Dans le sillage écumant d'un cinéaste poète

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout à l'aventure de leur nouveau monde, les poètes nord-américains (Ezra Pound en particulier) s'étaient prestement approprié ce mot du critique et écrivain symboliste Remy de Gourmont : «Une idée n'est qu'une sensation défraîchie, une image effacée.» Il ne fait aucun doute que le cinéaste F. J. Ossang se reconnaîtrait dans cette défense sensualiste de l'image, par contraste, de ces « primitifs » autoproclamés de l'art.