !!!

- 65 millions d'années : disparition des dinosaures. (Sauf au Sénat)

- 2 millions d'années : apparition du premier homme (Sarkozien)et homo érectus (Strauskanien).

- 2 décembre 2007 : Apparition des Médiapartiens une race de lémuriens libres et évolués, à vision stéréoscopique, qui scrutent et analysent l'environnement pour une nouvelle race de citoyens.

Sous réserve de validation par Michel de Pracomtal !!!!

Bravo à tous et compliments !

J'ai découvert Pédiapart en 2009, par hasard. J'y ai trouvé le ton et l'indépendance d'esprit que j'attends d'un journal : informer objectivement et en toute liberté. L'idée de moderniser le secteur commercial est juste parce que le simple paiement devient parfois un problème. Je pense qu'il serait judicieux de proposer, en même tant que le prélèvement automatique, un abonnement pour un, deux, trois, quatre ou cinq années. Bon vent à vous, en toute solidarité!
  • Nouveau
  • 04/12/2011 13:35
  • Par

Pour le journalisme d'investigation le travail de Denis Robert dans l'affaire Cleastream reste exemplaire comme l'a souligné le SNJ :

Le communiqué du Syndicat national des journalistes
Les journalistes doivent remercier Denis Robert.
Après avoir mené pendant dix ans un combat juridique aussi âpre que financièrement ruineux et psychologiquement éprouvant contre la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream, notre confrère vient de remporter une victoire éclatante. Les magistrats de la Cour de cassation, dans trois arrêts, ont consacré la liberté d’expression et d’enquête de tout journaliste sérieux. Le Syndicat National des Journaliste (SNJ), première organisation de la profession, a plaisir à rendre grâce également à ces magistrats qui viennent de confirmer, dans le droit fil de l’article 10 de la Convention européenne des Droits de l’homme et des décisions de la Cour européennes des Droits de l’homme, le principe de tout citoyen à être complètement informé par des journalistes qui travaillent sérieusement. Ces décisions revêtent une signification hautement symbolique puisqu’elles permettent à Denis Robert de s’inscrire dans la tradition des Albert Londres qui entendent "porter le fer dans la plaie" quoi qu’il puisse leur en coûter. Quelle claque à celles et ceux qui se sont permis d’ironiser sans savoir et de condamner son travail sans le moindre début de preuve fondant leurs motifs ! Quel bel exemple pour les jeunes journalistes qui n’ont pas toujours la chance de croiser la route de "journalistes dignes de ce nom". Le SNJ, aux côtés de Denis Robert depuis le début, se réjouit donc avec lui et se permet de dire à la profession : remerciez-le !
Le 10 février 2011

Que pense E.Plenel de ce communiqué ?

Y-a-t'il toujours un contentieux entre Mediapart et D.Robert ?

l'écosystème français de l'information fait honte à nos idéaux démocratiques.

VOILA !

Je m'associe à tous ceux qui vous félicitent pour la qualité de votre travail.

Enquètes et rédaction.

Puis-je féliciter également les auteurs de commentaires ? Parce que, franchement, parfois, il y en a qui ont du talent !

Il faudrait également que je remercie Mme Bettencourt car c'est grâce à elle que je vous ai découvert !

Je vous souhaite longue vie et j'espère que vous ne dégénèrez pas (comme le Figaro, le Monde, Libération et Marianne !)

Voilà une démonstration autolyrique qui tend à démontrer l'inverse du propos. Soit mediapart envisage le métier de journalisme au sens de regard à l'actualité porté par des valeurs communes, au sens de co-naissance (naître avec l'autre par le partage du savoir), soit gros veau d'or il se roule dans les sommes de sa réussite.

Savoir apprécier ses réussites, s'aimer, est il est vrai indispensable à l'entretien d'un projet de société heureuse. Mais se limiter à ne voir/évoquer sa réussite finit par déligitimer le propos. Je ne lis dans cet article qu'auto-satisfecit, pas un mot déidé à l'autocritique. Pas d'erreur, pas d'errements, pas d'interrogations, pas de recadrage éditorial sur tout ce temps ? Le reflet d'un journal à vocation humaniste se situe dans un miroir qui certains matins n'apporte pas l'image espérée.Il faut aussi savoir parler de ses gueules de bois, non ?

Si Mediapart se pense perfection, je prends peur et songe à me désabonner... Merci de tjrs maintenir l'effort d'autocritique qui révèle une une volonté de devenir. Merci de rester imparfaits et de tjrs quêter la sincérité à le reconnaître et l'analuyser, afin de garder à l'esprit les moyens qui permettent d'avancer vers la fin : l'indépendance passe par la capacité d'autocritique.

