Les clés d’un nouveau modèle social

Tout revenu de base n’est pas bon à prendre. Ariel Kyrou et Yann Moulier-Boutang, rédacteurs de la revue Multitudes, militent ici pour l’instauration d’un revenu inconditionnel et suffisant qui, en donnant un nouveau sens au travail, participe à la construction d’une société contributive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La publication dans Le Monde d’un plaidoyer « Pour un revenu universel crédible et audacieux » par dix chercheuses et chercheurs réputés a installé la thématique au cœur du débat des présidentielles de 2017. L’écho de ce texte tient à deux de ses signataires : Dominique Méda, philosophe et sociologue qui étudie depuis une vingtaine d’années la notion de travail ; et Thomas Piketty, économiste dont les travaux sur la montée des inégalités sociales en France et dans le monde ont fait date. Leur vision s’appuie sur la proposition d’un complément de revenu « versé de la façon la plus automatique et universelle qui soit » plus que sur une allocation totalement inconditionnelle.