"Nous ne cesserons donc,][de rappeler à l'opposition actuelle dans sa diversité, et notamment au Parti socialiste,[que] notre pays est en droit d'espérer enfin une vraie refondation démocratique, libérant ses énergies populaires et restaurant l'égalité des droits." Dit l'article d'Edwy Plenel

Je crains fort qu'Hollande soit tout sauf le porteur de cette ambition!

Petit hors sujet juste pour le plaisir..d'en rire !---
-
Paris avait une équipe de football qui faisait rigoler les minots marseillais, plus souvent qu'à son tour, par chance est arrivé un zig appellé Kambouaré, qui a juste donné ce qu'il savait à savoir un état d'esprit et une envie de gagner quoiqu'il en coûte en efforts aux joueurs trop bien nourris jusque-là, pour avoir la dalle !
--

Le championnat avait démarré sous les meilleurs auspices, Paris caracolait en tête du championnat, on lui prédisait le meilleur, jusqu'à ce que misère de la condition humaine, un hurluberlu en djellaba ou un danseur de samba en lévitation ?, Dieu seul le sait !, s'inquiète de l'image de l'entraineur pas suffisamment évanescent voire hâbleur à son goût, n'hésitant pas à déstabiliser une équipe soudée autour d'un entraineur respecté par ses joueurs !
---
Où sommes-nous rendus aujourd'hui ? juste devoir constater qu'un gros chéquier n'implique pas avoir un réel bon sens, ce qui finira tôt ou tard, par attiser la colère des parisiens, qui n'avaient pas besoin de cela, pour savoir que répandre son argent sans compter, sans faire appel à un minimum de raison, ne donne que bien peu de résultats concrets !
--
PS : Kambouaré, danseur de samba improbable et fait agravant, pas assez glamour, mon fils !

Monsieur PleynelJe regrette de ne pas avoir pu participer à votre journée portes ouvertes.Si il faut du courage pour s'attaquer ainsi aux puissants qui disposent du pouvoir quasi absolu. Surtout que le filet se resserre et que les mailles se rapetissent. Il ne faudrai pas que cet article soit un testament...Encore une fois bravo pour le travail accompli par toute l'équipe.
Merci. Je n'ai jamais regretté mon abonnement, bien au contraire !! E.Gaudin

C'est pour soutenir et financer vos combats pour notre démocratie que je me suis abonné.

J'ai découvert la force du journalisme en vous lisant et fait de mon mieux votre promotion autour de moi.

Vive Médiapart.

Et, bien-sûr, vive le Canard.

Médiapart et le Canard sont complémentaires.

Y compris contrepétuleusement parlant : celles que je place ici sont toutes différentes de celle de l"Album de la Comtesse

En voici une spécifique d'ici :

"Un médium de Bonaparte aurait-t-il pu communiquer avec un bonhomme de Médiapart?"

Parce qu'à Mediapart, on sait communiquer avec les Grands

Moël Jartin

Sourires... Ouais Salut confraternel @ Médiapart d'une façon générale... D'une autre façon, celle-ci + officielle, .

M. Edwy (please), comment pouvons-nous Vous donner + d'audience = + de pouvoir = + de libertés !? (Ne rougissez pas, on en est là !)

Ok d'accord, vous ne serez sans doute jamais Psdt de la République... Alors SVP, lâchez-vous pour nous dire surtout POUR QUI NE PAS VOTER !

Sans jeu de mots et d'images... L'outre-mer à raison, rejette les grandes oreilles !

 

J'ai répondu par manque d'attention à la lettre d'Edwy de 2010!!

Mais je peux reprendre les mêmes termes : je suis fier oui fier j'ose le dire d'appartenir à cette grande famille qu'est devenue Mediapart, même si je je trouve qu'il y a parfois(souvent) à mon avis un peu trop de parisianisme et d'intellectualisme!! ce qui veut dire? et bien que la réflexion sur les problèmes de notre petit monde se mort souvent la queue et se regarde le nombril! ne me demandez pas pourquoi mais je le ressens ainsi moi qui suis très primaire mais ai tellement soif de connaissance de tout ce qui m'entoure le bien comme le mauvais , car il faut bien employer les mots et ne plus tourner autour du "pot"

La bête immonde existe et elle est à nos portes qui sont toutes ouvertes aux quatre coins de la liberté. Que ceux qui en sont morts ne soient pas morts pour rien.

Merci encore Plenel et tous les autres qui contribuez à faire en sorte que ces Libertés ne disparaissent pas.

 

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous